custom-header
Les choses se gâtent (encore) pour Tubize
Les choses se gâtent (encore) pour Tubize

Déjà interdit de transfert depuis le début du mercato hivernal, le club brabançon pourrait également perdre des joueurs gratuitement si ceux-ci, non payés depuis deux mois, le mettent en demeure.

Le club n’aurait plus payé certains de ses joueurs depuis 2 mois et ceux-ci pourraient partir gratuitement 

football – division 1B 

Interdit de toute activité sur le marché des transferts depuis le 21 décembre dernier par la commission des licences de l’Union belge, Tubize semble également en proie à de graves problèmes financiers et ce, à quelques jours seulement de la reprise du championnat (les Tubiziens jouent dimanche soir contre Louvain). En effet, les joueurs mais également le staff technique et le personnel n’auraient plus été payés depuis deux mois. Certains joueurs, suite à cette situation, ont décidé de saisir leur syndicat, la CSC-Sporta. « Nous avons effectivement reçu des témoignages allant en ce sens », explique Sébastien Stassin, permanent syndical au syndicat chrétien, sans en dévoiler le nombre. « Nous avons enjoint le club à respecter ses engagements et à payer les salaires dûs. La direction nous a affirmé qu’elle rencontrerait prochainement le propriétaire du club (ndlr. le Coréen Chankoo Shim). »

Le propriétaire de « Sportizen » serait en effet attendu dans les prochains jours du côté du stade Leburton. Et il devra remédier d’urgence à la situation puisque les joueurs seraient désormais en droit de mettre le club officiellement en demeure, ce qui signifie qu’ils pourraient partir gratuitement ! « En effet, d’après la loi, si on n’est pas payé pendant deux mois, on peut se retrouver libre d’aller voir ailleurs », explique encore Sébastien Stassin. « Les joueurs espèrent évidemment que cela n’arrivera pas et qu’une solution sera trouvée avant ça. »

Mais, si ce n’est pas le cas, cela pourrait être une véritable catastrophe pour le club sang et or qui pourrait perdre des joueurs tout en ne pouvant pas en recruter puisque son interdiction de transfert n’a toujours pas été levée, alors que le club tubizien avait pourtant communiqué juste après cette

sanction que « les obligations (ndlr. concernant l’obtention de la licence) seront parfaitement respectées dans un avenir proche »…

À l’heure actuelle, beaucoup de questions se trouvent encore sans réponse mais une partie du voile devrait être levée ce vendredi. En effet, le directeur général du club, Josselin Croisé, qui ne s’est pas exprimé ce jeudi, donnera des explications lors d’une conférence de presse qui aura lieu à 13h au stade Leburton.

Le timing de cette nouvelle crise est en tout cas mal choisi puisque Tubize s’apprête à vivre des prochaines semaines très intenses sportivement parlant durant lesquelles le club aura surtout besoin d’unité pour forcer le maintien qui, pour le moment, est loin d’être acquis puisque les Sang et Or pointent à la dernière place à huit journées de la fin de la phase classique.

Et ce sera sans Ibrahima Ba que les Brabançons poursuivront l’aventure puisque le milieu de terrain a quitté il y a une dizaine de jours le club pour lequel il défendait les couleurs depuis trois ans et demi à destination. Il a décidé de lier sa destinée à Seraing qui évolue en Division 1 amateurs. Si son transfert n’aurait rien à voir avec les problèmes actuels, il n’empêche qu’il pourrait être le premier d’une longue série si la situation ne se règle pas rapidement.

 

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER