custom-header
« Une grosse semaine nous attend avec d’abord l’Union »
« Une grosse semaine nous attend avec d’abord l’Union »

Benjamin Lambot, le capitaine du Cercle, fait le point sur son début de saison et celui de son club 

Une semaine après avoir affronté ses anciennes couleurs, Tubize, avec qui il a décroché son ticket pour la D.1 il y a de ça 10 ans, Benjamin Lambot est sur le point d’affronter l’Union Saint-Gilloise. L’occasion pour le capitaine brugeois de faire le point sur son début de saison mais aussi celui de son club.

« Nous n’avons pas affronté un grand Tubize », confiait-il à l’issue de la rencontre. « En même temps, après notre 0 sur 6, nous nous devions de

prendre les trois points face aux Brabançons wallons. Les consignes étaient claires : mettre la pression d’entrée de jeu afin de l’emporter à domicile. Et si ça peut être 2 ou 3-0 après dix minutes, il n’y a rien à dire. Malgré la victoire, nous avons fait preuve de nonchalance par moments et nous avons pris des risques inutiles. Ce sont des points qu’il faut gommer rapidement car contre l’Union Saint-Gilloise ou nos deux prochains adversaires, que nous affrontons mardi et samedi prochain, cela pourrait se payer cash », poursuivait-il. « Nous terminons donc ce premier tour de la première tranche avec un bilan de 12 sur 21. Ce n’est pas catastrophique mais ce n’est pas incroyable non plus. Nous avons un rôle de favori à assumer et la première tranche est toujours un objectif.»

À maintenant 30 ans, Benjamin Lambot en est à sa troisième saison au Jan Breydel Stadion. Et malgré les nouveaux investisseurs, le défenseur central est toujours présent, qui plus est capitaine.

« Je savais qu’il y allait avoir des

changements avec la nouvelle direction mais j’ai été surpris d’en voir autant. Du coup, je suis ravi de constater que je fais toujours partie des plans de la direction et du staff. J’ai même reçu le brassard de capitaine, cela prouve la confiance du coach à mon égard », se réjouissait-il. « La division est de plus en plus relevée et je suis toujours là donc j’en profite. Tout peut aller très vite dans ce milieu. J’essaye juste d’éviter les blessures comme la saison dernière où j’ai été écarté à deux reprises pour une fracture du tibia et une déchirure des ligaments de la cheville. Aujourd’hui, je me sens bien et j’aimerais décrocher un titre de champion. »

Un titre qu’il n’a plus remporté depuis son époque tubizienne.

« J’aimerais organiser un repas avec tous les anciens tubiziens pour les 10 ans de la montée. D’ici là, il faudra faire le job avec le Cercle. »

Avant de penser à son avenir.

« Je vis au jour le jour mais, en janvier, je commencerai quand même à penser à

» mon avenir. Même si je préfère rester dans le football professionnel, pourquoi ne pas rejoindre le RWDM, qui m’a formé, dans le futur ?

Avant de rejoindre Molenbeek, Benjamin Lambot affrontera donc un autre club bruxellois en la personne de l’Union Saint-Gilloise.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER