custom-header
Le secteur offensif  de l’Union, un chantier devenu habituel
Le secteur offensif de l’Union, un chantier devenu habituel

On a l’habitude de l’entendre depuis de nombreuses semaines maintenant mais les absences continuent de poser des soucis à l’Union. Pour le déplacement au Cercle, le staff doit à nouveau bricoler. L’absence de Serge Tabekou est une nouvelle épine dans le pied.

Ferber trop juste, Tabekou sur le carreau… 

Football – Division 1B (Cercle Bruges – Union Saint-Gilloise, ce samedi à 20h30) 

Il ne se passe désormais pas une semaine sans que l’on évoque

les problèmes d’effectif à l’Union. Et cela ne va pas en s’arrangeant. Le premier secteur qui trinque est bien sûr le secteur offensif. Peu épargné depuis le début de la saison, il a causé à Marc Grosjean et son staff quelques cheveux gris supplémentaires.

Depuis l’ouverture du bal en Division 1B, les Saint-Gillois ont changé à dix reprises leur animation offensive, sur les 19 matches officiels (17 en championnat et deux en Coupe de Belgique). Et le staff n’a pu aligner qu’au maximum quatre fois le même quatuor devant avant d’être contraint au changement…

« On continue et on fait du mieux possible », souffle Marc Grosjean. « On essaye de trouver les meilleures options possibles, les meilleures formules mais cela reste toujours très aléatoire. C’est une sorte de plat du jour alors qu’on aimerait proposer le même menu », sourit-il ironiquement.

Neuf joueurs se partagent actuellement les postes à responsabilités offensives depuis le début de la saison et si aucune formule n’a pu s’imposer, faute de continuité, les joueurs ont dû s’habituer à

jouer avec des nouveaux partenaires très fréquemment.

Ce week-end encore, avec le forfait de Tabekou pour une déchirure, alors qu’il n’avait manqué qu’un match jusqu’ici, contre Tubize (ndlr. défaite 1-2), cela va inévitablement pousser le staff à remodeler une formule qui était déjà temporaire.

« Cela nous empêche de donner la pleine mesure de la capacité de l’équipe. Il faut s’adapter et j’ose croire en des jours meilleurs. Pour mes joueurs, c’est très compliqué. Ils ont évidemment beaucoup de mérite. »

Pour le déplacement au Cercle, Marc Grosjean devrait mettre Mathias Fixelles en pointe, épaulé par le trio Vercauteren-Da Silva (à peine remis d’une entorse à la cheville)-Luvumbu.

Fixelles incarne à lui seul les multiples changements. S’il a débuté la saison comme ailier, il a été replacé un temps comme médian défensif avant de retrouver un poste plus avancé sur l’échiquier où il a, à nouveau, endossé la vareuse d’attaquant.

En attendant, cette nouvelle composition offensive est inédite. Jamais les quatre joueurs n’ont joué ensemble depuis le début de la saison à ces postes-là.

Demie-éclaircie dans la grisaille, Marc Grosjean pourra compter sur la présence de Roman Ferber sur le banc.

« Il a un entraînement dans les jambes. Il sera donc forcément sur le banc. Je ne peux pas prendre trop de risques après son élongation et sa mise à l’écart pendant trois semaines. En dehors de ça, je suis contraint de mettre sur le banc des joueurs qui ont des positions assez similaires. C’est difficile, mais c’est comme ça… »

D’ici la fin d’année civile, l’Union va devoir faire preuve de caractère alors que suivront après ce déplacement au Cercle, la venue du Lierse et un déplacement au Beerschot. Un programme difficile alors que le noyau unioniste doit encore prendre des unités avant de fermer 2017 pour ne pas se retrouver dans une situation trop délicate.

« À nous de les faire douter »

0 Depuis le début de la saison,
le Cercle se montre irrégulier.
Qu’est-ce que cela vous
évoque ?
Depuis que je connais ce championnat,
jamais un club n’a mis
autant de moyens pour monter
en D1. Ça ne correspond pas à ce
qu’on avait l’habitude de
connaître. Mais c’est davantage
une équipe avec une somme
d’individualités et on n’a pas
encore le sentiment d’avoir une
équipe. Les Brugeois alternent
donc le bon et le moins bon et ils
ne sont pas très réguliers, effectivement.
Ce sera à nous de les
faire douter, de les mettre en
difficulté et de les perturber pour
profiter de ce manque de sérénité.
0 Ils trouvent aussi facilement
le chemin des filets.
Ils marquent quasiment lors de
chaque sortie et ce ne serait pas
facile d’en mettre deux donc il
faudra être très solide tout en se
montrant à l’affût pour exploiter
la moindre opportunité. C’est un
de nos problèmes actuels mais je
veux en tout cas que mes joueurs
confirment la solidarité dont ils
ont fait preuve contre OHL

> Le noyau. Kudimbana, Saussez,
Mboko, Leers, El Banouhi,
Peyre, Perdichizzi, Neels, Hermansson,
Hamzaoui, Kis, Morren,
Houdret, Da Silva, Vercauteren,
Luvumbu, Fixelles, Ferber.
>Blessés. Tabekou souffre d’une
déchirure de 2,5 centimètres.
L’ailier sera au minimum absent
jusqu’à la fin de l’année civile.
Bertjens a, quant à lui, subi une
infiltration pour un kyste sur le
ménisque. Il reverra le spécialiste
lundi et espère pouvoir se
réentraîner. Diallo (ligaments
croisés) est évidemment toujours
sur la touche.
> Suspendu. Martens

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER