custom-header
L’heure des choix !
L’heure des choix !

Il ne reste que trois matches à l’Union pour conclure la phase régulière du championnat et pourtant Marc Grosjean va, pour l’une des premières fois de la saison, avoir du choix dans tous les secteurs.

Depuis le début de saison, Marc Grosjean n’avait pas le luxe de choisir son noyau. Ça va changer 

Football – Division 1B (Roulers – Union Saint-Gilloise, ce samedi à 17h) 

Pour le déplacement à Roulers ce samedi sur le coup de 17h, Marc Grosjean va pouvoir compter sur un effectif si pas complet au moins bien étoffé. Ce sera quasiment une première pour le coach saint-gillois qui a dû faire preuve d’inventivité pour remédier aux différentes absences depuis le lancement du championnat. Une situation qui va, aussi, le contraindre (même s’il s’en réjouit bien sûr) à faire ses premiers choix. Avec un groupe compétitif de 20 joueurs (sans y inclure les jeunes Leers et Hermansson),

les premières décisions sont tombées quant à savoir ceux qui feront le voyage jusqu’à Roulers. Ensuite, viendront bien sûr les choix pour établir son onze de base.

Kudimbana-Saussez : qui terminera la saison comme titulaire ?

Si Adrien Saussez a commencé la saison, il a, suite à une blessure aux côtes, laissé sa place à Nicaise Kudimbana qui a alors terminé l’année 2017 comme titulaire. Si le portier congolais a été préféré pour la première joute de 2018, il a, lui aussi, laissé sa place à Adrien Saussez pour cause de blessure. Depuis la semaine dernière, Nicaise Kudimbana s’est réentraîné normalement et s’il était sur le banc contre le Beerschot, il est de nouveau apte et peut prétendre à jouer. Reste à savoir à qui le coach accordera sa préférence et surtout sa confiance…

La défense type semble s’ériger avec le retour en forme d’El Banouhi

Derrière, le coach semble avoir trouvé une formule qui tient la route avec El Banouhi à droite qui revient en forme et apporte sans doute ce qu’il manquait offensivement à ce poste jusqu’ici. Le duo Peyre-Perdichizzi aura la préséance jusqu’en fin de saison vu la blessure de Martens qui est out pour les six prochaines semaines au moins et qui espère simplement

pouvoir grappiller du temps de jeu d’ici la fin. À gauche, et alors que Hamzaoui est encore un peu trop tendre, la titularisation de Kis semble évidente même si son irrégularité lui joue parfois des tours.

Un milieu de terrain enfin soumis à la concurrence

Très longtemps, l’Union s’est reposée sur le duo Tabekou-Vercauteren pour tenir le milieu de terrain. La fragilité de ce duo a vite montré ses limites et en l’absence de véritable leader dans la ligne médiane, les conséquences s’en ressentent tant sur le secteur défensif qu’offensif. Avec le retour de Massengo, qui n’a pas encore, il faut bien l’avouer, retrouvé son niveau après son retour de blessure, le milieu a retrouvé au moins une personnalité forte. Mais Kenneth Houdret a prouvé, en l’absence de Morren, suspendu, que son travail et sa force athlétique pouvaient être très utiles à une équipe qui forge surtout ses résultats en faisant preuve de caractère. Avec le retour de son capitaine, on suppose qu’il reprendra sa place aux côtés d’un Massengo qui va devoir sans doute démontrer autre chose pour conserver cette confiance. Plus en avant sur l’échiquier, la propension de Fixelles à presser l’adversaire lui permet, pour l’heure, de profiter d’une place alors qu’il incarne à merveille, avec Da Silva, la combativité

dont a besoin l’Union en ce moment. Reste une place à pourvoir et Vercauteren a pour l’instant mis une option dessus. Tabekou, hors sujet pour l’instant, Luvumbu et dans une moindre mesure Kindermans lorgnent également dessus.

Kabasele fait déjà l’unanimité à la pointe de l’attaque

L’apport de Nathan Kabasele devant fait un bien fou. Que ce soit dans son jeu dos au but, dans son placement ou ses appels, on sent qu’il a des qualités à faire valoir. Son coach en est convaincu et s’il apparaît indéboulonnable, le retour en forme de Bertjens ne fera que donner une corde de plus à l’arc saint-gillois. À moins que Marc Grosjean ne tente, à l’occasion, de les associer tous les deux.

 

 

« J’ai toujours leur victoire en travers de la gorge »

Roulers a déjà réussi à prendre six points contre l’Union cette saison en trois confrontations 

Marc, on imagine que votre priorité est de voir le même état d’esprit de la part de vos joueurs face à Roulers que face au Beerschot, non ?

C’est essentiel. Il faut revoir cet esprit, cette solidarité dans le travail. C’est ce que j’attends de chacun de mes joueurs.

Vous aviez déjà annoncé vouloir voir des guerriers. Certains, à l’instar de Fixelles et Da Silva par exemple, le prouvent.

C’est la première qualité à faire valoir. Après, chacun avec ses qualités et ses caractéristiques peut apporter quelque chose en plus. Mais le dénominateur commun doit être cet état d’esprit qu’on a vu contre le Beerschot.

Dans quelle mesure la victoire contre les Anversois a soulagé votre groupe ?

J’ai vraiment senti mes joueurs libérés, comme si un poids très important était tombé de leurs épaules. C’était aussi la première fois que nous battions une équipe du top 3 dans ce championnat.

Désormais, il faudra confirmer contre Roulers. Une équipe qui est venue faire un hold-up au Heysel il n’y a pas si longtemps.

J’ai toujours en travers de la gorge leur victoire. J’ai cette envie de revanche. Ce match nous a fait mal. La victoire contre le Beerschot a cicatrisé la déception mais il avait marqué les esprits et nous avions payé les conséquences contre Louvain et même Westerlo.

Des retours

Le noyau. Saussez, Kudimbana, Mboko, El Banouhi, Peyre, Perdichizzi, Neels, Hamzaoui, Kis, Morren, Houdret, Massengo, Da Silva, Fixelles, Kindermans, Vercauteren, Tabekou, Bertjens, Kabasele.

Héritier Luvumbu fait donc les frais des retours de Morren et Perdichizzi dans l’équipe.

Blessés. Ferber, Martens. Leur retour est espéré pour la reprise des entraînements le 3 mars pour préparer les playdowns.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER