custom-header
« Se remettre vite en question, sinon on va droit en playdowns »
« Se remettre vite en question, sinon on va droit en playdowns »

Les mines étaient graves dimanche soir au moment de quitter la pesante pelouse du Heysel où le contraste entre le dépit des Saint-Gillois était saisissant avec l’euphorie anversoise. Thibaut Peyre, lui, appelle déjà à la remobilisation

Thibaut Peyre ne cherchait aucune excuse 

Football – Division 1B 

Cette troisième défaite consécutive fait mal à l’Union. Outre le fait que le matricule 10 n’a plus tenu le zéro derrière depuis un mois (ndlr. et la victoire 0-3 à Westerlo, soit le prochain adversaire ce samedi), les Saint-Gillois ont

toujours autant de mal à conclure. Un constat douloureux qui, pour l’instant, coûte cher à une équipe déjà amoindrie par des absents importants.

« C’est une grosse déception que d’avoir laissé fêter les Anversois le gain de la tranche chez nous », commente, amer, Thibaut Peyre. « Tout ce qu’on ne devait pas faire, on l’a fait après, pourtant, une bonne première mi-temps. C’était un match à l’image de notre saison : irrégulier. Nous avons été naïfs et il n’y a pas grand-chose de bon à retenir. »

Le défenseur français de l’Union était forcément déçu, très déçu, au moment de regagner les vestiaires dimanche en fin d’après-midi.

« Il y avait un manque de liant, de cohésion, et ce dans tous les secteurs. C’est vraiment dommage parce qu’il y a beaucoup de qualité dans cette équipe mais nous n’avons pas su l’exploiter. »

Et comme trop souvent cette saison, l’Union a plié en seconde période…

« Je me demande ce qu’il se passe dans nos têtes après la pause », s’interroge Thibaut Peyre. « En première mi-temps,

» tout est à l’endroit, et après, tout se met à l’envers. Contre une équipe qui sait jouer au ballon et qui sait mettre ses occasions, cela se paie cash…

Un énième coup sur la tête et dont il faudra se relever.

« Nous devons très vite nous remettre en question sinon nous allons droit vers les playdowns. »

Avec une équipe à nouveau remaniée pour les circonstances (suspension de Kis et blessure de Martens), Thibaut Peyre refuse d’y voir une quelconque excuse.

« C’est impardonnable. On ne peut pas trouver d’excuse. Certainement pas à domicile. Avant, nous avons prouvé que nous savions tenir le zéro. Quand on ne sait pas gagner, il faut pouvoir ne pas perdre. Ici, la porte était ouverte à tout le monde. Il va falloir vite rectifier le tir parce que là, ce n’est pas bon. »

Ce samedi, c’est un délicat déplacement à Westerlo qu’il faudra bien négocier. Une formation située juste derrière les Saint-Gillois au classement.

« La semaine prochaine, c’est une nouvelle vie qui commence. C’est un adversaire à notre taille et nous devons essayer d’étriller comme lors des deux premiers matches. Il faut en tout cas aborder les choses avec un autre état d’esprit et de confiance. Il y a un déchet énorme alors qu’on a de supers joueurs. Louvain et le Beerschot ont su lire le jeu de Tabekou et quand on manque de profondeur, c’est compliqué. Je ne vais pas dire qu’on est dépendant de lui mais quand il est moins bien, comme Julien (Vercauteren), on a plus de difficultés. »

Remis dans l’axe pour cette joute face au Beerschot, Thibaut Peyre a évidemment apprécié retrouver ses repères.

« C’est la première fois en six mois et je suis content mais j’aurais préféré garder le zéro… J’ai en tout cas essayé de faire mon maximum. Si je vais retourner à droite ? Je ne sais pas mais je jouerai là où on me dit de jouer. »

 

Seconde titularisation de la saison pour Ayrton Mboko

« Frustrant de perdre pour ma première à domicile »

À l’instar de Thibaut Peyre,
Ayrton Mboko était autant déçu
que son compère en défense. Sa
joie relative à sa seconde titularisation
de la saison a forcé-
ment été largement atténuée…
« Tactiquement, on était en place
en première période et puis, en
deux minutes, notre déconcentration
et la période de flottement
qui en a découlé se sont payées
cash. Nous avons eu trop de
suffisance alors que nous étions
pas mal dans la rencontre. »
Hasard ou non, c’est après le
but d’ouverture de Louvain au
Lierse que les Anversois ont
appuyé sur l’accélérateur pour
donner deux coups sur la tête à
l’Union.
« Ils se sont certainement dit
qu’ils n’avaient plus le choix et
qu’ils devaient pousser. De notre
côté, on n’a pas su tenir tête à
cette équipe et ils ont pu faire ce
qu’ils voulaient. »
Posté sur le côté droit de la
défense, Ayrton Mboko a reçu à
nouveau sa chance après sa
première titularisation au
Cercle en début de saison.
«À chaque fois un gros match »,
sourit-il. « Le coach me fait
confiance et il n’a pas peur de
faire jouer des jeunes. Mais c’est
frustrant de perdre pour ma
première apparition à domicile.
En tout cas, je me suis mieux
senti qu’au Cercle où c’était la
première fois que je jouais avec
les professionnels. Ici, j’étais prêt
physiquement et tactiquement.
J’ai abordé cette rencontre plus
en confiance. »

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER