custom-header
Thomas Henry, le retour du messie
Thomas Henry, le retour du messie

Après cinq matches de suspension, le Français fait son retour dans le groupe tubizien ce samedi 

Football – Division 1B (Oud-Heverlee Louvain-Tubize, samedi à 17h) 

Il attendait cela depuis le 21 septembre dernier et la réception de l’Union Saint-Gilloise où il avait été exclu, héritant d’un match de suspension supplémentaire des quatre qu’il avait reçus pour un coup

de coude sur Schuermans, le défenseur d’OHL. Epinglé par la Review Commission, Thomas Henry a trouvé le temps long en tribune et pourra à nouveau humer l’odeur des pelouses dès ce samedi lors du déplacement à…Oud-Heverlee Louvain. « De toute ma carrière, je n’ai jamais connu une suspension aussi longue. Cela a été une longue attente et cela va me faire beaucoup de bien de pouvoir rejouer. J’espère que je vais vite revenir dans le coup et aider l’équipe », commente l’attaquant français.

Avec plus d’un mois sans jouer, l’objecif principal pour le joueur de 24 ans sera avant tout de retrouver du rythme de match. « Nous avons bien travaillé sur le plan physique durant la préparation et j’ai continué à m’entraîner avec le groupe donc je n’ai pas de retard au niveau de la condition physique. Je me sens bien sur ce point même si je suis bien conscient qu’en match c’est totalement différent. J’espère pouvoir rapidement retrouver le rythme et mes sensations », poursuit Thomas Henry.

Injustement suspendu

selon lui, le meilleur buteur brabançon revient sur les terrains avec beaucoup d’envie et de rage. « J’ai de la rage mais de le bon sens du terme car je trouve que je ne méritais pas de recevoir une telle suspension. C’était un peu deux poids deux mesures mais bon cela fait partie du passé et j’ai envie de revenir plus fort.»

En son absence, les hommes de Christian Bracconi ont subi cinq défaites de rang et même six si on ajoute celle concédée contre l’Union Saint-Gilloise en septembre où Henry était sur le terrain. Seulement, c’est depuis les tribunes que l’attaquant brabançon a dû suivre la série noire qui s’est poursuivie mardi contre Malines. « Je me sentais impuissant mais ce n’est pas parce que je n’ai pas joué pendant cinq matches que je ne suis pas concerné. Nous sommes tous dans le même bateau et je suis le premier perdant dans ce genre de situation. Cela m’a fait mal d’être en tribune et de ne pouvoir rien faire pour aider l’équipe. Nous sommes dans une situation compliquée et nous devons rapidement nous relever sinon nous allons droit dans le mur. »

Mardi contre Malines, Tubize n’a montré aucun signe de réaction et aucune envie de se sortir de cette situation compliquée. Si le retour de Thomas Henry va faire du bien, il ne va pas pour autant solutionner tous les maux. « On touche le fond quand on est mort mais ce n’est pas encore notre cas. Cependant, nous devons rapidement réagir et se parler franchement dans le vestiaires. Il faut se bouger et montrer une réaction. »

Dans un match crucial à Louvain qui compte trois points de plus que les Tubiziens, l’AFC pourra compter sur son buteur pour tenter de secouer le cocotier.

Christian Bracconi sur   un siège éjectable ?

Le mentor français vit peut-être ses dernières heures sur le banc de Tubize 

« Dans ce genre de situation, l’entraîneur est souvent en première ligne. On verra ce que la direction prendra comme décision mais si elle décide que je ne suis plus l’homme de la situation, cela fait partie du football et du métier de coach. » C’est avec ces mots que Christian Bracconi a conclu sa conférence de presse mardi soir après le non-match de son équipe face à Malines.

Avec un bilan de 6 points sur 36, les chiffres ne plaident pas en

la faveur de l’entraineur français même si au niveau de la manière, il est difficile de totalement accabler le Corse puisque les Sang et Or n’ont jamais été ridicules ou totalement inférieur dans le jeu à une autre équipe de la Division 1B. Seulement, les Brabançons ont parfois oublié qu’un match durait 90 minutes voire plus. « Nous avons perdu huit points en fin de match depuis le début de la saison. C’est une différence énorme et ce sont des signes de fébrilité dans le groupe », pointait encore le T1 brabançon.

Maintenu cette semaine par la direction des Sang et Or, Christian Bracconi abat peut-être une de ses dernières cartes ce samedi à Louvain même si les dirigeants tubiziens ont déjà su faire preuve de patience par le passé. La saison passée, Sadio Demba avait été remercié avec un bilan de 10 points sur 45 avant de céder le flambeau à Christian Bracconi.

Pour revenir au jeu, les Tubiziens devront afficher un tout visage samedi au Stade Den Dreef après une mentalité qui a fait défaut contre Malines mardi soir. «

», déclarait encore Bracconi mardi soir.Nous avons montré lors de certains matches que nous pouvons être à la hauteur et je ne cesse de le répéter à mes joueurs. Nous avons fait de belles prestations mais nous n’avons pas les moyens des autres équipes et il faut alors mettre d’autres ingrédients et laisser sa peau sur le terrain. J’aimerais avoir un groupe qui a du caractère mais contre Malines, je n’ai rien vu de tout cela

Au niveau du classement, le match contre OHL est donc primordial pour les Sang et Or mais aussi pour leur entraîneur qui serait encore davantage sur la sellette en cas de contre-performance face aux Louvanistes.

T.L.

Le noyau : Defourny, Alfieri, De Jonghe, Lippini, Goudiaby, Touré, Nirisariké, Ben Yaghlane, Ba, Köse, Rosenthal, Naah, Agyiri, Vidémont, Bueno, Nemane, Weymans, Schuster, Henry, Traore. Thomas Henry revient de suspension tandis que Garlito est suspendu pour abus de cartes jaunes.

Exclu contre Malines, Touré tiendra sa place contre OHL

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER