custom-header
Yves Vanderhaeghe viré d’Ostende
Yves Vanderhaeghe viré d’Ostende

Avec 1/21, la situation était devenue intenable pour Yves Vanderhaeghe à la tête du KV Ostende. Marc Coucke, le big boss du club, a justifié avec ce constat le limogeage de son coach. Il s’agit du 4 e entraîneur remercié ou démissionnaire en D1A cette saison après Bartolomé Tintin Marquez (pour De Roeck à Saint-Trond), Runar Kristinsson (pour Maes à Lokeren) et René Weiler, qui a volontairement passé la main à Anderlecht.

Le coach n’a pas résisté au 1/21, Vercauteren et Daum cités, Custovic promu T1 

football – division 1 

Marc Coucke et son entourage direct,

Luc Devroe et Patrick Orlans ont précipité la séparation d’avec Yves Vanderhaeghe. Initialement, la permanence de l’ancien milieu défensif avait été liée au match de Coupe de Belgique de ce soir contre l’Union Saint-Gilloise. La direction avait même blindé son entraîneur jusqu’à la 10 e journée… Le triumvirat n’a donc même pas attendu l’échéance la plus rapprochée et viré son T1. Vanderhaeghe s’en doutait.

« Je sais que je ne peux pas continuer à perdre.» Sa direction aurait d’ailleurs déjà préparé le terrain en prenant contact avec Vercauteren, libre, et Daum, libéré par la fédération roumaine la semaine dernière. On imagine que Luc Devroe, le directeur sportif du KVO, a sauté sur son portable quand il a appris la mise à pied du technicien allemand. C’est que les deux hommes ont vécu une collaboration plutôt positive au FC Bruges, où Devroe occupait déjà le poste de DS, entre novembre 2011 et mai 2012. Daum avait hissé le Club à la 2e place et ne l’avait quitté que pour des raisons familiales… Cependant, Ostende a promis qu’il laisserait un certain temps

– jusqu’à la trêve internationale (du 2 au 12 octobre) – à Adnan Custovic le temps de placer son empreinte et de faire ses preuves. Et l’ancien joueur de l’Excel n’aura pas la partie facile avec deux déplacements, à Genk – où Stuivenberg n’aurait plus tout son vestiaire derrière lui – et à Courtrai. Après la pause internationale, le KVO recevra le FC Bruges !

Pour en revenir à Vanderhaeghe, on connaît évidemment la logique implacable du football. Son ingratitude aussi. Auteur de deux saisons historiques à la tête du KV