custom-header
Sa polyvalence est un atout
Sa polyvalence est un atout

Après avoir disputé ses premières minutes face à Westerlo deux semaines plus tôt, Mathias Fixelles (22 ans) a fêté sa première titularisation contre Tubize, l’un de ses clubs formateurs. Comme ses coéquipiers, il a souffert pour déstabiliser un bloc très bien organisé. “Nous avons eu très longtemps, durant cette rencontre, beaucoup trop de déchet. L’équipe s’était déjà fait très peur lors du match précédent à Roulers, où elle avait perdu deux points dans les dernières secondes. Ici, le coach m’a remplacé à l’heure de jeu pour des raisons tactiques. Un choix que je comprends. En plus, les remplaçants ont tous apporté quelque chose. Mais M. Elsner était, je pense, content de ma prestation. Il voulait que je remonte le ballon le plus rapidement

possible vers l’avant, sans m’affoler dans mes gestes, mais en jouant juste. Je pense avoir tiré mon épingle du jeu. Ma titularisation précédente remontait à un certain Tubize-Union, à la mi-avril.”

S’il a dû se montrer aussi patient, Mathias le doit à des blessures qui ont miné son début de campagne. “J’ai d’abord eu une élongation à l’adducteur. Mais en voulant revenir rapidement, je me suis occasionné une déchirure. Après, l’équipe tournait bien et j’ai dû patienter. Je suis très heureux d’avoir reçu ma chance. C’est la preuve qu’on aura besoin de tout le monde pour aller chercher les points et la tranche. C’était la première fois que j’étais titulaire pour un match de championnat au stade Marien et j’ai pu constater la différence avec les matchs que l’on disputait au stade Roi Baudouin. Ici, nos supporters ont vraiment pu nous pousser vers le succès. Ils ont été formidables.”

Vu la concurrence, Mathias sait qu’il devra être au top pour rester dans l’équipe. “J’ai une certaine polyvalence pour moi. M. Grosjean me mettait un peu partout, mais mes places préférées

sont comme relayeur ou en dix. Or, nous jouons sans véritable numéro dix. C’est donc plus bas dans le jeu que je devrai m’imposer sur la durée.”

En attendant, Mathias est prêt à de nouveau aider son équipe pour un autre match crucial, face à un Beerschot requinqué après son succès convaincant contre OHL et qui a l’avantage d’avoir pu disposer d’un jour de plus pour récupérer.

Jean-François Delisse

Le noyau : Saussez, D’Alberto; Vega, Peyre, Moreno, Perdichizzi, Kis, Hamzaoui; Morren, Pinto-Borges, Mehlem, Selemani, Besuschkow, Bouekou, Tabekou; Fixelles, Ferber, Tau, Vercauteren, Niakaté.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER