custom-header
La finition a encore  fait défaut à l’Union SG
La finition a encore fait défaut à l’Union SG

Malgré 45 premières minutes de bonne facture, l’Union Saint-Gilloise n’est pas parvenue à profiter de ses quelque temps forts pour inscrire ce but qui aurait libéré les troupes de Christiansen. Après le but d’ouverture de Roulers, la donne a changé. Les Bruxellois ont sombré, la défense la première, laissant la lanterne rouge engranger une seconde victoire consécutive. Au-delà d’une victoire qui aurait rassuré tout le monde, c’est la place de leader qui échappe aux Bruxellois suite à la déconvenue de Virton au Beerschot.  

La tranche s’envole petit à petit pour les Saint-Gillois 

Football – Division 1B 

Les fans de l’Union Saint-Gilloise doivent

tout doucement commencer à regretter la formidable triplette offensive composée de Tau, Niakaté et Selemani, prolifique à souhait la saison dernière. Une finition qui fait clairement défaut depuis quelques semaines. Rendez-vous compte : les Jaune et Bleu en sont à deux petits buts en trois rencontres malgré une multitude d’opportunités.

Mais si les buts manquent, les opportunités sont bel et bien présentes. Pour preuve, à Roulers samedi, malgré la sévère défaite (3-0), Haugen, Tabekou ou encore Teuma ont eu l’occasion d’ouvrir le score en première période. Un but qui aurait clairement changé la physionomie du match car si Roulers a déroulé au retour des vestiaires, il était en difficultés sur chaque incursion unioniste grâce à, entre autres, l’hyperactivité de Tabekou, le meilleur (ou plutôt le moins mauvais) Bruxellois sur la pelouse du Stade du Schiervelde. Mais les Bruxellois ont vendangé par l’intermédiaire de Haugen parfaitement servi au point de penalty qui dévisse son plat du pied.

« C’est une bis repetita depuis le début de saison, il faut arrêter de se voiler la face. On n’arrive pas à marquer. On doit se créer 12 ou 13 occasions pour marquer deux buts. Manque de lucidité ou de qualité mais il y a un vrai problème offensivement. Je l’ai dit à la mi-temps, l’adversaire va en profiter si on continue

de se rater. Et au final, sur leurs quatre occasions, ils plantent trois buts », soupirait le portier Saussez, impuissant sur les trois buts encaissés.

« On leur concède très peu d’occasions, et généralement, on a les occasions mais si on n’arrive pas à les mettre à fond, il faut arrêter de parler de tranche ou de titre de champion. Il faut tuer le match avant la mi-temps, avec ce qu’on a eu, on mène 2-0 à la mi-temps et on n’en parle plus », ajoute-t-il.

Pour l’entraîneur de l’Union, l’analyse du match est lucide. « On a réalisé en première période ce qu’on sait faire depuis le début de saison mais malheureusement, nous n’avons pas su concrétiser. On aurait pu mener trois à zéro à la pause. En seconde période, Roulers a mis le goal qu’il fallait et nous a forcés à nous découvrir », résumait Christiansen avant de prendre la défense de ses attaquants.

« Cela est facile de les blâmer quand on ne marque pas mais nous sommes une équipe et tout le monde est concerné par cette contre-performance. Nous avons concédé deux stupides buts dans la construction du jeu donc je pense qu’il faut que tout le monde se remette en question. Et c’est à moi de le faire. »

Christian n’espère plus grand-chose de cette première tranche. « Je pense qu’avec cette défaite, nous

avons laissé partir nos dernières chances de l’emporter mais tant que nous pourrons mathématiquement la gagner, nous continuerons à nous battre pour celle-ci. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER