custom-header
Un partage inexplicable et inadmissible !
Un partage inexplicable et inadmissible !

L’Union a laissé filer la victoire face à Roulers et peut faire une croix sur la deuxième tranche 

 JEAN-FRANÇOIS DELISSE

Tout avait bien commencé pour les Saint-Gillois…BelgaMenant confortablement par trois buts à zéro à la mi-temps face à un adversaire complètement amorphe, les Saint-Gillois ont pourtant laisser filer deux unités qui enterrent leurs espoirs de remporter la deuxième tranche.  >

L’Union n’avait pas le choix au moment d’affronter une formation de Roulers qui lutte pour éviter la culbute et ce, depuis les trois coups de la saison. Les joueurs de la Butte devaient absolument s’imposer pour conserver un très mince espoir de pouvoir décrocher la deuxième tranche, et d’ainsi pouvoir affronter OHL ; avec, pour enjeu, le ticket donnant accès à la Jupiler Pro League.D’emblée, les hommes de l’entraîneur Thomas Christiansen effectuaient un pressing très intense sur des hôtes amorphes et rapidement dépassés par les événements. La réussite était au rendez-vous avec un solo de Tabekou, un tir au ras du sol de Nielsen et un effort personnel de Sigurdarson juste avant le repos.On pensait logiquement le match plié et des envois sur la barre transversale de Vega et sur le piquet de Nielsen ne faisaient que conforter le sentiment général. Mais dès que Kandouss accrochait Andzouana, Camargo exécutant la sentence, la partie basculait. Une certaine fébrilité s’installait inexplicablement dans les rangs unionistes, d’autant que Vega commettait une faute de main à nouveau sanctionnée par un penalty converti par Camargo. Et quelques instants plus tard Godwin s’en allait tranquillement battre l’infortuné Kristiansen, sans avoir été inquiété le moins du monde. Et dire qu’en toute fin de partie Mehlem évitait le pire à deux reprises. Des sauvetages qui n’auront finalement servi à rien, les dernières illusions saint-gilloises pour la tranche s’étant envolées durant ce 2 e acte calamiteux.Préparer les PO2Le coach hispano-danois Thomas Christiansen ne pouvait que constater les dégâts : « Notre premier acte était très bon. Nous étions dominants, avec l’idée de poursuivre sur notre lancée par la suite. Nous avons alors manqué de réussite et eu deux penaltys contre nous. Ceux-ci sont les tournants du match. J’ai changé Pocognoli à sa demande, car il se plaignait de douleurs musculaires et j’ai dû alors modifier mon système. Young s’était bien débrouillé lors de ses récentes montées au jeu … Nous devrons analyser et tirer des conclusions de cette nouvelle contre-performance. Le championnat est terminé pour nous, nos deux dernières rencontres n’ayant plus vraiment d’enjeu. Les joueurs auront l’opportunité de se montrer au cours des PO2. Nous allons travailler dur pour trouver des solutions et préparer ces échéances, mais aussi la saison prochaine ». Un constat s’impose toutefois d’ores et déjà : l’Union a souvent proposé un jeu séduisant cette saison, mais elle n’est jamais parvenue à compenser le départ de ses trois fers de lance offensifs, Youssoufou Niakaté, Percy Tau et Faïz Selemani. S’ils étaient restés au stade Marien, le cercle saint-gillois aurait vécu une tout autre saison. Mais avec des si …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER