custom-header
/*
*/
VDP : “Je voulais terminer ma carrière au RWDM”
VDP : “Je voulais terminer ma carrière au RWDM”

Quelques jours après Geoffrey Cabeke, c’est au tour de Vincent Vandiepenbeeck de quitter l’Union pour rejoindre le RWDM. Un retour au bercail pour celui qui a débuté sa carrière à Molenbeek. “Le RWDM, c’est déjà 16 ans de ma vie. L’an prochain, je disputerai donc ma 17e saison pour ce club”, confie-t-il.

Un retour qui s’est pratiquement fait de façon naturelle. “J’avais l’ambition de rester encore un ou deux ans à l’Union, de rester un joueur professionnel jusqu’à mes 34 ans. Mais l’Union n’a finalement pas levé mon option. J’ai alors reçu des propositions de différents clubs, dont celle du RWDM. Le fait d’avoir commencé dans ce club a pesé dans la balance”

, ajoute celui qui a toujours combiné vie sportive et vie professionnelle.

Le RWDM, c’est un club à part pour Vincent Vandiepenbeeck. Et celui qui a le plus compté pour lui. “J’ai vécu quatre belles saisons à l’Union. Je ne dirais pas que tout a été merveilleux mais j’ai connu de très bons moments. Je suis même déjà pratiquement nostalgique au moment de quitter un tel club. J’ai aussi vécu de bons moments lors de la belle époque du White Star Woluwe, tout comme lors de mes passages à Willebroek et à Geel. Mais le RWDM, c’est mon club de cœur, là où tout a commencé. Dès mes quatre ans j’étais affilié au RWDM. C’est toute ma jeunesse, le club qui m’a tout appris.”

Le Bruxellois s’était d’ailleurs fait la promesse d’un jour terminer sa carrière à Molenbeek. “J’ai toujours dit que je terminerais ma carrière là où je l’ai commencée. Terminer au RWDM, c’est pratiquement un rêve de gosse qui se réalise. Je voulais vraiment à nouveau porter ses couleurs et connaître une montée avec ce club. J’espère même en connaître deux avec le RWDM d’ici la fin de ma carrière.”

D’autant que le projet actuel du club est solide. De quoi, sans doute, convaincre encore d’autres joueurs de rejoindre le club. “Il y a déjà un bon groupe en place, avec pas mal de Bruxellois dans le noyau alors que d’autres devraient suivre. J’ai la chance de connaître pas mal de monde, que ce soit dans la direction, le staff ou le noyau. Des personnes affichant un tempérament qui me correspond parfaitement.”

Nul doute que son expérience et sa rage de vaincre permettront au RWDM de poursuivre sa progression. Un club qui s’annonce déjà comme l’un des grands favoris pour le titre en D2 amateurs.

Charmé par le public molenbeekois

Le 30 avril dernier, lors du match pour le titre entre le RWDM et Tournai, Vincent Vandiepenbeeck était présent au stade, en tant que consultant pour BX1. Ce jour-là, il a été charmé par le public molenbeekois, heureux de voir ce stade Machtens à nouveau rempli. “Il y avait plus de 7.000 supporters, c’était de la folie”, explique celui qui vient de vivre quatre saisons au rythme des chants des supporters de l’Union. “Revoir ce stade pratiquement comble, avec ces trois couleurs pour le garnir, c’était magnifique. J’espère qu’il y aura encore plus de monde pour nous suivre la saison prochaine et que l’on apportera encore tant de victoires à ces supporters.”

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER