custom-header
L’USG a encore tout à gagner
L’USG a encore tout à gagner

Ce vendredi soir, pour clôturer le premier tour, les Unionistes se rendent à Malines. Ils auraient certainement voulu aborder cette rencontre en meilleure position puisqu’il leur faudra un miracle pour remporter la première tranche. Mais la deuxième place pourrait ne pas être une si mauvaise chose. Ce match sonnera également comme des « retrouvailles » entre deux équipes qui ne s’étaient pas montrées sous leur meilleur jour à l’aller.

L’Union a plusieurs raisons de ne pas laisser filer cette rencontre 

football – division 1B (malines – union saint-gilloise, ce soir à 20h30) 

Grâce à l’égalisation très tardive de

Thibaut Peyre contre Lommel dimanche dernier, les Unionistes ont eu le mérite de maintenir de l’enjeu pour cette dernière rencontre. Mathématiquement, ils peuvent encore remporter la première tranche mais les données sont simples : les Bruxellois doivent l’emporter par cinq buts d’écart pour passer devant le Malinwa. Autant dire, mission, si pas impossible, extrêmement compliquée. Car si on jette un coup d’œil dans le rétroviseur, la dernière fois que l’Union a gagné une rencontre par cinq buts d’écart remonte à… 2009 ! Soit presque 9 ans jour pour jour lorsque le 22 novembre, les Saint-Gillois, alors en D3, l’avaient emporté à Peruwelz. Du côté de Malines, il faut même remonter à 2003 pour voir une défaite par cet écart. C’était le 8 février et une claque reçue du FC Bruges (0-8). Mais les circonstances étaient spéciales car le KaVé était en proie à de graves difficultés financières et avait aligné beaucoup de jeunes.

Cette saison, malgré l’attaque de feu des Saint-Gillois lors de certains matches, ils ne sont encore jamais

parvenus à marquer cinq buts… Et du côté malinois, les statistiques sont particulièrement impressionnantes sur les derniers matches. Les Sang et Or ont gagné leurs huit dernières rencontres, toutes compétitions confondues, et restent sur un goal average de 20-0 en championnat ! Rob Schoofs et Gustav Engvall ont chacun inscrit quatre buts durant ces matches.

Les statistiques sont évidemment faites pour être démenties mais il faudra un petit miracle pour que l’Union remporte le premier tour.

À défaut, peut-être, de première place, l’Union pourrait être heureuse avec la seconde. En effet, celle-ci pourrait lui rapporter gros puisqu’une épée de Damoclès plane au-dessus de la tête de Malines, englué dans les affaires du « footbelgate ». Aucune décision n’a encore été prise puisque l’enquête est toujours en cours mais les Malinois pourraient se voir sanctionnés. Et si finalement le second de la première tranche accédait, à la place de Malines, à la finale du championnat…

Mais cette deuxième place, l’Union ne l’a pas encore acquise. Deux autres équipes peuvent encore y prétendre : le Beerschot et Lommel, qui se rencontrent justement ce vendredi. Les Anversois, 3 es , ont trois points de retard mais un goal-average de -1 contre +10 pour l’Union. Lommel, pour sa part, est à 5 points de l’Union mais aura encore un match à jouer contre Louvain le 4 décembre. En cas de défaite ou de match nul des Unionistes, il faudra dès lors sortir les calculettes.

« Une deuxième place ne serait pas une si mauvaise place », explique Charles Morren qui fêtait sa deuxième titularisation de la saison contre Lommel dimanche dernier. « C’est un peu l’objectif qu’on s’était fixé avec le groupe. On espérait au moins une deuxième place et si possible la première. Et puis, une seconde place serait très bien car on ne sait jamais ce qui peut arriver à Malines. Avec leurs problèmes, on pourra toujours au final gagner quelque chose. On va y aller sans avoir quelque chose à perdre, le dos au mur. Et c’est 

toujours dans ces cas de figure là qu’on est les meilleurs. On va aller à Malines pour gagner

Le 9 septembre dernier, à la fin de la rencontre aller entre les deux équipes, Abderrahmane Ramdane, le T2 de l’Union, envoyait Frederik Vanderbiest, son alter ego malinois, à l’hôpital en lui assénant un coup au visage après que celui-ci lui aurait proféré des insultes racistes (ce qui n’a pas pu être prouvé). Résultat des courses : les deux clubs étaient convoqués dans la semaine qui suivait à une commission des litiges extrêmement médiatisée. Ramdane prenait dix matches de suspension dont sept fermes et Vanderbiest trois.

Ce vendredi soir, les deux clubs auront très certainement à cœur de montrer une bien meilleure image. En espérant qu’il ne soit question que de sportif dans les discussions d’après-match.

Kristiansen est là
Retour au but

> Saussez, Kristiansen, Perdichizzi,
Kis, David Moreno, Hamzaoui,
Vega, Peyre, Pinto-Borges, Besuschkow,
Morren, Selemani, Mehlem,
Bouekou, Ferber, Fixelles,
Niakaté, Tau, Vercauteren.
> Kristiansen est de retour après
près d’un mois et demi d’absence.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER