custom-header
« Le stade Marien   est l’ ADN du club »
« Le stade Marien est l’ ADN du club »

Ce dimanche, l’Union Saint-Gilloise clôturera la phase régulière de son championnat. Pour cette dernière sortie, les hommes de Marc Grosjean affronteront leur quasi-voisin de l’AFC Tubize avant de les retrouver en playdowns. Une dernière épreuve abordée avec confiance de la part du président, Jurgen Baatzsch.

Jurgen Baatzsch sait que retrouver rapidement le Parc Duden est capital pour le futur du matricule 10 

Football – Division

1B (AFC Tubize – Union Saint-Gilloise, ce dimanche à 16h) 

L’Union va clore la première partie de sa saison à Tubize ce dimanche. Qu’est-ce que la saison vous a évoqué jusqu’ici ?

On a manqué de consistance. Mais vu le nombre de blessés, ce n’était pas évident pour l’entraîneur d’installer une équipe-type. Il a dû jongler avec ces aléas sans oublier qu’il y a un grand nombre de nouveaux joueurs. Il fallait trouver un esprit d’équipe, ses repères et apprendre à se connaître les uns les autres.

Sans oublier que le secteur offensif a causé pas mal de problèmes…

On a vu une excellente défense mais il manquait un buteur. On espérait avoir trouvé le joueur qu’il nous fallait avec Diallo mais malheureusement il n’a quasiment pas

joué. Pour Ferber, nous savions que ce serait un point d’interrogation. Il manquait de temps de jeu et il a eu quelques blessures. Il n’a jamais été à 100 %. Nous avons alors été chercher Bertjens en faisant un effort supplémentaire au niveau du budget et qui n’était pas prévu, en payant même un transfert, mais il a, lui aussi, connu plusieurs blessures alors que psychologiquement, il n’a pas toujours été bien. Pour l’instant, oui, c’est un échec.

C’est donc par les playdowns que l’avenir sportif de l’Union passera. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

C’est très décevant. Nous avons aussi eu de la malchance, en trouvant des poteaux à des moments importants. Et puis, sincèrement, on s’est senti désavantagé par l’arbitre. Il y a eu plusieurs cadeaux à l’adversaire alors que nous n’avons pas le sentiment d’en avoir eu en retour.

Cela n’explique pas le fait que nous soyons en playdowns, bien sûr, mais cela y a contribué. De toute façon, nous ne pouvons pas aller en arrière et nous devons les jouer. C’est en tout cas le prix à payer pour une saison ratée. Ce n’est gai pour personne mais l’équipe est en confiance. Nous sortons d’un sept sur neuf contre des équipes du haut de tableau et cela prouve notre qualité. Si le scénario catastrophe devait se produire, on ira en D1 amateurs et on jouera malgré tout contre de belles équipes. Ce ne signifierait pas la fin du club. Mais je suis convaincu que nous resterons en Division 1B.

Alors que les présidents des clubs professionnels se sont réunions ce mercredi, que pouvez-vous dire sur les changements attendus ?

Il est nécessaire de changer la formule actuelle, même si nous l’avons voté

et qu’il faut faire avec. Certains clubs ne sont pas favorables à la division des points mais si nous ne le faisons pas, l’écart est déjà conséquent. Je trouve le concept de playoffs 1 intéressant pour la D1A, ça a le mérite de remettre un peu de suspense. Mais j’admets aussi qu’il est violent de couper les points par deux…

La formule de la Division 1B est plus contestable encore alors que vous allez affronter Roulers, Tubize et Westerlo pour la cinquième et sixième fois de la saison…

C’est le problème. On s’ennuie. Personnellement, je voterais pour une formule avec 14 clubs en D1A et 10 clubs en D1B. C’est une formule qui est discutée et il y a une compensation qui est proposée pour rendre la chute de clubs de D1A moins douloureuse avec une compensation financière supplémentaire (ndlr.

on évoque un montant de trois millions) en plus du parachute déjà instauré.

Quand on voit les problèmes actuelles du Lierse, que pouvez-vous dire quant à la situation financière de l’Union ?

Tout est sous contrôle. Nous venons d’augmenter le capitale avec mes associés et si nous ne l’avions pas fait, nous n’aurions pas pu prendre un attaquant comme Kabasele alors que c’était indispensable. Il a déjà permis de prendre de précieux points et c’est essentiel pour la survie du club.

La perspective de retrouver le stade Marien cet été sera évidemment le plus important pour l’avenir du club.

Pour l’Union, c’est presque plus important de retrouver son stade que la réussite sportive. Ce stade, c’est l’ADN du club.

« Un avant-goût   des playdowns »

Les choses sérieuses débutent déjà pour Grosjean 

Pour sa dernière rencontre de la phase régulière, Marc Grosjean ne devrait pas chambouler une formation qui reste sur un joli sept points sur neuf et qui a engrangé de la confiance.

« On se présente là-bas dans de bonnes conditions mais on aura en face de nous une équipe qui est dans l’obligation de s’imposer et qui attend une victoire depuis longtemps», commente Marc Grosjean.

D’autant que les Tubiziens se sont souvent montrés redoutables face à l’Union.

« Les statistiques en attestent. Tubize est une formation qui a l’habitude de nous poser pas mal de problèmes. J’espère que ça va changer », sourit le coach saint-gillois qui fait de cette rencontre, la première des playdowns malgré qu’elle conclut la phase régulière.

« C’est clairement un avant-goût de playdowns. J’ai d’ailleurs dit à mes joueurs qu’ils doivent considérer qu’il y a sept rencontres à jouer dans ces playdowns. »

Après cette rencontre, les Saint-Gillois profiteront d’un mini-stage à Spa, du 6 au 10 mars.

« C’est important pour l’esprit de groupe et l’aspect mental. Ça permettra de resserrer encore les liens et nous focaliser sur notre travail sans contrainte et se donner un maximum de chance de réussir. »

Le calendrier de l’Union  en playdowns

Alors qu’il reste un dernier match de la phase régulière à disputer, le calendrier des playdowns est connu. Si nous avions déjà publié les dates précédemment, on connaît désormais la succession des adversaires de l’Union Saint-Gilloise.

Westerlo-Union

23 mars

Union – Roulers 2 avril Union – Tubize

6 avril Tubize – Union 13 avril Union – Westerlo 20 avril Roulers – Union 29 avril Un gros mois de compétition avant de savoir qui descendra en D1 amateurs.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER