custom-header
L’Union n’a (déjà) plus le droit à l’erreur !
L’Union n’a (déjà) plus le droit à l’erreur !

À Roulers, les Saint-Gillois entament la dernière ligne droite 

 SÉBASTIEN HELLINCKX

Le capitaine unioniste croit en la tranche.BelgaAprès avoir laissé traîner deux points le week-end dernier à Lokeren, l’Union SG entame le sprint final dans la course à la première tranche. Un nouveau faux pas ce week-end pourrait définitivement réduire les chances unionistes.  >

360 minutes. Voilà le temps séparant les formations de D1B du premier ticket pour la finale en fin de saison ! Face à Roulers, l’Union Saint-Gilloise mettra ainsi tout en œuvre pour reprendre sa marche en avant après le partage concédé à Lokeren le week-end dernier (1-1). « Un partage qui nous reste encore en travers de la gorge car le penalty sifflé en faveur de nos adversaires n’avait pas lieu d’être », grinçait Pietro Perdichizzi, le défenseur bruxellois. « Mais nous avons tourné le bouton, nous focalisant sur notre propre jeu, nos propres erreurs. Le sprint final est lancé et il est évident que nous n’avons plus le droit à l’erreur. »Et le sprint final, l’Union Saint-Gilloise sait ce que cela signifie. La saison dernière, les protégés de Luka Elsner avaient en effet poussé Malines, qui réalisait une incroyable série de victoires, dans ses derniers retranchements lors de l’ultime match de la première tranche. Si le KaVé était finalement sorti vainqueur et avait mis la main sur le premier ticket pour la finale de la D1B, l’Union avait démontré qu’elle faisait bien partie de la caste des grandes écuries de cette série. Un statut qui n’a pas changé. « Depuis le début de l’exercice, chaque match a été important. Mais dans notre situation, les quatre derniers sont tout simplement cruciaux. Nous aurons des confrontations directes face à Westerlo et Louvain. Virton fera également face à un calendrier difficile. Rien n’est fait et le moindre détail comptera. À nous d’être concentrés sur notre sujet, sur notre objectif. Et si nous décrochons douze points sur douze, je suis certain que nous empocherons la tranche. »Cela passera par une meilleure gestion des matches et des événements. Trop souvent cette saison, l’Union a laissé filer des points alors qu’elle avait la mainmise sur la rencontre : face à Louvain (1-1), le Beerschot (1-1) ou le week-end dernier à Lokeren (1-1). « Dans nos temps forts, nous oublions de tuer le match alors que, généralement, notre adversaire n’a pas voix au chapitre », jugeait Pietro Perdichizzi. « Trop de points ont déjà été perdus de cette façon et j’espère que nous aurons pris les leçons de ces échecs. Nos attaquants doivent redoubler d’efforts afin de nous mettre ce petit but qui nous soulagera tous. »Et si offensivement le bât blesse, avec trop peu d’occasions concrétisées, l’Union SG tient parfaitement la baraque défensivement. Peu d’occasions de but sont offertes aux adversaires, confirmant qu’une bonne assise défensive est la base structurelle de la formation de Thomas Christiansen. « Il y a un vrai bloc, chacun connaît sa tâche », précisait le capitaine unioniste. « Mais je suis certain que nous pouvons encore faire mieux. Personnellement, j’estime réaliser un bon début de saison, je suis satisfait. Mais, honnêtement, c’est le cadet de mes soucis actuellement. Ce que j’espère, c’est de mettre la main sur cette tranche. »Cela passera, sans aucun doute, par un succès en terres roulariennes afin de ne pas permettre aux concurrents directs de prendre la poudre d’escampette.

« Différent du match aller »

Ce sprint final, l’Union Saint-Gilloise va devoir l’aborder à bras-le-corps si elle ne souhaite pas passer à côté de la montre en or. Roulers ne sera cependant pas un oiseau pour le chat, la machine trouvant, petit à petit, la bonne mécanique. « Cette rencontre sera très différente de la première face à ces mêmes Roulariens », jugeait le coach des Bruxellois, Thomas Christiansen. Ils sont en pleine confiance grâce à leurs récents résultats, dont celui du week-end dernier face à Louvain. »Et par conséquent, les Saint-Gillois devront sortir leur bleu de travail et, surtout, tuer le match le plus rapidement possible si l’occasion se présente. « J’attends de mes joueurs qu’ils soient au top de leur niveau face à un adversaire redoutable en contre. »Les contres, le cauchemar actuel des Bruxellois qui, jusqu’ici, ont déjà perdu trop de points inutiles. « J’étais fâché au terme de la précédente rencontre, car nous avons hérité des opportunités pour remporter cette rencontre face à Lokeren… »

Avec Perdichizzi au coup d’envoi 

Le noyau.Kristiansen, Saussez, Perdichizzi, Bager, Hamzaoui, Vega, El Banouhi, Van der Heyden, Kandouss, Nielsen, Mehlem, Teuma, Gérard, Ahannach, Ferber, Tabekou, Fixelles, Haugen, Young.Suspendu.Kevin Kis est suspendu suite à ses deux jaunes reçues à Lokeren.Blessé.Ismaël Kandouss est absent sur blessure.Perdichizzi.Sorti le week-end dernier suite à un rude contact, Pietro Perdichizzi devrait bel et bien être aligné dès le coup d’envoi ce samedi soir. « Il y a eu plus de peur que de mal », assurait-il. « J’ai été victime d’une petite commotion et j’ai eu quelques séquelles tout au long de la semaine. J’ai été ménagé mais j’ai pu reprendre ce jeudi. Sur le moment même, j’ai eu un petit trou noir. Au moment où je suis remplacé, je ne sais même pas qu’il y a un penalty qui a été sifflé. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER