custom-header
Semaine cruciale pour les Saint-Gillois
Semaine cruciale pour les Saint-Gillois

L e 0-0 concédé sur la pelouse de Lommel samedi dernier illustre à lui seul les problèmes actuels de l’Union. “Un résultat frustrant. Nous avions des intentions avant ce match, nous sommes tombés face à une équipe bien en bloc mais nous nous sommes malgré tout créé des occasions. Malheureusement, comme d’habitude, nous ne sommes pas parvenus à les mettre au fond , regrette Kevin Kis.

Une analyse que les joueurs et membres du staff unioniste tiennent régulièrement, trop régulièrement depuis le début de la saison, et qui empêche les Saint-Gillois de s’installer réellement dans la peau d’un candidat à la montée en D1A. “L’objectif en football, c’est de marquer des buts, et ça, nous n’y parvenons pas. Je ne sais pas si on peut se créer plus d’occasions mais ce qui est certain, c’est qu’on peut et on doit s’améliorer en zone de finition. Car, si on ne parvient pas à progresser sur ce point, ça va à nouveau nous faire défaut, comme au premier tour, et à la fin on ne pourra que faire le compte des points bêtement galvaudés en cours de route.”

Et pourtant, la défense, elle, répond aux attentes avec peu de buts encaissés. “Notre niveau de

jeu est bon et nous ne donnons pratiquement rien à nos adversaires. Nous sommes sur deux matchs de suite sans encaisser de but et c’est un point positif. En débutant la deuxième tranche, on a insisté sur l’importance d’être costauds défensivement et, aujourd’hui, nous avons trouvé la bonne formule pour concéder moins d’occasions. C’est positif pour la suite mais on doit gagner des matchs si on veut avancer.”

D’autant que l’Union s’apprête à affronter les grosses cylindrées de la série, à commencer par le Beerschot ce dimanche. “Avant de penser à Noël, il faut se concentrer et prendre les matchs les uns après les autres. Il y a le Beerschot ce dimanche mais aussi la Coupe de Belgique contre Westerlo mercredi, une équipe que l’on retrouve en championnat le week-end prochain. Ce seront trois matchs très importants et il faut faire le plein de confiance, au risque de dresser un constat : on peut être premier, mais on ne le fera jamais.”

Sébastien Sterpigny

Noyau : Saussez, Perdichizzi, Kis, Nielsen, Mehlem, Ferber, Tabekou, Teuma, Vega, Kandouss, Kristiansen, Bager, Hamzaoui, Fixelles, Haugen, Young, Van Der Heyden

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER