custom-header
Selemani vs Union, divorce inévitable…
Selemani vs Union, divorce inévitable…

Auteur d’une excellente saison avec l’Union saint-gilloise, Faïz Selemani fut l’une des révélations du dernier championnat de D1B. Des prestations qui n’étaient pas passées inaperçues et qui avaient logiquement attiré l’attention de plusieurs clubs de D1A. Pas insensible

à ce regain d’intérêt, le joueur n’a jamais caché ses envies de transfert dans un club évoluant à l’échelon supérieur.

“Même si je me sens très bien à l’Union, j’espère encore accéder à la D1A. J’ai 25 ans, je veux jouer au plus haut niveau et si l’opportunité se présente, je la saisirai”, avait confié celui qui avait reçu l’an dernier la parole de la direction de le laisser partir au bout d’un an en cas d’offre égale au prix d’achat.

Mais ce mercredi, les choses ont pris une tournure inattendue. Alors qu’il se présentait au centre d’entraînement, le joueur s’est vu interdire l’accès au terrain et a été escorté par quatre gardes de sécurité jusqu’au vestiaire. Une situation

dont il est difficile de connaître les véritables raisons puisque la direction s’est contentée d’un communiqué dans lequel elle explique que le Selemani a été temporairement reversé dans le noyau B.

“Nous comprenons les envies de transfert de Faïz Selemani, mais déplorons l’attitude adoptée par le joueur lors des derniers jours. Ce mercredi, notre direction a eu un entretien constructif avec le joueur, durant lequel les deux parties ont pu échanger leurs points de vue”, précise le club.

Une version que l’avocat de Selemani, Fabrice Vinclaire, a tenu à étoffer : “Ces propos sont des plus contraires à la réalité, sachant que la seule communication à mon client eut

pour objet l’interdiction formelle d’accéder de quelque manière que ce soit aux installations de l’équipe pro. Son casier fut littéralement vidé et sa liberté de mouvement entravée par des préposés d’une agence de sécurité dépêchés sur place par l’employeur de Monsieur Selemani. Mon client est profondément choqué d’avoir été de la sorte traité et éconduit devant l’ensemble de ses coéquipiers pareillement ébahis. Par ailleurs, Monsieur Selemani conteste formellement les dires fallacieux du club selon lesquels il aurait adopté ‘ces derniers jours’ une attitude que la RUSG déplorerait.”

Nul doute que désormais, le divorce entre Selemani et l’Union est inévitable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER