custom-header
Le RWSB va devoir régler ses dettes
Le RWSB va devoir régler ses dettes

Licence refusée : le White Star a des ardoises non payées d’un montant total de 60.000 euros

M.FA.
Deux jours après la décision officielle de la Commission des Licences de refuser le précieux sésame pour la D1A et D1B aux RWS Bruxelles, plusieurs éléments du dossier du club étoilé ressortent. L’Union belge a ainsi communiqué quelques éléments qui expliquent son choix. À commencer par des dettes envers la commune. Dans le fameux document dont nous avons pris connaissance, on apprend également que le White Star a effectué les paiements de janvier et février avec le compte de son asbl White Star Jeunes (voir ci-contre).
Le RWS Bruxelles vit une fin de saison pour le moins compliquée. Du moins extrasportivement puisque sur le terrain, le club étoilé a déjà assuré son avenir en deuxième division l’an prochain et est même encore en course pour le titre.
Alors que la commune a récemment signifié au club de John Bico qu’elle résiliait la convention d’occupation du stade Machtens pour l’an prochain, le RWS Bruxelles a eu confirmation ce mardi par la Commission des Licences que sa demande de licence a été refusée.
Aujourd’hui, on en sait un petit peu plus sur les raisons de ce refus. Dans le document officiel de l’Union belge, nous avons en effet pu prendre connaissance des points retenus à l’encontre du White Star. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment une somme impayée de 14.670 euros à la commune pour des frais d’intervention des services communaux au sein des installations communales mises à la disposition du White Star. Concrètement, cela comprend toutes les interventions de la commune sur le site (changement des serrures, nettoyage des entrées et tribunes, etc.). Le règlement de la Fédération est pourtant très clair puisque « aucune dette fédérale ni créance entre clubs » n’est autorisée. À ce titre, le rapport de la Commission stipule qu’une somme de 613,61 euros n’a toujours pas été versée au KV Malines.
Le document évoque aussi un montant de 44.181,53 euros non payé à l’égard de la zone de police alors que le club s’était engagé à « accomplir à ses frais toutes les démarches nécessaires auprès des autorités compétentes pour obtenir les autorisations nécessaires […], à respecter les contraintes légales et découlant notamment des activités exercées ou projetées par le White Star et à assumer tous les frais y afférant, y compris ceux liés au maintien de l’ordre public », précise ledit document.
Outre ses éléments pour le moins rédhibitoires aux yeux de la Commission, le RWS Bruxelles a bien sûr vu sa convention résiliée avec la commune, ce qui, avouons-le, est plutôt contrariant pour un club qui veut faire partie des 24 formations professionnelles en Belgique l’an prochain.
On notera également que la tribune l’Ecluse du stade Machtens est privée depuis mardi d’un approvisionnement en gaz. Nous avons en effet appris que le fournisseur du club étoilé a décidé de sceller le compteur des jeunes du White Star et de mettre fin au contrat de fourniture ce qui va désormais obliger le White Star à conclure un nouveau contrat avec un fournisseur. Un désagrément de plus qui va surtout contrarier les jeunes du club et… le RWDM. Le RWS n’utilise en effet pas cette tribune pour son équipe première, donc la rencontre de ce samedi face au Cercle ne sera pas compromise. Par contre, cela va entraver le bon déroulement des matches des jeunes (eau chaude pour les douches, etc.) et ceux du RWDM la semaine d’après si le problème n’est pas résolu d’ici là.
MAIS AUSSI…

Des paiements versés via le compte de l’EDJ

Le document de l’Union belge met aussi en lumière un autre élément important.
« La Commission souhaite souligner que les paiements de janvier et février 2016 sont effectués du compte White Star Jeunes ASBL et non du compte du club. »
Un élément qui, s’il est avéré, risque de faire bondir les responsables communaux. Il faut en effet savoir que le club du White Star a reçu un subside communal en début d’année pour contribuer aux missions de l’École des jeunes du White Star. Ils verraient évidemment d’un très mauvais œil l’utilisation de leur argent pour d’autres missions que celles-là.
LE WHITE STAR VA ATTAQUER LA COMMUNE

Le RWSB veut jouer ailleurs

Hier soir, le RWS Bruxelles a publié un communiqué pour commenter la décision de la Commission des Licences.
« Il ressort que la seule et unique raison qui empêche le RWS Bruxelles d’obtenir directement la licence D1A et D1B est la rupture par Françoise Schepmans (bourgmestre de Molenbeek) de la convention d’occupation du stade Machtens (ndlr : ce qui est contredit par le rapport ci-contre) . Le RWS Bruxelles confirme donc à regret avoir demandé à son avocat d’entreprendre toutes les démarches nécessaires pour permettre au club d’évoluer en football professionnel dans un autre stade à partir de la saison 2016-2017. Le RWS Bruxelles va également entreprendre plusieurs actions en justice contre la commune de Molenbeek Saint-Jean pour rupture fautive et en demander réparation. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER