custom-header
Premier succès de l’Union en préparation
Premier succès de l’Union en préparation

Encore en plein rodage, l’Union a offert du bon, avec ses premiers buts cette saison, sa première victoire et quelques combinaisons intéressantes, et du moins bon, avec un manque d’efficacité et encore trop de déchets, face à une équipe saoudienne séduisante au cours des quarante-cinq premières minutes.

Et premiers buts signés Houdret et Fixelles 

Football – Division 1B (Union Saint-Gilloise) 

Union SG 2

Al Faisaly 1

Les buts: 2 e ( 0-1), 51 e Houdret ( 1-1), 84 e Fixelles sur pen. ( 1-2).

Union Saint-Gilloise: Saussez, Peyre (64 e Mboko), Martens, Perdichizzi (46 e Neels), Kis (64 e Hamzaoui), Morren (64 e Massengo), Baherlé (46 e Houdret), Da Silva (64 e Fixelles), Tabekou (83 e Bangoura), Luvumbonzinga (46 e Vercauteren) et Ferber (64 e Diallo).

Il y avait comme un air de rentrée des classes ce mardi soir au stade Marien. Les supporters, tout heureux de retrouver leur enceinte fétiche pour une rencontre de leurs protégés, ont ainsi pu découvrir les nombreux nouveaux joueurs qui composent le noyau. C’est donc tout en voix qu’ils ont entamé leurs chants dès la fin de l’échauffement.

Une présence vocale qui n’a semble-t-il pas transcendé les Unionistes dès les premières secondes de jeu puisque les Saoudiens ont mis à profit la mise en jeu maladroite de l’Union pour déjà faire la différence. Les approximations individuelles ont précédé un mauvais alignement de la défense pour voir deux attaquants adverses prendre de vitesse le bloc saint-gillois et se retrouver face à Saussez qui était dribblé dans la foulée avant de voir, impuissant, le cuir finir au fond.

Equipe expérimentale

Il fallait bien reconnaître que le onze aligné d’entrée était encore expérimental. Marc Grosjean doit toujours se passer des services d’El Banouhi (fracture du péroné) au poste d’arrière droit, et remplacé par Thibaut Peyre qui assure l’intérim alors qu’il occupe habituellement une position axiale. Héritier Luvumbonzinga est toujours en test et Baherlé a été titularisé alors qu’il devrait finalement rester au club.

Plusieurs cadres ont donc débuté la partie sur le banc. Une décision certainement pas anodine dans la mesure où les Saint-Gillois croiseront le fer avec le Sporting de Charlerloi de Felice Mazzu ce dimanche.

Après la pause, Houdret, Neels et Vercauteren étaient chargés d’amener leur fraîcheur pour dynamiser le jeu unioniste alors qu’en face, le onze était totalement remanié.

Message reçu cinq sur cinq par Kenneth Houdret qui, après quelques minutes en seconde période, plaçait sa tête

sur un corner de Vercauteren pour ouvrir le compteur unioniste dans cette préparation.

Les hommes de Marc Grosjean ont continué dans cette voie, monopolisant le cuir et s’installant en permanence dans le camp adverse. Et ce n’est pas les cinq changements après l’heure de jeu, avec les montées de Diallo, Massengo, Hamzaoui, Mboko et Fixelles, qui y ont changé quelque chose.

Si Vercauteren loupait l’immanquable, seul face au but, Fixelles allait quant à lui chercher un penalty en fin de rencontre. Il se chargeait lui-même de le botter pour mettre l’Union aux commandes.

Avec ce succès, le premier de l’Union dans cette préparation, l’Union poursuit son rodage en vue du début de championnat.

« Les nouveaux ont fait connaissance avec le Parc »

Après la rencontre, Marc Grosjean affichait évidemment un beau sourire au moment de donner son avis sur la première victoire de son équipe dans cette préparation. « C’est toujours bon pour le moral », sourit-il. « C’était aussi la première à domicile et le fait de rejouer au Parc Duden a sans aucun doute plu aux supporters. Je n’ai pas été trop surpris de les voir en nombre ce soir (lisez ce mardi soir) et la bonne ambiance qu’ils ont mis dans le stade correspond à notre public. Cela permet aux nouveaux joueurs de s’impré- gner directement de cette atmosphère. » Sportivement parlant, le jeu proposé par les Saint-Gillois s’améliore même s’il reste encore plusieurs détails à régler. « Nous allons vers là où on veut aller. Cela ne va pas toujours aussi vite que l’on veut mais tout se met progressivement en place. Bien sûr, il faut encore quelques automatismes mais avec le match contre Charlerloi, nous allons commencer à dessiner l’équipe pour la reprise du championnat. Nous devons aussi amener les joueurs à pouvoir jouer les nonante minutes de jeu. Pour l’instant, je suis agréablement surpris de l’évolution du groupe », conclut Marc Grosjean. –

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER