custom-header
Un sacré casse-tête… et une belle cacophonie
Un sacré casse-tête… et une belle cacophonie

Voilà comment peuvent être résumées les discussions actuelles au sein de la Pro League, avant l’Assemblée générale de vendredi (par vidéoconférence) censée être l’épilogue de cette série qui n’a que trop duré. Rappel
des épisodes précédents : Bruges a dégainé une proposition de D1 à 18 sans playoffs, Genk veut innover avec
une D1A à 18 et des playoffs pour les quatre premiers et les équipes classées de la cinquième à la huitième
place, quand le Standard veut conserver la formule actuelle. Il y a donc l’embarras du choix. Et le choix de l’embarras avec un grand risque de dispersion des votes puisqu’il faut 80 % des votes pour modifier la formule de championnat.

Jeudi soir, le CA de la Pro League(Standard, Charleroi, FC Bruges,Courtrai, Zulte-Waregem, Gand,
Union, Anderlecht, Ostende) se réunira autour des conclusions du groupe de travail (qui s’est vu physiquement ce mardi, dans une atmosphère positive) avec l’objectif de présenter à l’AG de vendredi une formule unanime sur laquelle voter. Mais ce n’est pas gagné. Il n’est pas encore acquis qu’une décision pourra être prise cette semaine. Le non-octroi de la licence à Virton a notamment changé pas mal de choses ces dernières heures. 25 clubs de Pro League ayant reçu leur licence, il devient mathématiquement impossible d’avoir une D1A à 18 clubs et une D1B à 8 clubs. Ce qui complexifie encore un peu les formules de Bruges et de Genk. Des formules pour lesquelles le K11 ne serait pas très chaud. Des clubs comme Malines, Courtrai ou SaintTrond pourraient se sentir menacés par la relégation en cas de saison loupée, puisqu’on pourrait se diriger vers une saison avec trois relégués.

En vue de retrouver la formule actuelle (D1A à 16 avec playoffs) en 2021-2022. L’objectif de cet aller-retour : répondre au cahier des charges des droits TV, achetés par Eleven Sports pour 105 millions d’euros sur base d’un système avec playoffs pour les cinq prochaines saisons.

Plus les jours passent, plus on pourrait donc diriger vers…. un statu-quo, et le maintien d’une formule à 16 avec playoffs. Avec qui comme 16e ? Waasland-Beveren, OHL ou le Beerschot ? Dans tous les cas, il faudra être cohérent. Si le Club Bruges est déclaré champion, Waasland-Beveren doit descendre. Mais comment désigner qui de OHL ou du Beerschot doit monter, d’autant que le bourgmestre de Louvain a réitéré son interdiction de voir le match se tenir, même en août ?


Nouveau casse-tête. La solution des Pays-Bas, une fin de saison sans champion ni descendant,pourrait finalement être la moins complexe puisqu’on repartirait avec les mêmes que cette saison. Même si on peut s’attendre à des recours d’OHL et du Beerschot. Des recours qui ont peu de chances d’aboutir si la saison est bel et bien “annulée” (le terme est important, il est utilisé par Pieter De Crem dans l’arrêté ministériel du 8 mai concernant les mesures du CNS en matière de sport). Toujours dans cette hypothèse, le Club Bruges, qui a dominé la phase classique, ne recevrait pas les lauriers… à moins d’accepter le fonds de solidarité proposé par Genk et Anderlecht, afin que les non-européens obtiennent une compensation ? À ce stade, il ne faut plus écarter aucune hypothèse. Mais une chose est certaine : ça discute énormément en coulisses.

Et tout reste possible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER