custom-header
Kandouss et l’Union devront se méfier de Koré
Kandouss et l’Union devront se méfier de Koré

Titulaire indiscutable depuis l’entame de la saison, Ismael Kandouss est l’une des révélations à l’Union. Appelé pour la première fois de sa jeune carrière en équipes de jeunes (U23) du Maroc, le défenseur saint-gillois a pris conscience de ce qu’il pouvait apporter à tout un groupe. L’intermède de la Coupe (NDLR : qualification pour les huitièmes de finale) aura offert une bouffée d’oxygène aux habituels remplaçants, bénéficiant d’un temps de jeu nécessaire pour rentrer en ligne de compte lors des futures rencontres de championnat, décisives dans la course au gain de la première tranche. L’occasion, aussi, pour certains titulaires de profiter d’un temps de jeu réduit, ou d’un repos bien mérité. À l’image d’Ismael Kandouss, monté en toute fin de match face à Verlaine et qui retrouvera sa place dans le onze de base ce samedi face à Virton. « C’est toujours bien de bénéficier de quelques minutes pour garder le rythme », assurait-il. « Vu le score, c’était assez simple de rentrer dans le match et de prendre mes marques. » Auteur d’un excellent début de saison, se hissant comme l’un des patrons de la défense saint-gilloise, Kandouss a été récompensé par une sélection avec les U23 du Maroc. Et ce, pour la première fois de sa jeune carrière. « Je n’avais jamais été appelé dans les sélections de jeunes avant ces dix jours », souriait-il. « Forcément, jouer pour mon pays d’origine, c’est incroyable et inattendu. C’est surtout la preuve que je travaille bien, que j’enchaîne les bonnes prestations. Cela me motive d’autant plus à redoubler d’efforts, à être encore plus performant. » « Prendre exemple sur Malines » Une expérience internationale qui lui confère un nouveau statut au Maroc et à l’Union. « Mais je ne vais pas changer ma manière d’être, mon style de jeu », assurait-il. « Cela m’a surtout permis de prendre encore plus confiance en mes capacités. C’était aussi intéressant de passer plus d’une semaine à Marrakech et trois jours au Mali. Les entraînements, ainsi que les deux matches face aux Maliens (NDLR : 1-1 et une défaite 1-0) m’ont beaucoup appris.

Malgré le fait que nous n’ayons pas gagné, cela m’a permis de découvrir un nouveau milieu. Et j’y ai pris goût. » Si les portes de l’équipe nationale marocaine sont encore loin d’être ouvertes, le défenseur unioniste a, quoi qu’il arrive, déjà eu l’occasion de déposer sa carte de visite. « Je n’y pense pas encore, si cela doit se produire, cela se produira… » Quoi qu’il en soit, l’épisode marocain s’est refermé, remettant sa saison à l’Union à l’avant-plan. Et ce samedi, les Bruxellois auront tout intérêt à sortir une prestation aboutie face à Virton, un promu aux dents longues qui impressionne depuis l’entame de la compétition. « Nous n’enchaînons que des matches face au top 3/4 de la division. Nous savons ce que nous avons à faire, nous connaissons nos qualités. Si nous sommes concentrés, que nous mettons notre plan de jeu en marche, cela devrait bien se passer. »

Une victoire lancerait parfaitement la phase retour d’une première tranche qui, jusqu’ici, demeure très ouverte. « La régularité sera nécessaire dans ce premier sprint final. Nous avons déjà laissé traîner suffisamment de bêtes points. Nous devons prendre l’exemple de Malines qui, l’an dernier, avait enchaîné de nombreuses victoires pour arracher la tranche. »

Le noyau : Kristiansen, Saussez, Perdichizzi, Kis, Bager, Hamzaoui, Vega, Van der Heyden, Kandouss, Nielsen, Mehlem, Teuma, Ahannach, Ferber, Tabekou, Fixelles, Haugen, Young.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER