custom-header
L’histoire a, encore une fois, repassé les plats pour l’Union
L’histoire a, encore une fois, repassé les plats pour l’Union

Comme souvent cette saison, l’USG méritait mieux 

Cela en devient une constante pour l’Union cette saison. Samedi soir face à OHL, les Saint-Gillois méritaient de prendre un point, voire même plus, mais terminent finalement bredouille et frustrés suite au but tardif de Perbet qui est littéralement venu les crucifier. Les Jaune et Bleu devront rapidement se remettre de cette nouvelle déception car ils se rendent chez le leader du Beerschot samedi prochain.  >

À l’issue de la rencontre face à Louvain, c’était un sentiment de déjà-vu qui envahissait les travées du stade Marien. Comme trop souvent depuis le début de la compétition, l’Union a joué avec son bonheur dans un match pourtant capital pour elle puisque la phalange saint-gilloise avait l’occasion de revenir à la hauteur du Beerschot en tête du classement.

Les Bruxellois entamaient la rencontre dans un dispositif inédit, sans véritable avant-centre (Fixelles prenant la pointe) et avec Van Der Heyden au milieu du jeu. Ces choix tactiques ne payaient pas puisque l’Union était menée de deux buts à la pause et n’avait pas montré grand-chose à ses supporters en première période.

Thomas Christiansen, le T1 saint-gillois, se devait de réagir et décidait de sortir Van Der Heyden pour Ferber. Nielsen redescendait se poster aux côtés de Teuma et Fixelles venait se placer en soutien de l’ancien Zèbre. C’est à partir de ce moment-là que le visage de l’Union changeait totalement, la seconde période étant à sens unique en faveur des Saint-Gillois. Ceux-ci abattaient des vagues sur la défense louvaniste et réussissaient à la faire craquer, coup sur coup, via Tabekou et Perdichizzi (qui inscrivait là son premier but de la saison). À 2-2, ils se créaient encore quelques occasions cinq étoiles mais se montraient, comme trop souvent cette saison, maladroits à la finition. La suite est connue. Perbet, monté au jeu à la 80 e minute, punissait les Saint-Gillois et offrait la victoire à OHL.

« Notre première mi-temps était inacceptable ! »« Ne bien jouer que 45 minutes est une situation qui se répète trop souvent », pestait le coach saint-gillois à l’issue de la rencontre. « La première mi-temps était inacceptable ! Nous commettons deux erreurs sur des centres au second poteau qui amènent les deux buts. Et cela fut encore le cas sur le troisième but. Après la pause, nous avons eu l’ambition de revenir au score. Nous y sommes parvenus en nous créant beaucoup d’occasions.

Mais, comme depuis l’entame de la compétition, nous avons eu un manque au niveau de la finition car nous nous sommes créé sept ou huit possibilités de but. Alors que le taux de finition d’OHL est de 50 %, le nôtre n’est même pas de 20 %… »Un problème récurrent donc qui a encore pénalisé les Unionistes qui sont désormais à trois points du leader anversois et chez qui ils se déplacent ce samedi. Certes, les Bruxellois ont encore les cartes en main pour aller arracher cette deuxième tranche. Mais il ne leur reste plus beaucoup de jokers.

Mehlem serait  bientôt de retour

Ce samedi soir, Thomas Christiansen a dû bricoler au milieu de terrain. Avec les absences de Mehlem et Lorbek, c’est Van Der Heyden qui a pris, au coup d’envoi, la place de milieu défensif aux côtés de Teuma. Ce qui ne s’est pas avéré être une franche réussite puisque le défenseur de formation a été remplacé à la mi-temps. Mais il semblerait que le coach unioniste puisse récupérer ses deux milieux de terrain pour le match de samedi prochain face au Beerschot. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré en conférence de presse après la rencontre face à Louvain. Mehlem, pion majeur sur l’échiquier de Christiansen, n’a plus joué depuis le 1 er décembre 2019. C’était face … au Beerschot.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER