custom-header
Gueye et Sanogo de retour en forme
Gueye et Sanogo de retour en forme

Le come-back des deux offensifs du RFC Seraing peut s’avérer déterminant

Après son succès sur le Lierse, le RFC Seraing se déplace au RWDM, ce mercredi 18h30. La course à la deuxième place bat son plein. Moussa Gueye et Ali Sanogo, chacun à leur manière reviennent en forme au meilleur des moments pour les Sérésiens.  prevnext

Le RFC Seraing compte deux renforts de choix dans sa lutte finale pour la deuxième place. Et ils se pourraient bien qu’ils se montrent décisifs. Moussa Gueye a effectué son retour dans le onze de base après de longues semaines à l’infirmerie ou sur le banc. Il n’avait plus été titularisé depuis le 11 octobre dernier et la victoire en Coupe de Belgique sur Blankenberg. Emilio Ferrera l’a relancé dimanche dernier. Pari gagnant. Le Sénégalais a joué un rôle déterminant, apportant une grosse présence dans le rectangle adverse, remportant de nombreux duels aériens et constituant un point d’appuis solide pour ses équipiers dans la remontée de terrain. « Cela m’a fait du bien de retrouver la compétition », lance l’attaquant tout souriant. « J’étais très motivé. J’ai tenté de conserver le ballon devant au maximum, de gagner des duels. Je me sentais vraiment bien après une bonne semaine d’entraînement. Je pense avoir fait le boulot. J’ai tout donné. J’avais d’ailleurs des crampes à la fin. Mais, surtout, je suis heureux de ce succès collectif, il fait du bien au groupe et au staff. »Moussa Gueye n’a peut-être pas encore 90 minutes dans les jambes, mais son style de jeu permet à Emilio Ferrera de bénéficier d’une nouvelle corde à son arc en cette fin de saison. « On se rend compte de son importance quand il n’est pas là », tranche Marc Grosjean. « Au vu de sa prestation au Lierse, on se dit qu’il est vraiment dommage de ne pas avoir pu compter sur lui à chaque match. Il sait jouer en pivot et marquer. Mais il a aussi et surtout du métier. C’est un garçon qui prend ses responsabilités. » Tandis qu’il affiche une mentalité exemplaire qui rejailli sur le groupe tout entier. « Il ne faut pas croire, lorsque Moussa prend la parole dans le vestiaire, il est écouté et respecté. On sent qu’il est heureux à Seraing et reconnaissant de ce que la direction a fait pour lui toutes ces années. Ses prestations sans retenue en attestent. Regardez son travail au pressing… et il embarque toute l’équipe avec lui, il sait comment et quand donner l’impulsion. » Sans oublier son jeu de tête dominateur. « Défensivement aussi, sur corner par exemple, c’est une tour de contrôle. » Pouvoir compter sur un Moussa Gueye en forme pourrait changer la donne en fin de saison tant il offre de possibles variantes au jeu du RFCSeraing.Un autre élément offensif pointe aussi le bout de son nez : Ali Sanogo. Après ses deux premières minutes de la saison face au Club NXT le 31 janvier, il a livré un quart d’heure de feu face au Standard, donnant le tournis à tout le flanc droit des Rouches, provoquant d’ailleurs un penalty. « J’étais certain que mes qualités étaient toujours bien là ! », claque l’ailier tout heureux de retrouver le terrain après de très longs mois d’absence suite à une opération des croisés. « Je dois avouer qu’avant cette rencontre de Coupe, j’avais une appréhension à chaque contact à l’entraînement. Le coach avait beau me dire que je n’avais rien à craindre, que j’étais guéri… Je demeurais réticent. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le Ali qui avait mal ! Je me sens bien, mes doutes se sont envolés. À l’entraînement, je vais au contact sans souci. Il faut à présent que je prenne le rythme, que j’enchaîne les minutes et que je trouve le chemin des filets, ce serait excellent pour l’équipe et ma confiance. »Il peut dynamiter une rencontre en venant du banc, comme il l’a fait face au Standard. Cet Ali Sanogo-là, peut débloquer une situation en 15 minutes. Un rôle qui pourrait s’avérer précieux pour la suite du championnat. « Il possède cette faculté de vitesse et d’accélération sur les premiers mètres tout simplement extraordinaire », explique Marc Grosjean en écarquillant les yeux. « Il change de rythme avec une aisance dingue et ce qu’il choisisse de passer à gauche ou à droite. Il est capable d’amener une nouvelle dynamique à l’équipe en montant sur le terrain, car il n’est pas encore en mesure de débuter un match après une telle blessure. Il lui faudra encore un peu de temps, ce qui est logique. Les qualités sont là, c’est certain. Mais il est jeune et peut encore progresser. Il doit par exemple faire preuve d’un peu plus de malice face à ses adversaires. Et, pour faire une belle carrière, il devra être déterminant. À son poste, on doit marquer et délivrer des assists. On verra s’il parvient à atteindre cette efficacité. Mais il a encore un peu le temps, et rien ne permet de dire qu’il ne peut pas y arriver. »Dans l’immédiat en tout cas, tant Moussa Gueye qu’Ali Sanogo pourraient jouer un rôle capital dans la course à la deuxième place, à commencer par ce mercredi à l’occasion du déplacement au RWDM. « Tous les matches à venir seront compliqués », conclut Moussa Gueye. « Il faudra mettre le pied et gagner un maximum de duels ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur