custom-header
L’Union présente ses deux hommes forts
L’Union présente ses deux hommes forts

Luka Elsner, le nouveau coach, et Alex Hayes, le nouveau manager, se sont exprimés pour la 1re fois

FOOTBALL – DIVISION 1B

L’Union présente ses deux hommes forts

Trois semaines après leur arrivée, Luka Elsner, le nouvel entraîneur de l’Union, et Alex Hayes, le nouveau directeur sportif du club saint-gillois, sont enfin sortis de leur silence. Style de jeu, ambitions,
transferts : les nouveaux venus se sont longuement exprimés, n’éludant aucun sujet. Si aucune arrivée n’a encore été annoncée, certains indices sont toutefois donnés par les deux nouveaux hommes
forts de l’Union. Il n’y aura pas 25 nouveaux joueurs qui vont débarquer, comme cela avait été annoncé par Jurgen Baatzsch au moment de la reprise du club par l’investisseur anglais Tony Bloom il y a
un peu moins d’un mois, mais « entre quatre et neuf ». Le noyau comptera entre 20 et 25 joueurs. Se côtoieront aussi bien des Belges que des joueurs venant de pas mal de pays différents. Alex Hayes,
le manager franco-anglais, a déclaré que des transferts devraient être annoncés « d’ici 24 à 48 heures », soit ce samedi ou dimanche. Luka Elsner, pour sa part, a préféré aborder les aspects sportifs. Il veut
apporter un style de jeu propre à l’Union. C’est-à-dire développer un jeu dominant, tout en n’oubliant pas les fondamentaux défensifs, Elsner étant lui-même défenseur durant sa carrière.

Luka Elsner veut mettre sa griffe sur le jeu unioniste

« Créer une identité de
jeu propre à l’Union »

Il y a trois semaines, le coach slovène
Luka Elsner, 36 ans, prenait
la succession de Marc Grosjean,
quelques jours seulement
après l’annonce de l’arrivée
d’un nouvel investisseur, Tony
Bloom, et de celle du directeur
sportif, Alex Hayes. Depuis lors,
c’était le silence absolu de la
part de l’Union Saint-Gilloise. Ce
vendredi matin, le jeune coach
qui a officié notamment du côté
de Domzale et Ljubljana en Slovénie
et de Pafos à Chypre est
sorti de son mutisme. Il a longuement
expliqué la façon dont
il veut que l’Union évolue la saison
prochaine.
« J’adore jouer un foot intéressant
», s’est-il exprimé. « Mais
j’adore aussi gagner. Le contenu
sera important. Ce que je veux,
c’est créer une identité de jeu
propre à l’Union qui nous permettra
de nous ouvrir les portes du
plus haut niveau. Je veux que
nous pratiquions un football avec
un rythme soutenu, des transitions
rapides vers l’avant, l’envie
de presser, une recherche
constante de duels et que nous
mettions de l’intensité dans notre
jeu. Je veux proposer un football
qui avance et qui nous permet de
dominer nos adversaires et donc
que les joueurs prennent des
risques. Car je n’aime pas les longs
dégagements par exemple. Mais il
sera important également de pouvoir
garder le zéro derrière. Il ne
faut pas oublier que j’étais défenseur
durant ma carrière de
joueur… »
À la question de savoir quels
étaient ses exemples au niveau
des entraîneurs, Luka Elsner en
cite deux.
« J’ai beaucoup aimé la période de
Thomas Tuchel à Dortmund ainsi
que celle de Paulo Sousa avec la
Fiorentina. J’aimais bien la façon
dont son équipe sortait la balle de
défense. »
IL CONNAÎT DÉJÀ L’HISTOIRE
Luka Elsner a poursuivi en donnant
les raisons qui l’ont amené
à signer à l’Union.
« Pour moi, c’est vraiment une
belle opportunité d’atteindre le
haut niveau. Car la réputation du
football belge dans le monde n’est
pas à refaire. J’ai le sentiment que
les clubs belges ont produit beaucoup
de joueurs de qualité. C’était
une réflexion logique par rapport
à ma carrière. Et puis, j’ai bien
conscience d’être dans un club
historique. J’ai d’ailleurs lu le livre
sur les 120 ans du club. Et j’ai vécu
un moment rare d’émotion
quand j’ai découvert le stade pour
la première fois. Cette enceinte a
vraiment quelque chose de particulier.
»
Mais il devra encore attendre
deux mois pour la sentir vibrer.
Car le premier match à domicile
de l’Union aura lieu le dimanche
12 août. –

Alex Hayes fait le point sur les dossiers chauds

« Il n’y aura pas
25 nouveaux joueurs »

Si Luka Elsner s’est plutôt attardé
sur la philosophie de jeu qu’il aimerait
insuffler à son équipe,
Alex Hayes, le directeur sportif qui
a notamment été vice-président de
Lorient en Ligue 1 française, s’est
pour sa part exprimé sur le sujet
qui brûle les lèvres de tous les supporters
unionistes, le nombre de
transferts entrants et sortants et
l’identité des nouveaux arrivants.
Parce que pour le moment, aucun
nom n’a encore été annoncé.
« Tout d’abord, je tiens à préciser
qu’il n’y aura pas 25 nouveaux
joueurs comme cela avait été annoncé
précédemment », a-t-il déclaré.
« Nous aurons un noyau qui
comptera entre 20 et 25 joueurs. Actuellement,
une vingtaine est sous
contrat. Certains joueurs sont sur le
point d’arriver mais nous préférons
attendre avant de dévoiler leur identité
car il reste encore quelques détails
à régler. Mais cela devrait être
fait d’ici 24 à 48 heures (NDLR : donc
ces samedi ou dimanche). Des
joueurs restent (NDLR : entre autres
Julien Vercauteren, Mathias Fixelles
ou Thibaut Peyre) et il y aura entre 4
et 9 nouvelles arrivées. »
PAS LA COUVEUSE DE BRIGHTON
Le manager a également voulu
rassurer les supporters qui se demandent
si l’Union ne va pas devenir
une succursale du club anglais
de Brighton, propriété de Tony
Bloom, son nouvel investisseur
majoritaire. Mais également si elle
ne va pas servir de laboratoire à la
société « Starlizard » créée par ce
même Tony Bloom, qui fournit
notamment des données statistiques
sur les joueurs et équipes
aux sociétés de paris sportifs.
« On n’est pas là pour faire du business
», a expliqué Alex Hayes. « Et
l’Union ne va pas devenir un « club
couveuse ». Il ne faut pas s’attendre
à voir débarquer six ou sept joueurs
de Brighton. Ce sont deux projets
bien distincts. En ce qui concerne le
recrutement, celui-ci ne sera pas basé
uniquement sur des statistiques.
Mais il ne faut pas oublier toutefois
que les statistiques sont faites par
des êtres humains. Et celles-ci nous
permettent de créer des listes exhaustives
de joueurs pour chaque
place. Mais le plus important, c’est
de savoir si le joueur a envie de venir
à l’Union et s’il croit au projet. »
Outre les transferts, deux points
sont encore en suspens mais devraient
être communiqués prochainement
: l’endroit où l’Union
s’entraînera et la tenue ou non
d’un match de gala pour inaugurer
le nouveau stade Marien.
« Le stade sera prêt pour notre premier
match de championnat à domicile
», conclut-t-il. « Mais nous ne
savons pas encore quand exactement
les travaux seront terminés.
Nous n’organiserons en tout cas pas
de match de gala si nous ne sommes
pas certains d’assurer la sécurité de
tous les supporters. » –

L’Union reprend ce lundi

Les vacances des joueurs unionistes
touchent à leur fin. Ce lundi, ils se
rassembleront pour effectuer les tests
physiques. Et durant la semaine, les
premiers entraînements seront donnés.
La suite de la préparation au
championnat qui commencera pour
l’Union le vendredi 3 août à Lommel
se déroulera de la façon suivante :
– stage du 24 juin au 3 juillet à Barsinghausen
en Allemagne avec des
matches amicaux prévus, dont un le
28 juin contre le TSV Havelse, club de
division inférieure allemande.
– amical le 11 juillet contre le FC Malines.
– amical le 18 juillet contre SaintTrond.
– amical le 21 juillet contre Dender.
– amical le 27 juillet contre l’Olympic
Charleroi.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER