custom-header
Pocognoli : Je voulais laisser un bon souvenir
Pocognoli : Je voulais laisser un bon souvenir

 S.HE.

Il fut mis à l’honneur par l’Union.

Belgaprevnext

La dernière sortie de l’Union Saint-Gilloise, ce dimanche après-midi, coïncidait, aussi, avec le dernier match pro de la carrière de Sébastien Pocognoli. Titularisé, pour l’occasion, pour la première fois de la saison, l’ancien défenseur du Standard et de Genk, entre autres, portait le brassard de capitaine et fut mis à l’honneur par les Jaune et Bleu. « Le staff m’a réservé un beau discours et une vidéo avant le match. C’était magnifique », expliquait, ému, le défenseur latéral. « Beaucoup d’émotions m’ont traversé. Pouvoir porter le brassard, ce fut aussi un beau cadeau de la part du groupe et de Teuma. »Étant parvenu à tenir son rang, avec sérieux et constance, pendant soixante minutes, l’ancien Diable rouge aura donc pu terminer sa carrière avec une titularisation, plus d’un an après la dernière en date. « J’avais un peu d’appréhension avant de commencer la rencontre. Forcément, en montant sur le terrain, avec ma famille, j’étais ému. Mais dès le coup d’envoi, j’ai joué avec ma philosophie, mon engagement. Et je suis content de l’avoir fait. »Une der’ de bonne factureMertens, le buteur de Deinze, s’en souviendra d’ailleurs longtemps, lui qui est sorti blessé en fin de première période suite à un contact avec Pocognoli, qui a démontré qu’il en avait encore dans les baskets. « Le corps et la tête ont parlé au moment de dire stop, tout simplement », relatait-il. « Il faut être dans mon intimité pour comprendre ce que j’ai vécu ces derniers mois et comment j’ai géré cette blessure. Évidemment, le football va me manquer, mais je ne voulais pas faire l’année de trop. Et surtout, j’aspirais à laisser un bon souvenir à mes équipiers et aux fans. »À lui, désormais, de digérer son après carrière en profitant, notamment, de sa famille. « Je vais aussi reposer mon corps, cela ne peut me faire que du bien. Mais je me connais : je vais être actif, cela fait partie de moi. J’ai la chance de me sentir à l’aise dans plusieurs domaines, me permettant de retomber sur mes pattes dans les futurs mois. »Les Unionistes, eux, n’oublieront pas « Poco », un joueur qui aura eu un impact non-négligeable tout au long de la saison. « Je voulais célébrer ce titre avec mes équipiers et aider l’Union à remonter. L’ambition, c’était d’y jouer pendant au moins trois saisons. Les blessures en ont décidé autrement, mais je ne regrette rien. »Bon vent, Sébastien Pocognoli.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur