custom-header
L’Union Saint-Gilloise assure sa place en D1B
L’Union Saint-Gilloise assure sa place en D1B

Adrien Saussez a sorti un penalty à la dernière seconde du match, sauvant le matricule 10 (0-1) 

Football – Division 1B (AFC Tubize – Union Saint-Gilloise) 

Au terme d’un scénario incroyable, l’Union a assuré son maintien. D’abord malmenés par Tubize, les Saint-Gillois ont ensuite trouvé l’ouverture contre le cours de jeu via Kindermans monté un peu plus tôt. En fin de rencontre, ce même Kindermans provoque

un penalty à la toute dernière seconde. Et c’est là que Saussez, véritable héros du match, s’est interposé sur la tentative de Vidémont, faisant exulter la tribune saint-gilloise.

« C’est incroyable. Cette victoire nous permet d’assurer notre maintien », commente encore euphorique Adrien Saussez. « C’est toute la pression qui s’est envolée au moment où je parviens à sortir le ballon. Mais l’Union ne doit pas son maintien à mon arrêt. On a tous travaillé dur. Sans oublier Jonathan (Kindermans) qui a mis le but. »

« Nous avons atteint notre objectif. Je suis soulagé et très content. Content aussi que cette saison se termine », lance Marc Grosjean.

Pourtant, tout ça n’était pas couru d’avance. Avec un système renouvelé à trois axiaux et deux récupérateurs, les Saint-Gillois

étaient bien déterminés à asseoir leur défense avant de penser à exploiter les espaces tubiziens en contre. Si la tactique pouvait se comprendre au vu de l’avantage mathématique et surtout de la position de l’adversaire, obligé de l’emporter, elle a vite montré ses limites face à la pression tubizienne. Avec un enthousiasme retrouvé, les Tubiziens ont hérité de toutes les occasions de la première période et Traore se demandera encore longtemps comment il n’en a pas concrétisé l’une d’elles lorsqu’il se retrouve par deux fois en position de conclure.

Rencontre difficile

Une situation qui a poussé le bloc saint-gillois a reculé d’un cran et a laissé le jeu à son adversaire. Dans ce contexte, les éléments offensifs de l’Union étaient aux abonnés absents.

Après la pause, le bloc de l’Union subissait

la même pression et les hommes de Marc Grosjean, sans doute à nouveau paralysés par l’enjeu, n’en menaient pas large.

Comme souvent dans un tel contexte, c’est un fait de match qui a changé complètement la tournure des événements. Avec la deuxième jaune sévère de Garlito, la physionomie du match a changé et les Saint-Gillois voyaient avec bonheur un peu plus d’espaces. Des espaces que Kindermans a très bien exploités plantant une frappe sèche que Defourny ne pouvait détourner.

Le kop unioniste a alors fait trembler la tribune tubizienne, renforçant le mal-être perceptible des Tubiziens, conscients que leur maintien venait de s’envoler.

Cette victoire dans la douleur de l’Union suffit au bonheur des supporters qui voient leur club fétiche assurer sa place en D1B la saison prochaine. Mais il faut tout

de même bien reconnaître que la prestation était, à nouveau, inquiétante.

LES BULLETINS DE L’UNION

Kindermans buteur, Saussez sauveur providentiel

9 SAUSSEZ : il sort le penalty de
Vidémont à la dernière seconde
du match sauvant l’Union.

5 MBOKO : des montées incessantes
sur son flanc droit mais
des centres approximatifs et des
espaces parfois forts grands
laissés dans son dos.

6 NEELS : quelques situations
délicates mais il s’en est sorti
sans casse.

5 MARTENS : pas trop en vue et
régulièrement bien placé mais
il se fait rouler dans la farine
par Vidémont juste avant la
pause. Ça aurait pu faire des
dégâts.

6 PEYRE : une copie correcte
mais son loupé sur un ballon
mal apprécié de Lee a failli
permettre à Traore de solliciter
Saussez en milieu de première
période.

4,5HAMZAOUI : Vidémont ou Lee
lui ont parfois mené la vie dure
sur son côté.

4,5MORREN : le capitaine saintgillois
n’était pas en mesure
d’amener des solutions à son
équipe et de relancer le jeu
efficacement. Mi-temps assez
transparente.

4,5MASSENGO : fort attentiste au
milieu du terrain, il jouait fort
bas défensivement et n’a jamais
apporté de dynamisme offensivement.

4,5DA SILVA : forcé de reculer, il a
joué contre-nature sans réussir
à être à l’origine de situations
dangereuses.

5 FIXELLES : absent de l’équipe
depuis quasiment deux mois,
Mathias retrouvait le terrain
avec beaucoup d’envie mais qui
ne s’est pas traduite par des
situations significatives.

4,5KABASELE : on ne l’a quasiment
pas vu à la pointe de
l’attaque. Il faut bien reconnaître
que les ballons exploitables
manquaient cruellement.

REMPLAÇANTS

5,5HOUDRET : il a apporté sa
force athlétique.

7 KINDERMANS : un but qui
offre le maintien mais un penalty
provoqué en fin de match.

NC KIS.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER