custom-header
L’Union est tombée sur un bloc solide
L’Union est tombée sur un bloc solide

Pour la première à domicile de cette seconde tranche en Proximus League, l’Union n’a pu débloquer le marquoir au Parc Duden face à des Campinois bien en place. Alignant d’entrée Traore et Gerard, Luka Elsner et ses hommes sont tombés sur un mur avec Van Langendonck en dernier rempart infranchissable.

Adrien Saussez a même sorti le grand jeu   pour éviter la défaite aux Bruxellois 

Football – Division 1B 

Vantée pour ses qualités offensives impressionnantes, l’Union Saint-Gilloise est pourtant restée muette samedi soir face à une équipe de Westerlo diablement efficace défensivement, il est vrai, aidée par son gardien Van Langendonck. Luka Elsner devait faire sans Morren, absent dû à une pointe aux ischio-jambiers, remplacé par Traore qui débutait pour la première fois de la saison en tant que titulaire. Gerard était également de la partie après une pubalgie qui l’a tenu éloigné des terrains de longues semaines.

Disposés en 4-4-2 – voire en 4-3-3 par les infiltrations de Melhem et/ou Gerard –, les Bruxellois multipliaient les combinaisons sur le côté droit notamment occupé par Vega, mais les centres ne trouvaient personne. Pour Luka Elsner, cette domination

stérile n’était pas à son goût. « Plus que le manque de présence, c’est plutôt l’activité en phases offensives de nos latéraux et la finition qui ne m’ont pas plu. Nous avons eu beaucoup de ballons mais très peu de centres réussis. Or, il était prépondérant d’être efficace dans cette zone face à un adversaire qui jouait bas. »

Une prestation en demi-teinte

Pourtant très bas, Westerlo a tout doucement commencé à sortir de ses derniers mètres pour mettre la pression sur l’arrière-garde bruxelloise. Les hommes de Bob Peeters prenaient le dessus sur balles aériennes et Saussez devait s’employer pour préserver le zéro. Une prestation qui fait incontestablement de lui l’homme de la partie, en compagnie de son vis-à-vis westerlotois qui s’est également illustré dans une fin de partie totalement folle. «

 a-t-il déclaré en fin de partie avant de revenir sur la prolongation de son contrat.Je pense avoir fait des arrêts importants que je n’ai pas nécessairement faits les semaines précédentes. Mais aujourd’hui, il faut féliciter les deux gardiens car Van Langendonck a également réalisé des arrêts impressionnants

« Je me sens bien ici, je pense avoir gagné ma place sur le terrain. Et par ma prestation, je voulais remercier les dirigeants pour la confiance qu’ils ont en mois en m’offrant ce nouveau contrat. »

Trop peu de pression et de mouvements offensifs

Mais ces nombreuses parades effectuées par le portier belge de 27 ans illustrent de la performance en demi-teinte des Unionistes. « Le fait que notre gardien

», a conclu Elsner. soit l’homme de match doit nous alerter. Nous avons dominé mais c’est Saussez qui sort du lot, cela pose un problème. Il y a eu de l’insuffisance à presque tous les postes. Nous avons joué 70 minutes sans avoir mis aucune véritable pression. Il y a clairement un sentiment de déception, les garçons doivent comprendre qu’il y a encore quelque chose à tirer d’eux-mêmes pour progresser et on le cherche toujours aujourd’hui

LES BULLETINS
Saussez a tenu son rang entre les perches

7 SAUSSEZ : il a sorti le grand
jeu avec des parades importantes
tout au long de la partie,
l’homme du match.
6,5 VEGA : beaucoup d’appels et
de centres : le danger venait
principalement de son couloir.
5,5 PEYRE : quelques passes
approximatives et des duels
aériens perdus.
6 PERDICHIZZI : un placement
correct et de nombreuses offensives
adverses contrées.
5,5 IRIONDO : contrairement à
Vega, peu visible en phases
offensive en première mitemps,
la seconde était plus
intéressante.
6 TRAORE : une grosse activité
devant la défense mais manque
de précision quand il faut
amorcer une contre-attaque.
6 MEHLEM : quelques belles
incursions mais très peu servi
par ses coéquipiers, un match
relativement discret.
6 GERARD : un jeu technique
intéressant, quelques belles
déviations pour Selemani mais
il manque de tranchant.
6 SELEMANI : beaucoup d’appels
en profondeur, son enroulé
dévié par Van Langendonck
était superbe.
6,5 TAU : auteur d’appels dans le
dos de la défense en contres qui
auraient pu faire mal, il aurait
pu être le héros de la soirée
dans le temps additionnel mais
sa tête passait de peu à côté.
6 NIAKATE : a la balle du 1-0 en
première période, il s’éteint au
fil du match..
REMPLAÇANTS
6,5 BESUSCHKOW : entrée intéressante,
passe pas loin d’un
but, sa tête heurtant l’arrière de
la transversale.
NC FERBER, FIXELLES. –

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER