custom-header
“Je suis un joueur libre !”
“Je suis un joueur libre !”

L’option d’Anthony Sadin n’a toujours pas
été levée et le capitaine du RWDM
est sans nouvelle de sa direction.

Cinq clean sheets,
des arrêts qui ont
rapporté pas mal
de points au
RWDM, un capitaine qui a

fait honneur à son bras-
sard et pourtant, l’aven-
ture d’Anthony Sadin au

stade Machtens est sur le
point de… se terminer !

Son option n’a pas en-
core été levée et le gardien

est sans nouvelle de la di-
rection. “J’ai eu un échange

entre quatre yeux avec la di-
rection en janvier où le prési-
dent m’a annoncé qu’il allait

lever mon option. Le coach et
certains joueurs m’ont même
félicité à l’époque. Mais ces
derniers jours, j’ai vu les

autres recevoir une lettre an-
nonçant que leur option était

levée alors que la mienne
n’est jamais arrivée. Je suis
donc un joueur libre, sans
nouvelle de la direction”,
nous explique-t-il.
. Son job à côté du foot
est le souci
Une situation que ne
comprend pas celui qui fut
l’un des piliers de l’effectif.
“Je ne suis pas du genre à me
vanter mais les faits parlent
d’eux-mêmes. J’ai fait une
très belle saison, tout en
étant l’un des seuls joueurs
des 24 clubs professionnels à

avoir un job à côté.” Cette si-
tuation semble être le

nœud du problème. “Le
club souhaite franchir un cap

et veut des joueurs disponi-
bles à 100 %. Dans cette opti-
que de grimper les échelons

avec le RWDM, je suis disposé
à mettre mon travail entre

parenthèses pour me consa-
crer à 100 % au foot. Mais j’ai

32 ans, deux enfants, un ap-
partement et je ne peux pas

me permettre de faire le pro
pour un demi-sou.”
Ce qui blesse Sadin, c’est

l’absence de communica-
tion. “Ce n’est pas très hon-
nête et respectueux par rap-
port à ce que j’ai donné au

club. J’ai des valeurs que je
transmets sur le terrain, on

m’a fait comprendre certai-
nes choses en janvier et

aujourd’hui, j’ai l’impression
qu’ils font l’autruche. Si on ne
veut plus de moi, je préfère
qu’on me le dise.”
Histoire de se mettre à la
recherche d’un nouveau
défi le cas échéant. “J’ai

prouvé tout au long de la sai-
son que je pouvais jouer à ce

niveau. J’ai encore faim.”
Du côté de la direction,
Thierry Dailly a rencontré
l’agent d’Anthony Sadin ce
mercredi. “Le club est pro et
nous souhaitons que les
joueurs soient disponibles à
temps plein. Anthony est l’un
des seuls à avoir un travail à
côté. J’ai rencontré son agent,
nous devons voir ce qu’il est

possible de faire financière-
ment. Mais la porte n’est pas

fermée.”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur