custom-header
Mikautadze-Vanzeir, les armes fatales
Mikautadze-Vanzeir, les armes fatales

Le choc au sommet entre Seraing et l’Union SG opposera les deux meilleurs buteurs de la série 

Le spectacle risque bien d’être au rendez-vous ce vendredi soir au Pairay où les deux meilleures attaques de la série s’y affronteront. Seraing, qui a déjà inscrit 43 buts, reçoit l’Union qui, pour sa part, a planté 47 roses mais compte toutefois un match joué en plus. Deux acteurs seront particulièrement suivis et se livreront un duel à distance sans merci : Georges Mikautadze et Dante Vanzeir. En tête du classement des buteurs jusqu’au week-end dernier avec seize réalisations à son actif, l’avant-centre sérésien s’est fait détrôner par son alter ego unioniste qui compte désormais dix-sept réalisations grâce à son doublé face au Club Nxt. En compagnie de Bernard Bolly, qui sera aux commentaires de cette rencontre sur Eleven, nous avons passé les deux goleadors à la loupe.

Vanzeir, le plus régulier 

prevnext

Si les deux joueurs sont au coude-à-coude en ce qui concerne le nombre de buts inscrits, leur forme du moment, par contre, est fort différente. En effet, Mikautadze n’a plus joué en championnat depuis le 13 décembre 2020. C’était face au RWDM et il s’était fait exclure pour un vilain geste. Il a ensuite dû purger trois matches de suspension. Il a tout de même pu jouer en coupe de Belgique face au Standard le 3 février mais il se sera mué en héros malheureux, ratant une toute grosse occasion ainsi qu’un penalty. Son dernier but remonte quant à lui au 4 décembre. « Mikautadze cartonnait en début de saison et puis a eu un peu plus de mal à trouver le chemin des filets », constate Bernard Bolly. « Son exclusion face au RWDM, sur un geste de frustration, traduisait bien son manque de forme. »Vanzeir, pour sa part, semble marcher sur l’eau en ce début d’année 2021 puisqu’il a inscrit cinq buts et délivré deux assists lors des quatre derniers matches de championnat. « Il a connu un passage un peu plus creux en fin d’année 2020, mais cela était également dû au fait qu’Undav commençait à bien fonctionner. Il a en tout cas trouvé son complément idéal avec l’attaquant allemand. Mais de manière générale, Vanzeir est fort régulier sur l’ensemble de la saison. »

LEURS QUALITÉS

Deux styles de jeu bien différents

Mikautadze et Vanzeir partagent
quelques similitudes comme leur
jeune âge (le Sérésien a 20 ans,
l’Unioniste 22) et leur relative petite taille (1m76 et 1m75). Mais la
comparaison s’arrête là car, leur
style de jeu, lui, est bien différent.
« Mikautadze est capable de jouer
dos au but, de se retourner, d’éliminer un ou deux adversaires
dans le rectangle et de marquer. Il
a plus de qualités techniques que
le Saint-Gillois et est capable de
s’en sortir dans un mouchoir de
poche. Également, c’est le genre
de joueur qui parvient à se trouver souvent au bon endroit, qui
est en quelque sorte un renard
des surfaces. Vanzeir pour sa part
joue beaucoup sur sa vitesse et sa
puissance. Il sait faire le bon appel au bon moment, faire de
grandes courses. Ces différences
s’expliquent non seulement par
les qualités intrinsèques des deux
joueurs, mais également par le
système de jeu de leur équipe. Seraing est une équipe qui aime
avoir le ballon. Il est dès lors plus
compliqué pour un attaquant de
faire de longues courses. Alors
que l’Union a un jeu plus attentiste et basé sur les transitions.
Vanzeir peut profiter plus facilement des espaces dans le dos de la
défense. »

LEUR SENS DU BUT ET DU COLLECTIF

Mikautadze, le gars du dernier geste

Mikautadze et Vanzeir laissent
exploser tout leur potentiel de
serial-buteur depuis le début de
la saison, placés chacun dans
les meilleures conditions par
leur équipe respective. Par
contre, leur rapport au collectif
semble bien différent. « Au niveau du sens du but, il n’y en a
pas un plus fort que l’autre.
C’est quelque chose qu’ils ont
tous les deux dans le sang et cela se voit. Ils savent marquer
tous les deux de différentes positions et de différentes parties
du corps. Mais Vanzeir est peutêtre plus collectif et altruiste
que Mikautadze. Il n’y a qu’à
regarder le nombre d’assists mis
par chacun des deux joueurs
pour s’en rendre compte
(NDLR : Mikautadze n’a pas
donné une passe décisive depuis l’entame de la compétition
tandis que Vanzeir en a déjà
distribué six). Mikautadze, c’est
vraiment le gars du dernier
geste. Lorsqu’il doit tirer au but,
il le fait plutôt que de tenter
une passe. Vanzeir, lui, n’est jamais avare d’efforts et peut se
sacrifier pour son équipe. Mais
évidemment, on ne connaît pas
les exigences des entraîneurs
par rapport à leur travail à fournir pour l’équipe. »

Vanzeir : « Je ne vais pas devenir égoïste »  

Meilleur buteur de la série depuis dimanche dernier et son doublé face au Club NXT, Dante Vanzeir a une nouvelle fois démontré qu’il avait tout à gagner en rejoignant l’Union SG. « Avoir ce titre de meilleur buteur de la Division 1B en fin de saison serait un bel extra », nous confiait-il. « C’est un objectif personnel et je vais tout faire pour l’atteindre, sans pour autant devenir égoïste car ce n’est pas non plus le plus important. Mais c’est clair que ce serait en tout cas un beau petit cadeau. »Quoi qu’il advienne, l’ancien avant-centre de Genk et de Malines est déjà dans ses temps de passage. « Je m’étais fixé quinze buts à atteindre en début de saison. Cet objectif est déjà réalisé. Désormais, je vise la barre des vingt goals. Et on verra au final où est-ce que cela me mènera (sourire). Mais je veux marquer à chaque match ou donner des assists. Pour moi, c’est la même chose vu que le plus important c’est que l’équipe marque. Mon duel avec Mikautadze ? C’est vrai que c’est en quelque sorte un match dans le match et que cela nous permet à chacun d’encore plus se motiver. Mais au final, ce sont les trois points qui compteront le plus. »

MIKAUTADZE SUR LA TOUCHE TROP LONGTEMPS 

« J’ai faim de buts »  

 J.V.prevnext

Il trépigne d’impatience. Georges Mikautadze n’a plus joué en championnat depuis le 13 décembre. « J’ai faim de matches, de victoires et de buts », lance le Français. « Cela fait trop longtemps que je n’ai plus marqué, ayant loupé les 5 derniers matches de championnat, suite à ma suspension, le forfait de Lommel puis le match reporté face au RWDM. J’ai hâte d’à nouveau secouer les filets adverses, cela me ferait un bien fou. Si cela pouvait survenir face à l’Union, ce serait pas mal. » D’autant qu’il suit de près les prestations de Dante Vanzeir. « Je pense inévitablement à ce titre de meilleur buteur. Il fait partie de mes objectifs. J’ai occupé la tête de ce classement dès la première journée tout de même ! » Avant d’être dépassé le week-end dernier par l’Unioniste. « J’ai gardé un œil attentif sur ses prestations. Il a profité de mes matches de suspension pour marquer beaucoup, c’est bien pour lui. De mon côté, je dois maintenant me concentrer sur l’équipe. Tout faire pour que nous conservions cette deuxième place. »

Un seul absent à Seraing : Ibrahima
Cissé. Le médian est out 4 à 8 semaines (opération au ménisque).
RFC Seraing : Dietsch, Mignon,
Swers, Godart, Nadrani, Boulenger,
Djedje, Kilota, Lahssaini, Pierrot, Sabaouni, Mouhli, Milicevic, Jallow,
Bernier, Sanogo, Ndiaye, Al Badaoui,
Mikautadze.
Du côté unioniste, Fixelles, absent
la semaine dernière face à Bruges,
revient dans le groupe. Felice Mazzù
peut donc compter sur ses traditionnels titulaires.
Union SG : Pirard, Atheba, Anthony
Moris, Bager, Burgess, François, Jordanov, Van der Heyden, Kandouss,
Nielsen, Mehlem, Fixelles, Teuma, Lynen, Undav, Vanzeir, Bah, Sigurdarson, Lapoussin, Labeau

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur