custom-header
Le mercato s’annonce plus animé que jamais
Le mercato s’annonce plus animé que jamais

De grandes opérations sont annoncées dans la plupart des clubs, mais une fois de plus, il faudra avant tout faire preuve de créativité car les moyens financiers, eux, restent limités pour la majorité 

UNION SAINT-GILLOISE 

Construire sur  les valeurs sûres 

 S.HE.

Vanzeir, élu meilleur joueur de D1B, reste.

Belgaprevnext

Champion de D1B et de retour au plus haut niveau après 48 ans d’absence, l’Union Saint-Gilloise se retrouve face à un défi de taille : parvenir à se maintenir avec un noyau dont l’expérience au plus haut niveau belge est quasi nulle. D’où l’importance de pouvoir compter en ses rangs sur le métier d’Anthony Moris ou de Guillaume François, mais aussi de l’international maltais, Teddy Teuma, capitaine courage de l’USG. Dans l’ensemble, la première partie du travail de la direction a déjà été effectuée en conservant les éléments majeurs de cette saison. Aux trois susmentionnés viennent s’ajouter Dante Vanzeir (fraîchement nommé meilleur joueur de D1B), Deniz Undav, Casper Nielsen ou Christian Burgess.Plusieurs départs, trois arrivéesMais s’il souhaite jouer un rôle en vue en 2021-2022, Felice Mazzù le sait : il aura besoin de renforts. Les non-prolongations de Mathias Fixelles (Courtrai) et Marcel Mehlem ont laissé des trous dans le cœur du jeu où l’arrivée d’au moins un médian récupérateur est attendue. Devant, les départs de Brighton Labeau et d’Ibrahima Bah, en fin de contrat, obligeront la direction sportive à trouver des doublures, voire mieux, pour Undav et Vanzeir. Le départ en retraite de Sébastien Pocognoli, le contrat cassé en cours de saison de Fédé Vega et la non-reconduction d’Edisson Jordanov ont, aussi, laissé les flancs défensifs libres. Les arrivées de Matthew Sorinola (MK Dons) et Bart Nieuwkoop (Feyenoord) ont déjà quelque peu colmaté ces brèches, alors que le jeune milieu offensif Marcel Lewis (Chelsea) est le troisième transfert entrant actuel. Mais il n’est pas exclu qu’un quatrième back débarque, au même titre qu’un défenseur central. Adrien Saussez, mis au placard depuis plus d’un an et Lucas Pirard (Waasland-Beveren), dont le prêt se termine à la fin ne seront plus Saint-Gillois non plus. La dernière inconnue -hors transfert sortant suite à une offre lucrative- reste Loïc Lapoussin, dont le contrat arrive à expiration.

ANDERLECHT 

L’axe Miazga-Lokonga-Nmecha  bientôt envolé, côté mauve ?  

 XAVIER THIRION

Bundu va devoir convaincre.

Newsprevnext

Alors qu’il a enfin retrouvé une certaine stabilité ces derniers mois, Anderlecht va-t-il devoir repartir de zéro ou presque, cet été ?La direction bruxelloise espère évidemment que non mais le mercato estival sera une nouvelle fois extrêmement chaotique pour Peter Verbeke. Certes, les moyens seront plus importants qu’il y a un an – le directeur sportif avait dû se débrouiller avec 4 millions –, mais ils ne seront pas triplés, et ce n’est pas la Conference League qui convaincra Nmecha et Miazga de rester une saison de plus au parc Astrid, où l’on en est réduit à espérer un petit miracle dans ces dossiers compliqués. Si Miazga, Lokonga et Nmecha s’en vont, comme craint, tout l’axe de l’équipe sera à reconstruire.Option levée pour Ashimeru, nouvelle chance pour Bundu et Vlap ?En résumé, les priorités du RSCA pour les prochaines semaines sont : un ou deux défenseurs centraux (en fonction de la situation de Miazga), un latéral gauche, un milieu de terrain (vu le départ attendu de Lokonga pour lequel les Mauves espèrent au moins 15 millions) ainsi qu’un ou deux attaquants (en fonction de la situation de Nmecha).Les médians Petrovic et Navarro ne sont que deux noms suivis parmi beaucoup d’autres actuellement.Avec Van Crombrugge comme gardien nº1 (Verbruggen comme nº2), Murillo, Delcroix, Mykhaylichenko, Cullen, Trebel (?), Refaelov, Aït El Hadj, Verschaeren (?) et Amuzu, Anderlecht espère malgré tout être mieux armé fin juillet qu’en début de saison passée.On notera par ailleurs que l’option devrait être levée cette semaine pour acquérir définitivement Ashimeru (2,5 millions) tandis que des revenants (on pense à Vlap et Bundu notamment) pourraient recevoir une nouvelle chance durant la préparation. Bruun Larsen serait également volontiers conservé un an de plus, mais les négociations avec Hoffenheim risquent d’être difficiles.Les options ne seront par contre pas levées pour Mukairu et Diaby, alors que les Wellenreuther, Bakkali, Makarenko, Vranjes, Sanneh ou encore Zulj devront (à nouveau) être recasés. Cobbaut, lui, peut partir en cas de belle offre.Une certitude : le noyau mauve ne sera logiquement pas au complet pour les préliminaires de la Conference League début août et l’on prie à Neerpede pour ne pas en être privé d’entrée de jeu.À plus long terme, viser le Top 4 devrait rester plus réaliste que la course au titre, la saison prochaine. Même si Vincent Kompany, qui a ramené l’Europe à Bruxelles, est plus motivé que jamais.

RFC SERAING 

Un gros chantier en perspective 

 Y.K.

Ferrera sur le départ.

PNprevnext

Les grandes manœuvres estivales n’ont pas encore été activées au Pairay, même si quelques éléments ont déjà annoncé leur départ pour un club de N1 – Alessio Cascio à l’URSL Visé et Midou Mouhli au RFC Liège –, que d’autres – comme Leroy Labylle, mis sur une voie de garage tout au long de la saison – ne seront pas prolongés et que deux jeunes – Timothy Galjé et Elias Spago – viennent de signer un premier contrat pro. La direction sérésienne et le board du « grand frère » tricolore du FC Metz savent que le chantier qui les attend est énorme, de nombreux mouvements sont attendus, à commencer par le départ très probable du coach Emilio Ferrera, dont le contrat court officiellement jusqu’en 2022. Le divorce n’a pas encore été officiellement prononcé, mais il semble acquis que le tacticien bruxellois, arrivé au début du mois de janvier 2020, ne sera plus à la tête des Métallos pour cette grande aventure de la D1A. Des pistes, qui s’orientent vers Jordi Condom (directeur sportif d’Eupen) et Mehmed Bazdarevic (ex-Guingamp), ont déjà été explorées afin d’anticiper l’envol de celui qui aura mené le RFC Seraing de la N1 à la Jupiler Pro League.Sans MikautadzeLa venue, sous forme de prêt, de plusieurs talents messins, comme les années précédentes, est évidemment confirmée, ce partenariat sera d’ailleurs renforcé. Reste à déterminer maintenant les bons profils. Des garçons comme Guillaume Dietsch et Sami Lahssaini ont déjà clamé haut et fort qu’ils se verraient bien rester dans la Cité du Fer, tandis que le phénomène Georges Mikautadze, qui a terminé meilleur buteur de la D1B et est devenu international géorgien, recevra, lui, sa chance en Ligue 1.L’option de plusieurs joueurs – Abdel Al Badaoui, Gérald Kilota, Antoine Bernier, Ali Sanogo et Francesco D’Onofrio – a été levée et plusieurs autres pions – Maxime Mignon, Danijel Milicevic, Théo Pierrot, Ibrahima Cissé, Benjamin Boulenger, Wagane Faye, Bassim Boukteb et Gaël Kakudji, de retour d’un prêt au RFCL – sont eux aussi toujours contractuellement liés au matricule 167. Certains sont cependant convoités – tout comme Iebe Swers qui n’a pas trouvé de terrain d’entente avec les Rouge et Noir jusqu’à présent – ou aspirent à vivre un autre défi. Bref, les contours du noyau 2021-2022 n’ont pas encore été définis et il faut s’attendre à de multiples départs et arrivées ces prochaines semaines chez le promu, conscient qu’il va devoir trouver le bon « mélange » afin d’ambitionner le maintien.

GENK 

Onuachu ne partira pas pour moins de 25 millions  

 V. J.

Onuachu, joueur de l’année.

PNprevnext

Ayant terminé la saison en boulet de canon (gain de la Coupe, 16 sur 18 en Playoffs), Genk entend continuer à aller de l’avant. Conscient qu’il lui sera difficile de garder Paul Onuachu, auteur de 33 buts cette saison et notamment ciblé par Séville, Lyon ou la Lazio, Dimitri De Condé a déjà activé pas mal de pistes pour le suppléer. Et il ne sera pas bradé en-dessous des 25 millions d’euros. A l’instar de Cuesta (Séville ?), Jhon Lucumi a aussi tapé dans l’œil des recruteurs étrangers et pourrait s’en aller. Le défenseur central espagnol Mujaid Sadick (La Corogne, 21 ans) a déjà été acquis en ce sens. Par contre, la direction limbourgeoise aimerait conserver à tout prix – enfin, façon de parler – des garçons importants comme Junya Ito et Kristian Thorstvedt, avec qui des négociations ont déjà entamées pour prolonger leur contrat, ainsi que Théo Bongonda. Si l’un des ces trois-là devait partir, ce ne sera pas contre une bouchée de pain. En sens inverse, Genk a déjà acté depuis février l’arrivée du Norvégien Simen Jukelröd, l’excellent arrière gauche de l’Antwerp.

ANTWERP, LA GANTOISE, OSTENDE… 

Le « Great Old » en pleine reconstruction  

 V.J.

Lamkel Ze.

Photo Newsprevnext

Au niveau des autres clubs flamands, il sera surtout intéressant de voir ce qu’il va se passer du côté de l’Antwerp. Sans D’Onofrio, vraisemblablement sans Vercauteren (les deux parties doivent se rencontrer prochainement pour évoquer leur avenir commun… ou pas), sans Jukelröd (parti à Genk) ni Lior Refaelov (Anderlecht) ou Maxime Le Marchand (retour à Fulham), le « Great Old » va une nouvelle fois devoir se reconstruire. Parce qu’il n’est pas sûr non plus que Didier Lamkel Ze, que Vercauteren avait su remettre sur le droit chemin, ou Dieumerci Mbokani, avec qui des discussions vont être entamées pour le faire prolonger d’une saison (il en veut deux), voire Aurelio Buta, qui intéresse Besiktas, seront encore là la saison prochaine non plus.On signalera aussi que Gand se cherche un remplaçant à Roman Yaremchuk, qui pourrait être Gianni Bruno (Zulte Waregem) mais a déjà acquis les services de Julien De Sart (Courtrai). À Ostende, Kevin Vandendriessche a aussi plié bagage : il s’est lié à Courtrai.

LE STANDARD VEUT S’APPUYER SUR SON CENTRE DE FORMATION ET RECRUTER DES JOUEURS D’EXPÉRIENCE ET DE CARACTÈRE 

De nombreux départs sont à attendre à Sclessin 

 DIDIER SCHYNS

Lestienne n’entre plus vraiment dans les plans liégeois.

PNprevnext

L’été s’annonce chaud à Sclessin, où les intentions de Mbaye Leye et de sa direction sont très claires. L’idée de départ : s’appuyer sur le centre de formation pour bâtir l’effectif 2021-2022. C’est ainsi que huit jeunes sont appelés à intégrer le noyau pro dès le début de la campagne de préparation, le 21 juin. Il s’agit de Nathan Ngoy, Alexandro Calut et Allan Delferrière, qui avaient terminé cette saison chez les A, mais aussi Jérémy Landu, Lucas Kalala, Olivier Dumont, Cihan Canak et Lucas Noubi. Qu’il faudra encadrer, selon les plans liégeois, par ce que Mbaye Leye appelle « des leaders positifs », plus préoccupés par l’intérêt du club que par le leur, catégorie dans laquelle il range Bodart, Raskin, Klauss et Vanheusden, même si ce dernier rentrera plus que probablement à l’Inter Milan, à charge de trouver ensuite un accord avec le club italien pour une nouvelle mise à disposition du défenseur. La volonté est aussi de faire en sorte que ces jeunes soient accompagnés par des joueurs d’expérience et de caractère, à l’image de… Sergio Conceiçao il y a quelques années, l’exemple n’étant pas pris au hasard puisqu’il est sorti samedi de la bouche de Bruno Venanzi, lors de son entrevue avec la Famille des Rouches.Carcela pourrait aussi partir…Mais avant d’engager, il faudra vendre. Et beaucoup sans doute pour faire rentrer de l’argent dans les caisses. Si Cop et Jans, en fin de contrat, ont pris congé du Standard, alors que Gillet, en fin de carrière, intégrera le staff technique en tant qu’entraîneur des gardiens, d’autres départs sont à attendre. Ceux, prioritairement, d’Oulare, Avenatti, Boljevic, Sylvestre, Shamir et Lestienne, qui sont toujours sous contrat mais pour qui il faudra trouver une solution. À côté de cela, le club liégeois espère monnayer le talent d’Amallah et Bastien, qui ont depuis un bon moment des envies d’ailleurs, ainsi que de Michel-Ange Balikwisha, que le FC Bruges souhaite toujours attirer au Jan Breydelstadion. Enfin, le Standard ne s’opposera pas au départ, si proposition il y a, d’éléments en fin de cycle comme Cimirot ou Fai, mais aussi Carcela, malgré le contrat signé début janvier.Cela fait beaucoup de monde. À l’arrivée, c’est d’un noyau moins étoffé dont le Standard version 2021-2022 aura besoin, puisque sans compétition européenne, ses joueurs n’auront au menu qu’un match à disputer par semaine. Mbaye Leye a déjà ciblé ses priorités : l’engagement d’ailiers capables de jouer dans la profondeur et d’éliminer un homme en un contre un, ce que Lestienne et Carcela ne savent plus faire que de manière épisodique.

BRUGES 

Lang, Kossounou et Clement au centre des intérêts  

 V.J.

Noa Lang.

Photo Newsprevnext

Bruges va-t-il appliquer l’adage selon lequel on ne change pas une équipe qui gagne ? Forcément, les recettes du succès sont connues et veulent être poursuivies pour continuer à jouer un rôle en vue en C1 tout en visant la passe de trois en championnat. Mais elles dépendent également de la présence ou non de Philippe Clement à la tête de l’équipe. L’entraîneur triplement couronné a laissé entendre que son cœur était « blauw en zwart ». La balle est désormais dans le camp de la direction, qui souhaite poursuivre la collaboration mais devra probablement prolonger son contrat pour le détourner d’une offre alléchante, qui pourrait émaner d’un club étranger.Au niveau des joueurs, l’idée de base est de conserver cette ossature solide qui a fait ses preuves et de lui adjoindre l’un ou l’autre talent bien ciblé. Mignolet, Mata, Vormer, Vanaken ou Rits seront encore là, tout comme De Ketelaere, qui devrait rester une saison de plus avant de quitter le club par la grande porte. Si des joueurs comme Chong, Dirar ou Denswil retourneront dans leur club d’origine, Lang est, à l’instar de Sobol, parvenu à convaincre la direction de lever l’option sur son contrat. Mais le Néerlandais, qui a réalisé une saison quasi parfaite au niveau sportif, suscite beaucoup d’intérêt. La même remarque vaut pour Kossounou, qui pourrait être remplacé par le Colombien Yerson Mosquera (Atletico National, 20 ans) en cas de départ. Par contre, Dennis ne reviendra pas de Cologne tandis qu’une solution devra être trouvée pour Krmencik, Rezaei, Letica, Okereke ou Deli, entre autres.

SC CHARLEROI 

Des changements, surtout derrière 

 BENJAMIN HELSON

Des renforts pour épauler Dessoleil.

Photo Newsprev

Du côté du Mambourg, le mercato devra permettre de corriger les erreurs commises la saison dernière sans pour autant tout chambouler. Ainsi, c’est sur une base solide existante que les Sambriens vont reconstruire.Une chose est en tout cas actée, plus question d’avoir un noyau aussi large. Ainsi, c’est avec 24 ou 25 joueurs – jeunes et gardiens inclus – qu’Edward Still devra mener à bien son premier exercice en tant que T1. Par ailleurs, comme déjà écrit, Charleroi veut retourner à ses classiques, à savoir révéler ou faire exploser des joueurs plutôt que de tenter de relancer d’anciennes gloires. L’arrivée de Zaroury va dans ce sens.Edward Still et son système en 3-5-2Alors que l’idée première d’Edward Still sera certainement d’évoluer en 3-5-2, le mercato sera pensé en conséquence. Avec les seuls Dessoleil et Willems comme solution d’expérience dans l’axe défensif, alors que Zajkov devra profiter de l’Euro pour se mettre en valeur afin de partir, le club devrait recruter au moins deux centraux. Un cran plus haut, les arrivées dépendront notamment des prolongations de contrat de joueurs comme Gillet et Bruno. Le Sporting veut prolonger le bail du second, mais si aucun accord n’intervient, il devra être remplacé. Avec le changement de système, l’entrejeu sera densifié puisque Gholizadeh sera désormais davantage considéré comme un milieu axial que comme un flanc. Pour éviter l’embouteillage, on peut imaginer que l’avenir (à court terme) de joueurs comme Lazare, Diandy et Ribeiro ne sera pas au Mambourg. Concernant le gardien, on peut se demander si Descamps a convaincu et il pourrait devoir faire un pas de côté – qui ne pourrait être réalisé autrement qu’en partant – au profit d’un gardien d’expérience. Quant à Penneteau, il sera peut-être tenté de poursuivre l’aventure dans un rôle « à la Buffon ». L’attaque, orpheline des joueurs prêtés non conservés, verra Nicholson et Descotte être accompagnés d’un troisième « 9 », tandis que Fall et Benchaib seront là pour épauler l’attaquant de pointe. En début de préparation, le troisième « 9 » pourrait être Garita. Bedia, qui n’a pas su saisir sa chance, peut compter sur de l’intérêt étranger et devrait partir.Enfin, la direction sait qu’elle devra vendre un cadre pour faire rentrer des sous. Ce départ sera inévitablement compensé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur