custom-header
« Le top 4 ? On peut commencer à l’oublier »
« Le top 4 ? On peut commencer à l’oublier »

Marc Grosjean et ses joueurs étaient forcément déçus après leur défaite face à Roulers 

Football – Division 1B (Union Saint-Gilloise – Roulers) 

« Avant que Roulers ne marque le but de la victoire, j’ai dit que ça finirait au fond », précisait Marc Grosjean. « Mais le problème n’est pas là. On a mené et on a mal géré notre avance. En seconde période, nous avons encore eu plusieurs possibilités. Suffisamment en tout cas pour que ce but concédé en fin de match soit anecdotique. Cette défaite est un gros coup de marteau sur la tête. Oui, nous pouvons jeter nos espoirs de top 4 à la poubelle. Quand on ne marque pas, on ne peut pas gagner un match. »

Pour reprendre la compétition et entamer 2018, Marc Grosjean a dû, à nouveau, modeler un nouveau onze. Si le coach pouvait bien compter sur le retour de Bertjens, il devait toujours se passer de Vercauteren et Tabekou, pas suffisamment remis de leur blessure respective, ainsi que de Fixelles, suspendu. Une tuile dont a profité Jonathan Kindermans, bien en jambes face au RWDM et qui a poussé le coach à lui faire confiance pour sa première apparition. Derrière, sans Houdret, victime d’une petite déchirure, et sans Massengo, sur le banc alors qu’il a besoin de rythme, c’est Da Silva qui a joué les pompiers de service aux côtés de Morren pour tenter de verrouiller l’axe du jeu.

On notera que le coach saint-gillois a aussi préféré le duo Martens-Peyre alors que Perdichizzi s’était installé sur le banc.

Avec cette composition revue, il fallait encore trouver la solution face à un double-rideau défensif roularien particulièrement costaud. Avec cinq

défenseurs et deux médians défensifs, on pouvait se douter que la tâche des Saint-Gillois n’allait pas être évidente face aux Flandriens. Cela s’est vite confirmé avec une possession saint-gilloise stérile dans le camp d’une équipe de Roulers très attentiste.

« Je ne vais pas discuter du jeu de l’adversaire. C’est leur problème », s’est contenté de commenter Marc Grosjean à l’issue de la rencontre.

Malgré ça, Ferber avait mis le nez à la fenêtre une première fois mais sa tentative a été écartée par Schmisser. La deuxième était par contre la bonne après la demi-heure lorsqu’il dribblait astucieusement son opposant direct dans la surface et son ballon, qui a traversé le rectangle roularien, trouvait finalement Da Silva qui mettait le cuir au fond.

On pensait alors le verrou sauté mais sur la phase arrêtée suivante, Kudimbana passait au travers de sa sortie et Samyn en profitait pour remettre les deux formations à égalité.

En seconde période,

Roulers a totalement refusé le jeu, laissant l’initiative à l’Union qui campait dans la partie roularienne, attendant patiemment une ouverture. Elle a bien failli venir des pieds de Kis en fin de partie mais l’arrière a préféré le centre plutôt que de tenter sa chance lui-même. Résultat, la défense de Roulers s’est dégagée.

En fin de rencontre, sur l’ultime corner, Roulers a réalisé le hold-up parfait avec une tête victorieuse de Cornet.

« Nous avons été chanceux », reconnaissait pour sa part Dennis Van Wijk en conférence de presse.

Augusto Da Silva était partout sur le terrain

4,5 KUDIMBANA : sa sortie très
approximative sur le coup franc
de Roulers en première mitemps
a coûté cher. Elle est à
l’origine de l’égalisation.

6  MBOKO : avec une certaine
marge de sécurité, il a fait son
travail.

6,5 PEYRE : il a formé, avec Martens,
une paire centrale très
homogène.

6,5 MARTENS : très solide, il a
laissé très peu d’espaces aux
joueurs offensifs de Roulers.

6  KIS : Roulers n’a pas beaucoup
eu l’occasion de s’exprimer
sur son flanc. Offensivement,
il aurait dû prendre sa
chance à la 79e plutôt que de
centrer.

6,5 MORREN : un travail quasiment
impeccable dans le pressing
et quelques ballons très
inspirés offensivement.

7,5 DA SILVA : souvent juste dans
ses relances, il s’est aussi beaucoup
dépensé au milieu pour
empêcher les reconversions de
Roulers. Il a aussi permis à
l’Union d’ouvrir le score.

4,5 LUVUMBU : peu inspiré et
avec plusieurs mauvaises
passes, il a souvent joué à
contretemps, hormis son tir sur
la latte en fin de match.

5,5 KINDERMANS : déjà lancé
dans le grand bain, il a combiné
proprement mais sans apporter
d’étincelles dans le jeu unioniste.

6,5 FERBER : Roman commence
bien son année 2018. Il a souvent
bien combiné avec ses
partenaires et c’est lui qui sert
la balle du 1-0 pour Da Silva.

5  BERTJENS : repositionné sur
le côté gauche en lieu et place
de Vercauteren, il a fait ce qu’il
a pu mais on ne le sentait pas
très à l’aise.

REMPLAÇANTS

6  EL BANOUHI : une entrée
correcte avec quelques montées,
malheureusement pour lui
infructueuse.

6  MASSENGO : il a déjà apporté
une dose d’expérience et son
sens de l’organisation.

NCVERCAUTEREN.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER