custom-header
Roman Ferber, le remplaçant de luxe
Roman Ferber, le remplaçant de luxe

Ce vendredi soir, pour la deuxième fois de la saison, Roman Ferber s’est montré décisif. Après avoir marqué un but face à Tubize à la fin du mois d’octobre, il a remis le couvert, contre Louvain cette fois-ci. Les deux fois, il avait commencé le match sur le banc. Avec l’absence de Percy Tau parti jouer avec son équipe nationale, il aurait pu prétendre à une place de titulaire mais Luka Elsner avait plutôt préféré placer Tabekou en pointe et donner sa chance à Bouekou. « Mais peu importe le temps de jeu que je

», expliquait le héros de la rencontre face à Louvain qui préférait parler de l’équipe plutôt que de sa prestation personnelle. recevrai, je me donnerai toujours à 100 % pour l’équipe. J’espère que le coach est satisfait de moi mais je ne me pose pas trop de questions

« On repart avec les trois points au terme d’une rencontre très difficile. Car Louvain ne voulait pas nous laisser jouer, surtout en première mi-temps. Les Louvanistes jouaient haut et nous obligeaient à procéder par des longs ballons. Et devant, on n’avait pas la taille. »

Un problème de hauteur réglé par l’entrée au jeu de Ferber. Car, outre son but, il a également apporté du poids devant, Niakaté et Tabekou ne pouvant pas rivaliser physiquement avec les défenseurs de Louvain.

« Avant d’entrer au jeu, le coach m’a dit qu’il fallait qu’on gagne plus de duels », poursuit le joueur de 25 ans. « Et également que je fasse des déviations pour Youssoufou. Malgré mon mètre 91, cela a été difficile car Schuermans et Moore ont montré à maintes reprises que de la tête, ce sont des valeureux soldats. »

Ferber, lui non plus, n’a pas hésité à aller au combat, réalisant en montée courageuse, lui qui a failli ne pas jouer du tout. « J’étais blessé en début de semaine. Je ne me suis entraîné que vendredi à cause du coup reçu la semaine passée à Malines par Swinkels à la dernière minute. J’avais mal à la hanche et j’ai suivi des soins durant toute la semaine. Ce n’était même pas sûr que je sois du déplacement. Heureusement, j’ai finalement su venir. En tout cas, on voulait montrer nos intentions directement car on avait un peu de regrets par rapport

 à la première tranche durant laquelle on a vu ce qu’on était capable de faire. Pour cela, on voulait gagner directement. On ne s’en cachait pas. On voulait relever la tête directement. C’est comme si on avait pris une page et mise de côté. On n’a plus pensé à rien et on est venu à Louvain sans rien avoir à perdre

Ferber aura en tout cas très certainement marqué des points auprès de son entraîneur et espère recevoir encore sa chance, pourquoi pas dès le coup d’envoi cette fois, contre Westerlo samedi.

« Apprendre à maîtriser son sujet »

L’Union a beaucoup souffert contre Louvain 

Contrairement à la rencontre face à Malines, l’Union n’a pas mis la manière contre Louvain mais s’en est finalement sortie, à la grande satisfaction de son défenseur central Thibaut Peyre.

« Cette victoire est très importante même s’il n’y avait pas la manière », déclarait-il. «

. »On a eu beaucoup de mal à sortir les ballons proprement. Mais c’est bien qu’on ait gagné sans être bon. C’est une grande force. Et je préfère de loin cela que de perdre en ayant bien joué. Par contre, il y a pas mal de boulot à fournir. Dès ce lundi à l’entraînement, on va sérieusement s’y remettre car c’est important d’y mettre la manière et de gérer ses matches comme Malines le fait. Les Malinois savent plus ou moins tout faire dans une rencontre et c’est pour cette raison qu’ils ont gagné la première tranche. Il va falloir qu’on apprenne à maîtriser notre sujet et qu’on ait beaucoup plus le ballon. On doit également savoir éviter les duels face à des équipes qui aiment ça. C’est vraiment primordial dans un championnat aussi physique dans lequel tous les week-ends on affronte des beaux bébés

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER