custom-header
L’Union, apaisée,  va pouvoir profiter et préparer l’an prochain
L’Union, apaisée, va pouvoir profiter et préparer l’an prochain

Vendredi soir, l’Union a validé son ticket pour la D1B au terme d’un match complètement fou. Sans bien jouer, le matricule 10 a pu compter sur deux héros : Jonathan Kindermans et Adrien Saussez.

Kindermans et Saussez, les héros saint-gillois 

Football – Division 1B (Tubize – Union Saint-Gilloise) 

L’histoire du matricule 10 regorge d’anecdotes et d’exploits en tout genre mais les suiveurs du club sauront ce souvenir de ce vendredi 13 avril. Alors que le club n’en menait pas large face à Tubize, dans un match qui sentait la poudre et dont la peur avait largement gagné les rangs saint-gillois, deux hommes sont sortis de la morosité ambiante pour valider un ticket pour la D1B l’an prochain. Le premier à avoir fait la différence, c’est Jonathan Kindermans dont le pied n’a pas tremblé au moment d’ouvrir le score. Il a d’ailleurs bien failli s’ériger en héros malheureux lorsqu’il provoque un penalty pour Tubize à la toute dernière seconde mais cela a permis d’ériger un autre saint-gillois au rang de héros. Adrien Saussez n’a pas laissé parler ses émotions au moment de repousser la tentative de Vidémont et d’offrir le maintien à l’Union.

« C’est l’un des plus beaux moments dans la carrière d’un joueur », confie le gardien

de l’Union. « Cela sauve le club mais je ne prends pas cet arrêt comme le seul facteur dans le sauvetage du club. On le doit à ce groupe et aux supporters. On l’a fait après énormément de désillusions cette saison. C’est un grand ouf de soulagement que ce soit terminé. »

Adrien Saussez, ovationné par les supporters, n’oublie pas non plus de rappeler le rôle qu’ils ont eu tout au long de la saison. « Ils ont été fabuleux, magnifiques ! Ils ont mis le feu. C’est un public unique. Ils ont leur mérite dans ce maintien. »

Cette victoire met un terme au suspense et pour la première fois de la saison, l’Union va pouvoir relâcher la pression.

« On va pouvoir profiter de ces deux rencontres. La pression est libérée, c’est fini. La saison est terminée. Il faut passer à autre chose. Ça a été éprouvant et il faut mettre ça de côté. Nous devons déjà nous tourner vers l’avenir. »

Un avenir qui passera par les bureaux de la direction pour savoir qui prolongera l’aventure.

« Pour ma part, j’ai encore un an de contrat», précise Adrien Saussez. « Mais nous allons pouvoir désormais discuter sereinement. Certains vont partir, d’autres vont rester. Maintenant, c’est aux dirigeants de voir ce qu’ils souhaitent. Je ne peux pas prédire l’avenir mais en ce qui me concerne, je suis bien à l’Union. Nous verrons… »

Tous ces dossiers seront sans doute étroitement liés à la décision du coach, Marc Grosjean. Les rumeurs l’envoient ailleurs mais le tacticien liégeois n’a encore rien laissé transparaître.

En attendant, le groupe saint-gillois va pouvoir profiter d’une semaine d’entraînement sans doute plus light et profiter de deux rencontres ‘amicales’ pour clore ces playdowns et la

saison avant de profiter de vacances bien méritées. Prochain match de l’Union, ce vendredi contre Westerlo

« Heureusement qu’Adrien Saussez m’a sauvé ! »

S’il était resté fort discret depuis son arrivé à l’Union, Jonathan Kindermans a montré d’excellentes dispositions sur les deux dernières journées, en montant à chaque fois au jeu. À l’assist il y a une semaine, il a, cette fois, été à la finition.

« Comme la semaine dernière, j’ai pu être décisif et je suis très content », sourit-il.

Pourtant, son bonheur de délivrer l’Union a bien failli se transformer en cauchemar.

« Sur cette dernière action, je voulais dégager la balle et j’ai voulu me retenir mais je touche le joueur et l’arbitre a jugé qu’il y avait penalty. Je ne l’ai pas fait exprès, ce n’était pas mon intention. Je me suis alors senti très mal. Je me sentais coupable mais heureusement, Adrien (Saussez) m’a sauvé ! », précise-t-il.

Très en vue sur ces quelques minutes, Jonathan Kindermans espère désormais pouvoir prendre part aux deux derniers matches de la saison, lui qui arrive en fin de contrat à Malines cet été.

« Je suis prêté par Malines mais j’arrive effectivement en fin de contrat. Rester à l’Union ? C’est un chouette club. Je m’y plais. Je suis Bruxellois et c’est près de chez moi mais j’attends de voir. Il reste deux rencontres et j’espère les jouer. »

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER