custom-header
Comme des guerriers
Comme des guerriers

Le Sérésien Mikautadze, qui a égalisé en toute fin de match, reste optimiste avant le retour à Waasland-Beveren 

 YOUNG KRUYTSGeorges Mikautadze a pris ses responsabilités.Photo NewsUn but, le vingtième déjà, qui vaut de l’or : Georges Mikautadze a permis au RFC Seraing d’arracher in extremis le partage (1-1), ce samedi soir, au Pairay, face à Waasland-Beveren, et d’envisager le retour au Freethiel, le week-end prochain, avec la conviction que la promotion en Jupiler Pro League est toujours envisageable.  prevnext

C’est sans jamais renier son identité de jeu que le RFC Seraing s’est avancé vers son destin, ce samedi soir, dans une manche aller des barrages de Pro League qu’il a largement dominée d’un point de vue technique. L’équipe rouge et noir a donc tenu son rang et étançonné l’espoir d’une accession à la Division 1A, une année seulement après s’être extirpée de la Nationale 1.Une jolie perspective préservée, en grande partie, grâce à un penalty obtenu par Sami Lahssaini et transformé, sans trembler, par l’inévitable Georges Mikautadze, durant le temps additionnel.« Le gardien (NDLR : Nordin Jackers) est venu me trouver en me demandant de quel côté j’allais tirer », sourit l’attaquant franco-géorgien. « Il a essayé de me déstabiliser, c’est de bonne guerre ; je n’ai rien dit et cherché au maximum à conserver ma concentration. Car il était important d’égaliser. Nous avons encore toutes nos chances. »Comme souvent cette saison, les Métallos se sont surpassés, ils ont été capables de réagir tout en demeurant dans le même cadre d’action, sans jamais s’éloigner de leur propre exigence. Et pourtant, il aurait été « facile » de s’agiter, de s’éparpiller après une ouverture du score waaslandienne tombée de nulle part.« Nous n’avons pas encore vu les images, je ne sais donc pas s’il y a une poussée sur Wagane (Faye) avant le penalty », précise encore Georges Mikautadze. « Ce n’est pas évident d’évacuer la frustration, mais il faut pouvoir l’oublier le plus vite possible. Je suis d’ailleurs très satisfait de la performance de l’équipe, tant au niveau individuel que collectif, nous avons toujours été de l’avant, ensemble. »En deuxième période, essentiellement, les Sérésiens ont confisqué la gonfle et cherché à déchirer un bloc adverse qui n’a cessé de reculer, comme s’il craignait de ne pas être capable de rivaliser, au cœur du jeu, avec son hôte liégeois.« Je ne m’attendais pas à avoir autant la possession de balle », reconnaît celui qui a inscrit son vingtième goal de la saison, peut-être le plus important. « Une forme de respect de la part de Waasland-Beveren à notre égard ? Je ne sais pas, il avait sans doute l’intention de nous attendre pour partir en contre et nous punir (sourire). Après, voilà, nous aimons bien jouer au ballon, le faire circuler, c’est le scénario que nous préférons et cela ne me dérange pas du tout. »Et Georges Mikautadze, meilleur artificier de Division 1B, d’envisager un même état d’esprit conquérant sur la pelouse du Freethiel samedi prochain : « C’est le haut niveau, cela se joue sur des détails et chaque erreur se paie cash. Il va falloir tout donner. Nous irons là-bas comme des guerriers, avec l’intention de gagner. »Le RFC Seraing n’a, de toute manière, pas le choix : il lui faudra marquer au moins une fois pour accomplir sa dernière mission et terminer en beauté une campagne 2020-2021 totalement folle et charmante.Puisque le champ des possibles reste grand ouvert et que les Métallos ont démontré qu’ils n’avaient certainement rien à envier à leurs opposants flandriens, il serait somme toute logique de ne rien changer dans l’attitude, c’est avec cette culture du jeu solidement ancrée en eux qu’ils ont démontré tout leur potentiel. Et prouvé qu’ils méritaient de vivre cette « finale ».

ARNAULD MERCIER A SUIVI LE BARRAGE ALLER AVEC ATTENTION 

« Seraing a pris un avantage psychologique »  

Arnauld Mercierex-directeur sportif de seraing et ex-coach de beverenex-directeur sportif de seraing et ex-coach de beveren

Ily avait penalty sur Gérald Kilota selon Arnauld Mercier.

Belga

PreviousNextprevnext

1« Il y avait penalty sur Gérald Kilota et faute sur Wagane Faye »« J’ai trouvé les deux équipes un peu timorées en début de rencontre et cela s’est manifesté par de nombreuses pertes de balle. Pourtant, Seraing s’est créé des occasions, avait l’avantage dans le jeu et dans la possession. Lorsque je revois cette première opportunité franche de Georges Mikautadze, je ne comprends toujours pas pourquoi il met le pied et non la tête… Puis il y a eu cette incursion de Gérald Kilota dans le rectangle adverse en fin de première mi-temps. L’arrière gauche est clairement bousculé. Pour moi, il y a penalty ! La deuxième période a confirmé la supériorité des Sérésiens. Ils ont bénéficié de plus d’opportunités de but tandis que Waasland-Beveren ne trouvait pas la solution et ne pouvait que balancer de longs ballons vers leur attaquant. Quant au penalty… Michael Frey joue bien le coup. Il a fait parler son expérience car il fait certainement faute sur Wagane Faye avant que celui-ci ne touche le ballon de la main. C’est un bête but offert ! Dommage. Seraing a arraché le partage en fin de match, mais aurait mérité la victoire. »2« Des Sérésiens entreprenants et de belles individualités »« Quand on voit jouer ce Seraing, on sent un collectif bien huilé, bien en place, bien rodé. Les Sérésiens sont constamment en mouvement. Individuellement, sur ce match, je retiens Gérald Kilota qui a fait mal sur le flanc gauche. Georges Mikautadze aussi, qui frappe vite au but. Brahim Sabaouni fut quant à lui omniprésent, tout en jouant propre. Antoine Bernier a malheureusement loupé pas mal de fois le dernier geste quant à Sami Lahssaini, je l’ai trouvé relativement discret. Il aurait dû profiter du jeu de Brahim Sabaouni pour se libérer, il ne l’a pas fait. J’ai l’impression que le médian est très émotionnel, on le voit à chaque décision arbitrale, il est immédiatement dans la réaction, mais bon c’est encore un jeune joueur, il va apprendre à appréhender ce genre de match. Pour finir, j’ai trouvé l’entrée d’Ali Sanogo trop discrète, mais sa vitesse pourrait faire mal au retour s’il obtient un peu d’espace. »3« Tout est ouvert au retour, sur un terrain plus grand »« Samedi prochain, les deux équipes évolueront sur un terrain sensiblement plus grand. Il importera de voir qui va être en mesure d’en profiter. J’ai envie de dire que les deux équipes sont à égalité malgré ce but inscrit à l’extérieur par les hommes de Nicky Hayen. Pourtant, je donne un avantage à Seraing. Celui-ci est psychologique. Il y avait place pour que les Sérésiens l’emportent au Pairay et tous les joueurs le savent. La prestation des hommes d’Emilio Ferrera n’a échappé à personne, ils ont bousculé leurs adversaires. De plus, le fait de revenir au score ainsi en fin de match leur donne un plus moralement. Nous voilà face à un match couperet où, selon moi, le premier qui marquera l’emportera. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur