custom-header
Malgré l’éviction définitive du top 8, Seraing ne veut pas terminer en roue libre et reçoit Virton
Malgré l’éviction définitive du top 8, Seraing ne veut pas terminer en roue libre et reçoit Virton

« On n’est pas en vacances »

JULIEN DENOËL
Samedi soir, Lommel a enterré les derniers espoirs que nourrissait encore Seraing pour accrocher le top 8, Scheelen et De Belder se chargeant de planter les derniers clous du cercueil serésien, lequel les mènera l’an prochain en D1 amateur. «Ça a été une semaine difficile par rapport à cela », avoue Alessio Cascio.
Pour les Mosans, les deux derniers matchs de la saison, contre Virton et à Heist, se joueront pour du beurre. Mais malgré tout, les joueurs continuent de bien bosser. « Il y avait de l’intensité dans nos entraînements », assure Cascio qui ne veut pas voir Seraing lâcher totalement prise. « On n’est pas en vacances ! L’entraîneur a bien mis les points sur les i. On a une fierté et on ne va pas jouer pour perdre », continue-t-il.
Dimanche, face à Virton, les Métallos ont l’occasion d’offrir à leurs supporters une dernière victoire à domicile. Peut-être la sixième, seulement. « On doit gagner, pour nos fans. Cette dernière de la saison à domicile nous motive et on ne peut décemment pas terminer par une défaite dans nos installations », jure l’ancien Visétois.
Contre des Gaumais qui restent sur deux partages et deux défaites lors des quatre dernières rencontres, Seraing part logiquement avec les faveurs des pronostics. Pour Cascio, la différence se fera dans un domaine bien précis : «Défensivement, si on tient le zéro, ça devrait passer. On a montré une certaine solidité dans ce domaine ces derniers temps et on devra tenter de marquer sur un contre. On l’a d’ailleurs travaillé cette semaine à l’entraînement. »
CONCENTRATION
Un discours souvent entendu cette saison, mais le médian insiste : « Si tout le monde est concentré, on pourrait être agréablement surpris. On ne veut rien lâcher », appuie celui qui possède le plus de minutes jouées dans le noyau (1900).
Ces matchs seront également l’occasion pour les joueurs de se montrer une dernière fois. Car avec la relégation, le futur de certains joueurs est flou. «Certains doivent penser à leur avenir. Ils peuvent se faire voir par certains clubs. Rien que ça, c’est une raison suffisante pour se donner à 200 % », fait remarquer le joueur.
En ce qui le concerne, les choses sont plutôt simples. « Contractuellement, je suis encore lié pour un an avec le club. »
Mais rejoindre la D1 amateur ne l’excite pas vraiment : « C’est sûr que je préférerais rester en D2. Si Seraing reçoit une proposition, on envisagera la chose mais sinon, je reste sans problème. Seraing m’a donné ma chance à ce niveau, je leur dois bien ça. »
JEUNECHAMPS NE VEUT PAS BÂCLER LA FIN DE SAISON

« Pour honorer le blason »

J.D.
Pour José Jeunechamps, la relégation en D1 amateur n’est pas une fin en soi. « Au-delà de la déception, on a un projet qu’on veut montrer. Il ne faut pas bâcler la fin de saison et continuer à prester pour honorer le blason », pose Jeunechamps.
Ce futur projet, les derniers matches qui arrivent peuvent lui servir, comme il nous l’explique : « Les joueurs doivent voir qu’il y a ce projet pour l’an prochain. Il faut les interpeller et ce n’est pas avec deux défaites qu’on y arrivera », explique-t-il.
Et puis, contre Virton, Seraing peut se fixer un dernier objectif. « Depuis que je suis arrivé, en sept matches, on a gagné deux fois à domicile. On a l’occasion d’égaler le nombre de victoire du premier tour au Pairay. Ce n’est pas grand-chose mais bon», avance l’entraîneur.
Pour l’honneur, et les supporters, Seraing devra se surpasser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1A