custom-header
Le casse-tête d’Elsner
Le casse-tête d’Elsner

Privé de deux de ses meilleurs éléments depuis l’entame de la saison, Luka Elsner est face à un casse-tête avant la réception du Beerschot. Ses choix sont restreints et son équipe devra afficher une mentalité irréprochable si elle souhaite s’imposer face à l’actuel second de la deuxième période.

Perdichizzi et Niakaté suspendus, le coach unioniste voit ses choix être restreints face au Beerschot 

Football – Division 1B (Union SG – Beerschot, ce samedi à 16h) 

Écrire que la victoire à Lommel n’a pas fait que du bien à l’Union est un euphémisme. Sur la pelouse limbourgeoise, les Bruxellois ont perdu Pietro Perdichizzi, exclu, et Youssoufou

Niakaté, qui a reçu sa cinquième carte jaune. Deux suspensions qui viennent s’ajouter à celle de Faïz Selemani qui purgera sa troisième et dernière journée face au Beerschot ce dimanche. « Les suspendus ? On fera avec, on trouvera des solutions », se contentait de dire Luka Elsner, le coach de l’Union, dimanche dernier.

C’est que le mentor unioniste sait que ces trois absences seront préjudiciables face à l’actuelle meilleure équipe de la seconde tranche. Pietro Perdichizzi, qui s’est hissé, au fil de la saison, comme le patron de la défense, est l’un des hommes forts de l’Union. Intransigeant dans les duels, le défenseur central a apporté de l’équilibre et de l’envie dans une défense qui a retrouvé de sa superbe le week-end dernier à Lommel. Et qui devra donc faire face à la seconde attaque de la série (30 buts marqués) avec Carlos Moreno, sans doute, le troisième défenseur axial dans la hiérarchie derrière Peyre et Perdichizzi. L’Espagnol ne libère cependant pas la même sérénité que ses partenaires, comme l’atteste sa prestation en

demi-teinte face à Knokke en huitième de finale de la Coupe de Belgique.

Offensivement aussi, l’Union sera déforcée. Youssoufou Niakaté, qui est toujours le meilleur buteur de l’équipe (12 buts) et Faïz Selemani, véritable ouvre-boîte lorsqu’il est dans un bon jour, apportent de la vivacité et de la profondeur au jeu des Bruxellois. En leur absence, Mathias Fixelles, auteur d’une très bonne partie le week-end dernier, devrait être reconduit sur un flanc si Luka Elsener conserve son système en 4-4-2. L’occasion serait également belle pour Nils Bouekou d’enfin prendre sa chance sur une aile, Serge Tabekou étant toujours incertain.

Conserver le 4-4-2 ou passer en 4-5-1 ?

Le staff unioniste pourrait également choisir de changer son système et d’évoluer en 4-5-1, en décrochant Percy Tau sur un flanc et en renforçant le milieu de terrain avec Charles Morren, Steven Pinto Borges ou Julien Vercauteren. Un secteur où Traore et Gérard sont également blessés… Les choix du coach Elsner sont donc assez restreints.

« C’est malheureux car nous avons sorti une bonne prestation face à Lommel », glissait Mathias Fixelles. « De plus, concernant Niakaté, l’arbitre reconnaît après coup avoir commis une erreur. Malgré cela, si nous voulons accrocher un résultat positif, il faudra afficher la mentalité parfaite. »

Heureux d’avoir retrouvé une équipe qui évoluait en bloc à Lommel, Luka Elsner est conscient qu’il faudra encore franchir un palier pour prendre le meilleur sur le Beerschot ce dimanche (16h). « Les Anversois sont en pleine forme et marquent beaucoup de buts », relevait-il. « C’est compliqué de les mettre en difficulté mais, précédemment, nous l’avons déjà fait. Je pense qu’un grand spectacle nous attend au parc Duden. À nous de continuer sur notre bonne dynamique après notre victoire en Coupe et à Lommel, tout en gardant nos vraies valeurs. »

« L’Union est une équipe très bien organisée »

Contraint et forcé de quitter le Lierse en fin de saison dernière suite à la faillite de celui-ci, le Brabançon William Still n’avait pas tardé à retrouver de l’embauche. Et sa destination n’était pas moins prestigieuse puisque c’était au Beerschot. Seul « hic », il ne serait désormais plus T1 comme il l’était du côté du Lisp mais T2. « Il m’a fallu un petit temps d’adaptation au début», explique-t-il. « Mais désormais j’ai bien trouvé ma place. Je suis dans un club avec énormément de potentiel, avec de belles infrastructures et une histoire. »

Face à l’Union, le Beerschot espère bien continuer sur sa spirale positive.

Car l’objectif des Rats, comme celui des Saint-Gillois, est de gagner la deuxième tranche. « On est sur une bonne série», explique le T2 de Stijn Vreven. « On a gagné trois matches et fait un nul (ndlr. le Beerschot est second de la deuxième tranche avec trois points d’avance sur l’Union). On vient pour essayer de prendre quelque chose au Parc Duden. Mais on sait qu’à l’Union, cela joue très bien. C’est une équipe très bien organisée avec beaucoup de qualité. Luka Elsner a réussi à rapidement mettre quelque chose de solide en place. Il parvient à tirer le meilleur de son groupe.»

Erik Lambrechts en Coupe

Coupe de Belgique. Erik Lambrechts sera l’arbitre mercredi soir (20h45) pour le duel en quart de finale de la Coupe de Belgique entre l’Union SG et Genk. Un match qui attire le public puisque les places se vendent comme des petits pains. Verra-t-on le stade Marien sold-out pour cette rencontre historique ?

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER