custom-header
« Tourner le bouton : c’est facile à dire »
« Tourner le bouton : c’est facile à dire »

Après deux défaites pour son début de mandat intérimaire, José Jeunechamps est confronté aux mêmes interrogations que les supporters qui vont faire le déplacement ce soir à Sclessin : quel sera le visage des Rouches contre l’Union ?

José Jeunechamps souhaiterait voir plus de révolte 

Playoffs 2 – standard – union saint-gilloise (ce soir, 20h30) 

Le souvenir du match aller au stade Roi Baudouin est encore frais dans les mémoires puisqu’il est à la base de l’intérim de José Jeunechamps.

Quasiment éliminés à mi-parcours dans ces Playoffs 2, les Rouches sont-ils encore en mesure de relever la tête et de sauver (un minimum) l’honneur ? Le coach a confirmé que ce match ne serait pas placé sous le signe du grand chambardement. « Il faut tenir compte que c’est notre troisième match en une semaine, il y aura donc déjà des changements. Je ne vais pas chambouler une demi-équipe pour intégrer des jeunes, en tout cas pas sur ce match. On verra plus tard pour la stratégie du club. Un staff doit s’inscrire dans cette réflexion mais je n’ai aucune obligation. Ceux qui me connaissent savent que m’imposer des choix n’est pas la meilleure manière de travailler avec moi… mais j’aime participer aux stratégies du club. Pour faire progresser, on doit tous tirer dans la même direction surtout dans la situation actuelle.»

Le T1 ad interim évoque un nouveau changement de système. « On n’a gagné aucun des deux matches et cela paraît très compliqué d’encore

» jouer un rôle important dans ces playoffs. On va sans doute revenir à un autre dispositif et changer des gens.

Au fil des matches, le Standard risque de traîner son ennui dans ces Playoffs 2. « Ce n’est pas très sexy à la base : moins de monde dans le stade, moins de médiatisation. Ensuite, il y a le fait de ne plus pouvoir jouer pour quelque chose de conséquent qui diminue encore la motivation. Là où je voudrais appuyer – et je reconnais que c’est bateau –, nous sommes des pros et on se doit de prester en tant que tels. On doit avoir un minimum d’amour-propre et d’orgueil. Je voudrais qu’on soit un peu plus révolté. En tant que Standard de Liège, on doit faire attention parce qu’on va affronter des équipes qui jouent pour quelque chose. Mais voir quelques joueurs râler après Waasland/Beveren m’a fait plaisir parce que cela signifie que certains messages passent. Mais je n’ai pas un vestiaire qui s’en fout : il est meurtri, en manque de confiance.

» Quand on est dans un entonnoir de négativisme, de frustration, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton. C’est facile à dire. Il s’agit de la même équipe que j’ai vue contre Vigo. De gagner un premier match, je suis passé à essayer de mener à la marque. Si on prend un point à Malines, on enchaîne peut-être avec une victoire contre Waasland et là on parlerait différemment.

Laifis garde la confiance de Jeunechamps

Deux autres arrières latéraux: Luchkevych sera aligné à droite, Andrade prendra la place de Fiore à gauche 

Confronté à une avalanche de forfaits, José Jeunechamps n’a pas le choix des armes : il devrait procéder de nouveau à plusieurs changements au sein du onze de base appelé à défier l’Union Saint-Gilloise. De manière forcée notamment, puisqu’en l’absence de Goreux, suspendu, mais aussi de Fai, toujours indisponible en raison de douleurs à la hanche, c’est le jeune Ukrainien Valeriy Luchkevych qui s’installera en position de back droit. Et fêtera

sa deuxième titularisation depuis son arrivée à Sclessin en janvier dernier, après celle du 4 février face à Courtrai (0-3). Et si, dans l’axe de la défense, Laifis, qui comparaîtra mardi prochain devant la Commission des Litiges de l’Union belge pour son exclusion face à Waasland/Beveren et n’est donc pas suspendu, sera à nouveau associé à Scholz, c’est Andrade qui obtiendra la préséance au poste de back gauche, renvoyant dès lors Fiore à ses chères études, puisque le Hennuyer ne figure pas dans la sélection. « Laifis n’a perdu ni ses qualités ni son envie de jouer », estime José Jeunechamps. « L’objectif, qui n’a pas changé, était de le voir à l’œuvre et de le relancer face à Waasland/Beveren, mais on n’a su le faire que 20 minutes… »

En attaque, le forfait d’Emond, malade, fait les affaires d’Orlando Sa, qui est confirmé en pointe, avec Belfodil en soutien alors que dans l’entrejeu, Jeunechamps est contrarié par le (nouveau) forfait de Merveille Bope Bokadi, blessé à la cheville à Malines,

qu’il aurait aimé associer à son compatriote Christian Luyindama dans l’axe central de l’entrejeu, pour donner du répondant physique à un secteur de jeu qui manque singulièrement de muscle.

Raman nie tout dérapage sur Instagram envers… Karlovic

Sur Instagram, le tennisman croate Ivo Karlovic a publié un message assez vert d’un certain… Benito Raman. « Gros c…. Cours plus pour gagner le point… ou alors tu me rembourses mes 2500 euros. Grosse m… Arrête de jouer au tennis et va pêcher. »

Encore un épisode supplémentaire de la saga « les footballeurs et les paris », relancée par la suspension de Joey Barton, ou mise en lumière du danger des « fakes » sur les réseaux sociaux ? Du côté de l’entourage du Gantois, on crie à l’usurpation d’identité. «

»Benito a vu aussi circuler ces messages sur Internet. Il n’a rien à voir dans cette affaire. Quelqu’un s’est fait passer pour lui et a envoyé ces messages à Karlovic. Hélas, ce n’est pas la première fois que cela arrive. Depuis quelques années, Benito a supprimé ses inscriptions sur tous les sites de paris. Si nous allons introduire une plainte ? A l’ère de l’Internet, c’est comme cela, tu es impuissant.

Legear au repos

Hubert. Blessé au genou par Renaud Emond lors d’un entraînement dispensé à la veille du déplacement à Malines, le deuxième gardien des Rouches ne souffre d’aucune lésion. Il devrait reprendre les entraînements lundi.

Legear. Commotionné à Malines, il a tourné de l’œil après avoir touché deux ballons de la tête mercredi à l’entraînement. Le staff médical a préféré le laisser au repos pendant quatre jours, sans doute jusqu’au week-end.

Emond. Malade, il est indisponible. Il aurait pourtant pu débuter la partie.

Cavagnera. Le jeune n°6 fait à nouveau partie de la sélection.

Mmaee. Ryan, le jeune attaquant, est suspendu suite à une carte rouge reçue avec les Espoirs.

Masbouh. Le jeune ailier a été appelé ce jeudi à l’entraînement mais n’entre pas (encore) en ligne de compte pour une sélection.

Filles. En concurrence avec l’équipe A, les filles jouent ce vendredi soir Heist (20h30) à l’Académie. En cas de succès, elles feraient un grand pas vers un 20 e titre

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER