custom-header
“LE TITRE est notre objectif”

Thomas Christiansen, le nouvel entraîneur de l’Union, ne cache pas ses ambitions.

Troisième la saison dernière, et demi-finaliste de la Coupe de Belgique, l’Union Saint-Gilloise fait presque naturellement partie des candidats potentiels à la montée en D1A. Une ambition partagée par son nouvel entraîneur Thomas Christiansen, dont la mission sera de faire mieux que son prédécesseur, Luka Elsner. Un challenge que l’Union semble prête à relever. Thomas Christiansen, quel bilan peut-on tirer de la préparation de l’Union ? “Notre préparation a été positive. Bien sûr, je suis nouveau dans le club, j’ai dû m’adapter à beaucoup de choses, à commencer par les joueurs. J’ai dû leur transmettre ma façon de penser, ma philosophie de jeu mais je peux dire que cette préparation : À l’image de sa direction, Thomas Christiansen se montre ambitieux. © BELGA s’est bien déroulée. Il y a eu beaucoup de progrès à tous les niveaux, que ce soit physiquement, techniquement ou tactiquement. Les joueurs ont compris ce que j’attendais d’eux. L’équipe est prête à commencer le championnat ce dimanche contre Roulers.” Quel sera le style de jeu de l’Union cette saison ? “Ma philosophie de jeu est basée sur la possession. Je veux que mon équipe soit l’équipe dominante sur le terrain et qu’elle parvienne à se créer des possibilités grâce à sa possession. Bien sûr, ce n’est que la théorie et je dois aussi pouvoir m’adapter à mes joueurs et à mes adversaires. “LE TITRE est notre objectif” 8Thomas Christiansen, le nouvel entraîneur de l’Union, ne cache pas ses ambitions. Mais en se basant sur ce que l’équipe a produit la saison dernière, je sais que nous pouvons réaliser de belles choses.” Durant la préparation, vous avez régulièrement évolué en 4-3-3. S’agit-il de votre système de prédilection ? “J’ai évolué en 4-3-3 durant la préparation mais aussi en 4- 2-3-1. Tout va dépendre du résultat, de l’évolution d’un match ou de la disposition de l’adversaire mais il est vrai que nous évoluerons principalement dans ces deux systèmes.” Il a aussi fallu intégrer les nouveaux joueurs arrivés durant le mercato. Que pensez-vous de ces renforts ? “Je pense que nous avons signé de bons joueurs, qui vont nous aider à faire grandir l’équipe.” Peut-on s’attendre à d’autres arrivées ? “C’est possible que quelqu’un d’autre rejoigne l’équipe. Si c’est le cas, ce serait pour renforcer le secteur offensif.” Quel est votre sentiment à quelques heures de la reprise du championnat ? “J’ai un très bon sentiment. Les joueurs ont travaillé dur durant une préparation qui a été assez longue. Tout le monde attend avec impatience que le championnat débute.” Quelles sont vos ambitions ? “Ma première mission, c’est de faire du bon travail, de faire en sorte que tout le monde soit satisfait de l’équipe. Ensuite, l’ambition sera de faire mieux que la saison dernière. Le championnat sera long mais j’espère que nous y parviendrons.” Faire mieux que la saison dernière, cela veut-il dire que l’Union visera le titre ? “C’est notre objectif initial.

“Je suivais Anderlecht lorsque j’étais enfant”

Comme tout nouvel entraîneur qui débarque en Belgique, Thomas Christiansen a découvert la compétition. S’il connaissait mieux la D1A pour avoir déjà suivi Anderlecht par le passé, il a dû se familiariser à la D1B. “Je suivais Anderlecht lorsque j’étais enfant. À l’époque, plusieurs joueurs danois évoluaient au Sporting. J’avais notamment suivi leur parcours lorsqu’ils avaient remporté la Coupe d’Europe. Aujourd’hui, j’ai découvert une D1B sur laquelle je n’avais pas beaucoup d’informations. Mais durant ce premier mois passé en Belgique, j’ai eu l’occasion de suivre chacune de ses équipes.” Une D1B au système à huit équipes plutôt particulier pour un entraîneur étranger. “Je ne suis pas très heureux de devoir évoluer dans un système de compétition comme celui-là mais je dois m’y adapter. C’est dommage de devoir affronter autant de fois les mêmes équipes, même si j’avais déjà rencontré ça lorsque j’étais à Chypre. Mais il s’agissait de finale de Coupe ou de playoffs, pas d’un championnat entier.”

“Je ne suis pas dépaysé en Belgique”

Arrivé il y a un mois en Belgique, après avoir pas mal bourlingué en Europe durant sa carrière de joueur et puis d’entraîneur, Thomas Christiansen s’est rapidement adapté à la vie dans notre pays. “J’ai vécu dans plusieurs pays européens, que ce soit le Danemark, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne ou la Grèce. Je dirais que la Belgique ressemble plus à l’Allemagne et au Danemark donc je ne suis pas vraiment dépaysé.” Même la météo belge s’est mise à l’heure espagnole ces dernières semaines. “La météo était très bonne ces dernières semaines en Belgique même si je dois dire qu’un temps à la belge, plus frais, est plus adapté à une bonne préparation”, sourit le nouvel entraîneur saint-gillois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER