custom-header
Le RWDM affiche de nets progrès et se rassure;
Le RWDM affiche de nets progrès et se rassure;

Le match le plus abouti de la saison

Deux mois tout juste après avoir acquis son dernier succès en championnat face au Lierse, le RWDM a regoûté à la victoire au terme d’un match plein livré face à Westerlo, l’un des candidats au titre.  prevnext

Sérieux, disciplinés et combatifs, les Molenbeekois, menés au score après un petit quart d’heure de jeu, ont su trouver en eux les ressources mentales pour renverser la vapeur. « Après deux semaines sans match officiel, il n’est jamais évident de préparer la réception d’un cador comme Westerlo », jugeait Vincent Euvrard, le coach du RWDM. « Malgré cela, le groupe a montré une bonne agressivité, a su jouer avec rythme et s’est créé les premières occasions. Malheureusement, nous concédons un but sur une phase de corner car nous ne sommes pas suffisamment prêts. »Un but qui n’entamait pourtant pas le moral des troupes bruxelloises, conscientes qu’elles étaient dans le bon. Proposant un jeu précis et vers l’avant, le RWDM prenait d’assaut le rectangle adverse, Claes et Nzuzi manquant, à plusieurs reprises, une occasion cinq étoiles. Ce dernier parvenait néanmoins à égaliser au retour des vestiaires, sur un assist magistral de Lenny Nangis. « C’était une passe décisive digne de la Ligue des champions », précisait d’ailleurs Euvrard. « Elle était tellement bien calibrée que Nzuzi ne devait plus se poser de questions. »Un but égalisateur qui ne calmait pas les ardeurs des Bruxellois, installés dans la moitié de terrain des Campinois pendant une bonne partie du second acte. Un siège récompensé sur un contre rondement mené par Nangis, à nouveau à l’assist pour Rocha. « Au retour des vestiaires, nous étions simplement les maîtres du jeu. La seule chose que nous pouvons reprocher au groupe, c’est de ne pas tuer le match beaucoup plus tôt. Nous avons hérité d’occasions franches pour en mettre trois ou quatre ce samedi soir. »Un manque de réalisme qui a d’ailleurs failli se payer cash, Van Eenoo et Alici donnant des sueurs froides au banc molenbeekois dans les arrêts de jeu. Mais Sadin, de retour entre les perches, veillait fort heureusement au grain, sortant le grand jeu pour assurer les trois points. « En fin de match, quand Westerlo s’est mis à balancer de longs ballons, ce n’était plus une question de tactique. Dans ces moments-là, si la balle tombe bien, il faut être prêt à réagir. Et notre capitaine parvient à s’étendre de tout son long pour dévier, de justesse, la frappe d’Alici sur le poteau. Les retours de Sadin et Rocha, absents face à Lommel et l’Union, ont également fait un bien fou. Le but de Rocha va lui amener de la confiance. Je suis convaincu qu’il a encore une grande marge de progression. »Solide dans le jeu, la formation molenbeekoise a en tout cas livré, ce week-end, sa prestation la plus aboutie, notamment en possession de balle. Avec un jeu vertical et construit, Nicolas Rommens & co ont prouvé qu’ils avaient passé un cap sous la houlette d’Euvrard. « Notre intention est toujours de jouer dans la verticalité », pointait d’ailleurs le coach des Bruxellois, faisant référence aux ballons transitant très souvent par les pieds de Le Joncour. « Lorsque nous avons une ouverture, il ne faut pas hésiter à casser les lignes. Et Florian a parfaitement fait cela ce samedi, trouvant Rommens et Terki, nos deux régulateurs. Cela nous a permis d’aller rapidement vers l’avant, de trouver nos flancs. »À charge, désormais, de confirmer cela vendredi soir face à Club NXT. « Nous avons besoin d’enclencher une série, de confirmer nos résultats et d’avoir cette forme de constance. Si nous souhaitons nous rapprocher du top 4, c’est une nécessité. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur