custom-header
L’Union est  inarrêtable !
L’Union est inarrêtable !

Ce dimanche après-midi, l’Union a enchaîné une quatrième victoire d’affilée, contre Louvain cette fois. Grâce à un Youssoufou Niakaté en pleine confiance, les Unionistes prennent la tête du classement, à égalité de points avec Westerlo qu’ils rencontrent la semaine prochaine…

L’USG termine le mois de septembre invaincu et à la 1 re place  

football – division 1B 

Rien ne semble pouvoir arrêter l’Union ces

derniers temps. En effet, depuis leur défaite face au Beerschot le 31 août dernier, les Unionistes ont enchaîné les bons résultats. Après un mois d’août compliqué, septembre est tout simplement exceptionnel puisque les Saint-Gillois ont gagné leurs quatre matches et partagé l’enjeu à une reprise (contre Malines 2-2).

Contre Louvain, et comme durant tout ce mois, un homme s’est particulièrement mis en évidence : Youssoufou Niakaté. Déjà auteur d’un triplé contre Anderlecht jeudi dernier, il a remis le couvert ce dimanche. Après huit petites minutes de jeu, il était parfaitement lancé par Percy Tau et ne tremblait pas face au gardien thaïlandais, Kawin Thamsatchanan. Peu après la demi-heure, il inscrivait son deuxième de l’après-midi, à nouveau grâce à un caviar de l’international sud-africain. Après la reprise, il était lancé en profondeur

par Tabekou cette fois-ci et ajustait encore une fois parfaitement le portier louvaniste. Luka Elsner se permettait même le luxe de le faire sortir après une heure de jeu et il recevait, encore une fois, une ovation de tout le stade. L’Union maitrisait la suite de la rencontre mais concédait toutefois un penalty en toute fin de match pour une faute de la main dans le rectangle de Tabekou.

Malgré cette victoire troisième victoire d’affilée à l’extérieur (après Anderlecht et Tubize), le coach slovène ne se montrait pas satisfait de la prestation de son équipe. Les murs du vestiaire unioniste ont d’ailleurs tremblé à la mi-temps. « Je ne veux pas paraître prétentieux mais j’ai n’ai pas trouvé qu’on a fait un bon match », déclarait-il après la rencontre. « Certes on a gagné. Mais on n’a pas été assez tranchant. On a beaucoup subi les événements. Par contre, il est important de prendre les trois 

points dans ce genre de matches difficiles. J’ai senti qu’on était fatigué car le match de jeudi a fait mal. Heureusement qu’on a une ligne offensive qui peut mettre des buts à n’importe quel moment. Bravo donc à mes joueurs de s’en être sortis dans ce match piège

Grâce à ce succès, l’Union profite des faux-pas de Westerlo (qui a perdu 1-2 contre le Beerschot) et de Lommel (qui a perdu 0-3 contre Malines) pour s’emparer de la première place. Elle partage celle-ci avec les Campinois mais est devant grâce à un meilleur goal-average et à la confrontation directe (l’Union avait gagné contre Westerlo 1-3 … grâce déjà à un triplé de Niakaté). Dimanche prochain, ils pourraient déjà prendre leur distance puisqu’ils accueillent justement l’équipe coachée par Bob Peeters, dans le match au sommet de la D1B.

La défense unioniste s’est montrée de nouveau intraitable

6,5 SAUSSEZ : un arrêt déterminant
devant Maertens à la 48e
minute de jeu. C’est le seul
ballon vraiment difficile qu’il a
eu à négocier. Il s’est montré très
sûr dans le domaine aérien.
6,5 VEGA : impeccable sur son
flanc. Il ne s’est jamais laissé
déborder et est venu prêter main
forte à Tabekou à chaque fois
qu’il le pouvait.
6,5 PEYRE : impérial dans le
domaine aérien, il n’a pas laissé
grand-chose au pauvre Kostovski.
6,5 PERDICHIZZI : à son niveau,
son entente avec Peyre a de
nouveau fait des merveilles. Il
s’est souvent appliqué à la relance.
6,5 IRIONDO : un sauvetage magnifique
à la demi-heure de jeu
sur un tackle glissé qui sauve
l’Union. Il a eu fort à faire sur
son flanc face à Duplus mais a
bien tenu la distance.
6 PINTO-BORGES : un travail
dans l’ombre précieux. Il a beaucoup
couru pour récupérer mais
sans toutefois toujours faire bon
usage du ballon.
6,5 BESUSCHKOW : un peu
comme Pinto-Borges, il a beaucoup
couru pour boucher les
angles et mettre en conditions
optimales les joueurs offensifs.
C’est lui qui récupère la balle
sur le premier but.
6 TABEKOU : à boire et à manger
dans sa prestation. Il donne
le « pré » assist sur le deuxième
but et l’assist sur le troisième.
Mais c’est aussi lui qui commet
le penalty. Il s’est aussi souvent
montré imprécis dans la dernière
passe.
6 SELEMANI : quelques accélérations
intéressantes et des belles
percées sans se montrer pour
autant décisif. Il prend une carte
jaune un peu bête en perdant
du temps avant de botter un
corner.
8 TAU : deux assists pour Niakaté,
dont le deuxième est parfait.
Son entente avec l’attaquant
franço-malien saute aux yeux.
8,5 NIAKATÉ : il marque à nouveau
trois buts plein de sangfroid.
Il aurait même pu en
inscrire un quatrième mais son
lob passe au-dessus. Sorti à
l’heure de jeu sous les applaudissements
du stade entier.
REMPLAÇANTS :
6 MEHLEM : monté au jeu alors
que le score était déjà acquis. Il
s’est montré plutôt bien en
jambes après un mois d’arrêt
forcé.
NC BOUEKOU, VERCAUTEREN. –

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER