custom-header
“Je sens Julien revivre”
“Je sens Julien revivre”

Avec quatre buts à son actif, qu’il a fait fructifier mercredi à Westerlo, Julien Vercauteren est tout simplement actuellement le meilleur artificier de l’Union, deux longueurs devant un Christophe Bertjens qui commence à s’habituer au jeu de ses nouvelles couleurs grâce à des caviarsservis par… Julien Vercauteren, comme sur le but d’ouverture en Campine mercredi. C’est dire toute l’importance que prend, petit à petit, le Bruxellois sur l’échiquier de Marc Grosjean. Cette réussite, Julien Vercauteren la goûte pleinement mais en toute discrétion.

Le coach du matricule 10 nous parle de son distributeur avec de l’émotion dans la voix. “La première fois que j’ai rencontré Julien, j’ai été horrifié tant j’avais face à moi un joueur anéanti par des expériences malheureuses. Il

doutait de tout et de lui aussi. Il n’avait plus confiance en lui. Je l’ai revu deux fois encore avant de prendre une décision. Nous avions pris nos renseignements à son sujet, mais ce qui m’a définitivement convaincu, c’est l’autocritique que Julien avait fait de lui, en toute humilité. J’ai bien senti que le joueur craignait que plus aucun club ne lui tendrait la main.”

Julien Vercauteren savait pertinemment ce qui n’avait pas fonctionné dans sa carrière jusque-là. “Au fil de nos réunions, j’ai senti en lui cette envie de continuer. Physiquement, nous l’avons reconstruit. La chose a été rendue possible grâce à lui, car il est très ouvert aux conseils. Son approche est très professionnelle et mue par cette envie de rebondir. Aujourd’hui, quand je le vois, je suis ravi de voir que ses efforts paient, même s’il connaît encore des périodes creuses, mais qui ont tendance à disparaître. Je sens Julien revivre, et rien qu’à voir son évolution, je me dis qu’on fait un beau métier.”

Julien Vercauteren est conscient qu’il abat une de ses dernières cartes

pour relancer sa carrière. “Et il la joue à fond. Il doit encore se convaincre que c’est un grand joueur, et quand il le sera, il va réellement prendre du plaisir sur un terrain.”

Eric de Boer

le noyau  : Kudimbana, Cipollina, Peyre, Martens, Perdichizzi, Kis, Morren, Da Silva, Vercauteren, Tabekou, Luvumbu, Bertjens, Lambretch, Mboko, Neels, Ferber, Houdret, Hamzaoui, Fixelles.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER