custom-header
L’Union souffre mais reste dans la course
L’Union souffre mais reste dans la course

L’Union a souffert ce mardi soir sur sa pelouse face au Beerschot mais s’en est finalement sorti, encore une fois grâce à une deuxième mi-temps bien meilleure que la première. Cette fois, l’homme qui a fait la différence se nomme Selemani. Grâce à cette victoire précieuse, l’Union reste dans le sillage de Malines.

Les Saint-Gillois ont réalisé une 2 e mi-temps bien meilleure pour s’imposer contre le Beerschot  

football – division 1b (Union SG-Beerschot) 

Luka Elsner, le coach unioniste, était conscient que son équipe était passée très près de la correctionnelle contre le Beerschot. Si le score était

de 0-0 à la mi-temps, cela relevait plutôt d’un petit miracle puisque, durant le premier acte, les Anversois ont touché la transversale et ont hérité d’une multitude d’occasions.

Les Rats avaient laissé passer leur chance puisque la deuxième mi-temps allait être nettement plus à l’avantage des Bruxellois qui parvenaient, enfin, à sortir la tête de l’eau.

Et c’est finalement Selemani qui allait se montrer décisif puisqu’il était accroché par Prychynenko dans le rectangle. L’arbitre accordait le penalty et l’international comorien se chargeait lui-même de le convertir. L’Union venait de réaliser le plus difficile et se mettait définitivement à l’abri en fin de rencontre. Selemani, encore lui, donnait la balle à Tau qui réalisait une pichenette astucieuse au-dessus de Vanhamel.

Si la victoire est importante, Luka Elsner savait que son équipe n’avait pas fait un grand match. « J’ai d’ailleurs dit au coach adverse (NDLR : Stijn Vreven) que le Beerschot a fait un grand match. Les Anversois ont fait un des

. » meilleurs matches de leur saison. C’est un petit miracle que le score était nul et vierge à la mi-temps. On avait du mal à relancer, on était mal positionné quand on avait le ballon. On a véritablement souffert pendant les 45 premières minutes. Ensuite, on a su redresser la barre et le match s’est ouvert. On a su se créer plus d’occasions. Mais il faut vraiment prendre cette victoire avec humilité et modestie

Grâce à ce succès, l’Union enchaîne un neuvième match sans défaite. D’ailleurs, la dernière défaite de l’Union était… contre le Beerschot. Mais surtout, les Saint-Gillois restent au contact de Malines qui s’est facilement imposé contre Tubize.

Lommel n’a pas joué

Ils sont toujours deuxièmes, à un point de Malines qu’ils rencontrent vendredi prochain pour le dernier match du premier tour. Mais avant cela, il y a une rencontre, de nouveau à domicile, contre Lommel ce dimanche. Les joueurs limbourgeois devraient être plus frais puisque la rencontre de ce

mardi soir contre Louvain a été reportée en raison du décès du président louvaniste. Pas de quoi réjouir le T1 de l’Union. « Ce n’est pas l’idéal pour nous», terminait-il. « Mais 5 jours de récupération, c’est assez pour être compétitif. »

À deux journées de la fin du premier tour, l’issue de celui-ci est toujours aussi indécise… et passionnante !

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER