custom-header
L’Union toujours sans solution
L’Union toujours sans solution

L’Union toujours sans solution

OHL ? Saint-Trond ? RSCA ? Autant de pistes encore à l’étude…

À l’heure de boucler cette édition, aucune nouvelle officielle n’a été annoncée pour l’organisation de la rencontre entre l’Union et l’Antwerp ce dimanche. Les autorités et la direction saint-gilloises négocient toujours âprement pour trouver une solution. Et le temps presse…
Cela devient particulièrement inquiétant. Alors que nous sommes à six jours du match face à l’Antwerp, aucune solution n’a encore été apportée à l’épineux dossier concernant la réception de la formation anversoise. On ne sait en effet toujours pas où la rencontre se déroulera.
Le bourgmestre de Forest, Marc-Jean Ghyssels, avec son homologue de Saint-Gilles, Charles Picqué, restent intransigeants quant à l’organisation d’une rencontre jugée à risque au stade Marien. Ailleurs à Bruxelles, les différentes options, potentiellement envisageables dans un premier temps, se sont vite érigées en voie sans issue. Le stade Roi Baudouin est déjà occupé avec les 10 kilomètres de Bruxelles, le stade Machtens accueille déjà la rencontre opposant le RWDM à Wolvertem dimanche et Anderlecht aurait refusé d’héberger la rencontre.
Il ne reste donc aucune possibilité envisageable sur le sol bruxellois puisque l’Union a nécessairement besoin d’un stade conforme aux exigences de la D2. Les yeux se tournent donc ailleurs en Belgique.
ACCORD POUR SAINT-TROND?
Plusieurs sources évoquent donc naturellement les stades d’OH Louvain et de Saint-Trond. Le premier parce qu’il n’est plus utilisé puisque les Louvanistes sont absents des playoffs et ont déjà l’assurance de basculer en D1B la saison prochaine. Le second parce que le président Jurgen Baatzsch entretient de très bons rapports avec Saint-Trond et Roland Duchâtelet. À maintes reprises, l’homme fort de l’Union avait déjà évoqué la piste éventuelle d’aller jouer au Stayen en cas de problème. Cette solution devient de plus en plus crédible puisque le bourgmestre et le club trudonnaire sont d’accord mais attendent le rapport de la police de la ville flandrienne. Une décision devrait tomber aujourd’hui mais la piste Anderlecht n’est pas forcément et totalement écartée.
En attendant, le temps presse et la direction va devoir s’activer pour mettre en vente les tickets.
Le club a par ailleurs souhaité clarifier les choses concernant la rumeur qui prêtait à l’Union l’intention de contester la licence de l’Antwerp. « Ce n’est pas dans nos intentions. Nous concentrons nos forces vives pour trouver une solution en vue d’accueillir la rencontre USG-Antwerp de ce dimanche. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER