custom-header
Presse des clubs de D2 | Page 2 | Tribune | Forum

Avatar

SVP pensez à vous inscrire
guest

sp_LogInOut Connexion sp_Registration S'inscrire

S'inscrire | Mot-de-passe perdu ?
Recherche avancée

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

No permission to create posts
sp_Feed Flux RSS du sujet sp_TopicIcon
Presse des clubs de D2
18 août 2015
9 09 26 0826
Avatar
petitjack
Member
Members
Nombre de messages du forum : 547
Membre depuis :
10 août 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Cette tactique avec un seul attaquant ne me dit rien qui vaille…. on se croirait revenu du temps de Brogno et consortConfusedConfused
Avec le noyau qui est à sa disposition, nous devrions être plus audacieux ce qui n’est pas manifestement pas la qualité première de DIKJAN LaughLaugh

18 août 2015
8 08 32 0832
Avatar
MmeChapeau
Member
Members
Nombre de messages du forum : 24
Membre depuis :
6 août 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Greg a déclaré
On parle certainement de Cocchierre ou de Cabeke A. Merci a eux pour leur loyalité… Si il frole la pelouse cette année,
on devrait leur remercier avec des chants…

A chaque match les Bhoys ont chantés pour Ignazio, même quand il ne jouait pas ou qu’il n’était même pas sur le banc…

18 août 2015
7 07 46 0846
Avatar
Greg
Member
Members
Nombre de messages du forum : 645
Membre depuis :
7 août 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

danichou6 a déclaré

Qui sera l’attaquant de l’Union SG ?
Marc Grosjean a du choix en zone offensive

L’Union Saint-Gilloise aenfin terminé son mercato en enrôlant Augusto Da Silva.
L’ancien buteur de Cappellen est le quatrième attaquant de pointe à disposition de Marc Grosjean mais une seule place est disponible.
Qui est le plus à même de porter l’attaque à bout de bras et d’enfiler les buts comme des perles ? Petit tour d’horizon sur chacun d’entre eux.

L’Union Saint-Gilloise n’a jamais été aussi bien armée offensivement que cette saison 2015-2016.
Avec Cédric Fauré, Hervé Onana, Nicolas Rajsel et maintenant Augusto Da Silva, les Jaune et Bleu sont devenus redoutables et les autres formations de Division 2 peuvent être envieuses.
Pourtant, Marc Grosjean devra bel et bien faire des choix. Car dans son système de jeu (4-3-3), seul un attaquant est en pointe. Qui a toutes les qualités pour devenir le buteur maison de l’Union Saint-Gilloise?

Voici quelques éléments de réponse.

1Nicolas Rajsel : l’un des héros de la montée
L’attaquant français est l’une des valeurs sûres du noyau saint-gillois.
Pour sa première saison, Nicolas Rajsel a plus que convaincu et fut d’ailleurs l’un des artisans de la brillante saison de l’Union Saint-Gilloise avec, à la clé, la montée en Division 2.
D’ailleurs, les supporters ne s’y sont pas trompés puisqu’ils l’ont élu meilleur unioniste de la défunte saison.
Sa vivacité, sa capacité à sentir le jeu, sa conduite de balle et son sens du but font de lui un atout majeur du noyau actuel. Très actif durant la préparation, il a plus souvent évolué au poste de numéro
10 qu’en véritable attaquant de pointe. Même s’il n’était pas titulaire lors de la première journée,Nicolas Rajsel part avec un avantage indéniable : l’âge. Alors que les trois autres ont déjà dépassé
la trentaine, l’ancien parisien n’a que 22 ans.

2Hervé Onana : abonné au classement des buteurs L’attaquant camerounais apprécie tout particulièrement la Division 2. C’est peu dire puisqu’il a déjà été sacré meilleur buteur de la compétition à deux reprises avec Waasland-Beveren et l’AFC Tubize.
Malgré son petit format, Hervé Onana parvient toujours à affoler les défenses adverses grâce à sa rapidité et son sens du but. De plus, il retrouve de vieilles connaissances avec Lou Wallaert, Grégoire Neels ou encore Constant Delsanne. Les automatismes ne sont donc plus à faire. Actuellement placé sur un flanc, Hervé n’a jamais été aussi bon qu’en 4- 4-2 avec un autre attaquant à côté. Dans ce schéma-là, la complémentarité pourrait être bonne avec Cédric Fauré mais Marc Grosjean préfère évoluer avec un seul attaquant.

3Cédric Fauré : l’expérience de la Division 1 La carrière de Cédric Fauré n’est plus à présenter. Actif au Sporting de Charleroi il y a encore quelques mois, le Français semble toujours aussi affûté malgré ses 36 printemps. Son plus gros atout est bien évidemment son expérience acquise en France (ndlr. à Toulouse, à Guingamp ou à Reims) et son passé en Jupiler Pro League où il a accompagné le Sporting de Charleroi jusqu’en playoffs 1. Depuis la reprise, Cédric Fauré a la confiance du coach et est l’attaquant vedette de l’Union Saint- Gilloise. Il a déjà inscrit un triplé
en amical contre le RFC Liège et un but en Coupe de Belgique ce week-end. Il ne lui faut pas dix milles occasions pour faire mouche et, en Division 2, c’est plutôt un avantage de posséder un élément de cette qualité. Toutefois, la seule réserve réside autour de son âge. Plusieurs grands joueurs européens (ndlr. Pirlo, Totti, Lampard) n’ont fait que se bonifier avec l’âge. Maintenant, il faut voir si Cédric Fauré connaîtra le même destin…

4Augusto Da Silva : le meilleur buteur en activité
L’ancien attaquant de Cappellen (D.3B), dernier renfort en date, reste sur une saison incroyable puisqu’il a terminé meilleur buteur de la série avec une trentainede buts à son actif, ce qui a permis
à son club de terminer largement en tête du championnat. Mais à cause des exigences de la D.2, l’attaquant brésilien n’a pas pu monter à l’échelon supérieur avec les siens. Malgré cela, à 32 ans, il a trouvé un nouveau challenge avec l’Union SG. Déjà buteur en match amical jeudi dernier, Augusto Da Silva semble avoir convaincu Marc Grosjean et la direction de son apport. Maintenant, reste à savoir s’il sera capable de revendiquer une place de titulaire. Seul le temps et les matchs nous diront qui sera le futur attaquant maison de l’Union Saint-Gilloise.

Brison : « On a fini notre recrutement

En signant Augusto Da Silva, l’Union Saint-Gilloise a mis un point final à son mercato.
Avec un noyau de 25 joueurs, dont trois gardiens, Guy Brison estime que le travail est terminé et que c’est à Marc Grosjean de faire le reste.
«Notre mercato est bel et bien terminé. Il n’y aura plus de transfert entrant mais il peut toujours y avoir des transferts sortants. Un joueur a reçu deux offres mais il préférait rester à l’Union Saint Gilloise. Pourtant, certains sont conscients qu’ils n’auront pas beaucoup de temps de jeu cette saison », déclarait Guy Brison. «Le recrutement a souvent été critiqué mais je pense que dans l’ensemble le noyau est bien balancé. Nous avons dû faire des efforts financiers et nous avons profité de bonnes occasions. Aujourd’hui, nous possédons un noyau de 25 joueurs dont trois gardiens.
Il n’y a pas de surplus. Si personne ne part, on ne prendra personne. »

Ce sont là des lignes pour ne rien dire, ces journalistes ne savent plus quoi pondre. Rajsel et Da Silva sont plus des soutiens d’attaque que des attaquants de pointe.
Et pourquoi pas Rajsel et Da Silva en soutien de Fauré. On y aligne pour l’instant des médians qui ne jouent pas à leur place.

<br /

———————-
On parle certainement de Cocchierre ou de Cabeke A. Merci a eux pour leur loyalité… Si il frole la pelouse cette année,
on devrait leur remercier avec des chants…

18 août 2015
7 07 21 0821
Avatar
danichou6
Member
Members
Nombre de messages du forum : 573
Membre depuis :
6 août 2015
sp_UserOnlineSmall En ligne

Qui sera l’attaquant de l’Union SG ?
Marc Grosjean a du choix en zone offensive

L’Union Saint-Gilloise aenfin terminé son mercato en enrôlant Augusto Da Silva.
L’ancien buteur de Cappellen est le quatrième attaquant de pointe à disposition de Marc Grosjean mais une seule place est disponible.
Qui est le plus à même de porter l’attaque à bout de bras et d’enfiler les buts comme des perles ? Petit tour d’horizon sur chacun d’entre eux.

L’Union Saint-Gilloise n’a jamais été aussi bien armée offensivement que cette saison 2015-2016.
Avec Cédric Fauré, Hervé Onana, Nicolas Rajsel et maintenant Augusto Da Silva, les Jaune et Bleu sont devenus redoutables et les autres formations de Division 2 peuvent être envieuses.
Pourtant, Marc Grosjean devra bel et bien faire des choix. Car dans son système de jeu (4-3-3), seul un attaquant est en pointe. Qui a toutes les qualités pour devenir le buteur maison de l’Union Saint-Gilloise?

Voici quelques éléments de réponse.

1Nicolas Rajsel : l’un des héros de la montée
L’attaquant français est l’une des valeurs sûres du noyau saint-gillois.
Pour sa première saison, Nicolas Rajsel a plus que convaincu et fut d’ailleurs l’un des artisans de la brillante saison de l’Union Saint-Gilloise avec, à la clé, la montée en Division 2.
D’ailleurs, les supporters ne s’y sont pas trompés puisqu’ils l’ont élu meilleur unioniste de la défunte saison.
Sa vivacité, sa capacité à sentir le jeu, sa conduite de balle et son sens du but font de lui un atout majeur du noyau actuel. Très actif durant la préparation, il a plus souvent évolué au poste de numéro
10 qu’en véritable attaquant de pointe. Même s’il n’était pas titulaire lors de la première journée,Nicolas Rajsel part avec un avantage indéniable : l’âge. Alors que les trois autres ont déjà dépassé
la trentaine, l’ancien parisien n’a que 22 ans.

2Hervé Onana : abonné au classement des buteurs L’attaquant camerounais apprécie tout particulièrement la Division 2. C’est peu dire puisqu’il a déjà été sacré meilleur buteur de la compétition à deux reprises avec Waasland-Beveren et l’AFC Tubize.
Malgré son petit format, Hervé Onana parvient toujours à affoler les défenses adverses grâce à sa rapidité et son sens du but. De plus, il retrouve de vieilles connaissances avec Lou Wallaert, Grégoire Neels ou encore Constant Delsanne. Les automatismes ne sont donc plus à faire. Actuellement placé sur un flanc, Hervé n’a jamais été aussi bon qu’en 4- 4-2 avec un autre attaquant à côté. Dans ce schéma-là, la complémentarité pourrait être bonne avec Cédric Fauré mais Marc Grosjean préfère évoluer avec un seul attaquant.

3Cédric Fauré : l’expérience de la Division 1 La carrière de Cédric Fauré n’est plus à présenter. Actif au Sporting de Charleroi il y a encore quelques mois, le Français semble toujours aussi affûté malgré ses 36 printemps. Son plus gros atout est bien évidemment son expérience acquise en France (ndlr. à Toulouse, à Guingamp ou à Reims) et son passé en Jupiler Pro League où il a accompagné le Sporting de Charleroi jusqu’en playoffs 1. Depuis la reprise, Cédric Fauré a la confiance du coach et est l’attaquant vedette de l’Union Saint- Gilloise. Il a déjà inscrit un triplé
en amical contre le RFC Liège et un but en Coupe de Belgique ce week-end. Il ne lui faut pas dix milles occasions pour faire mouche et, en Division 2, c’est plutôt un avantage de posséder un élément de cette qualité. Toutefois, la seule réserve réside autour de son âge. Plusieurs grands joueurs européens (ndlr. Pirlo, Totti, Lampard) n’ont fait que se bonifier avec l’âge. Maintenant, il faut voir si Cédric Fauré connaîtra le même destin…

4Augusto Da Silva : le meilleur buteur en activité
L’ancien attaquant de Cappellen (D.3B), dernier renfort en date, reste sur une saison incroyable puisqu’il a terminé meilleur buteur de la série avec une trentainede buts à son actif, ce qui a permis
à son club de terminer largement en tête du championnat. Mais à cause des exigences de la D.2, l’attaquant brésilien n’a pas pu monter à l’échelon supérieur avec les siens. Malgré cela, à 32 ans, il a trouvé un nouveau challenge avec l’Union SG. Déjà buteur en match amical jeudi dernier, Augusto Da Silva semble avoir convaincu Marc Grosjean et la direction de son apport. Maintenant, reste à savoir s’il sera capable de revendiquer une place de titulaire. Seul le temps et les matchs nous diront qui sera le futur attaquant maison de l’Union Saint-Gilloise.

Brison : « On a fini notre recrutement

En signant Augusto Da Silva, l’Union Saint-Gilloise a mis un point final à son mercato.
Avec un noyau de 25 joueurs, dont trois gardiens, Guy Brison estime que le travail est terminé et que c’est à Marc Grosjean de faire le reste.
«Notre mercato est bel et bien terminé. Il n’y aura plus de transfert entrant mais il peut toujours y avoir des transferts sortants. Un joueur a reçu deux offres mais il préférait rester à l’Union Saint Gilloise. Pourtant, certains sont conscients qu’ils n’auront pas beaucoup de temps de jeu cette saison », déclarait Guy Brison. «Le recrutement a souvent été critiqué mais je pense que dans l’ensemble le noyau est bien balancé. Nous avons dû faire des efforts financiers et nous avons profité de bonnes occasions. Aujourd’hui, nous possédons un noyau de 25 joueurs dont trois gardiens.
Il n’y a pas de surplus. Si personne ne part, on ne prendra personne. »

Ce sont là des lignes pour ne rien dire, ces journalistes ne savent plus quoi pondre. Rajsel et Da Silva sont plus des soutiens d’attaque que des attaquants de pointe.
Et pourquoi pas Rajsel et Da Silva en soutien de Fauré. On y aligne pour l’instant des médians qui ne jouent pas à leur place.

Un match se gagne ou se perd via les flancs

7 août 2015
11 11 03 0803
Avatar
Papy
Céroux-Mousty
Member
Members
Nombre de messages du forum : 526
Membre depuis :
5 août 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

Dekat a déclaré

foulephil23 a déclaré

Hello les amis ,

Je pars en vacances cette nuit jusqu’au 30 août , je ne pourrai sans doute pas mettre les articles de La Capitale sur le site mais dès que je reviens , je recommencerai…

Criez et encouragez nos couleurs au stade pour moi , je serai là le 30 sans faute Laugh

En avant morbleu les ptits jaunes et bleus !!!!

Si tu me lis sur tablette ou smart je te souhaite de bonnes vacances

==
Moi également si tu me lis, je te souhaite d’excellentes vacances. Profite bien de ce moment pour te reposer, c’st pour cela que les vacances sont faites.

Depuis 1955, il n'y a qu'un seul club: l'UNION

7 août 2015
9 09 21 0821
Avatar
Dekat
Member
Members
Nombre de messages du forum : 425
Membre depuis :
5 août 2015
sp_UserOfflineSmall Hors ligne

foulephil23 a déclaré

Hello les amis ,

Je pars en vacances cette nuit jusqu’au 30 août , je ne pourrai sans doute pas mettre les articles de La Capitale sur le site mais dès que je reviens , je recommencerai…

Criez et encouragez nos couleurs au stade pour moi , je serai là le 30 sans faute Laugh

En avant morbleu les ptits jaunes et bleus !!!!

Si tu me lis sur tablette ou smart je te souhaite de bonnes vacances

Fidèle un jour, Fidèle toujours

6 août 2015
18 06 37 0837
Avatar
foulephil23
Invité
Guests

Hello les amis ,

Je pars en vacances cette nuit jusqu’au 30 août , je ne pourrai sans doute pas mettre les articles de La Capitale sur le site mais dès que je reviens , je recommencerai…

Criez et encouragez nos couleurs au stade pour moi , je serai là le 30 sans faute Laugh

En avant morbleu les ptits jaunes et bleus !!!!

6 août 2015
13 01 37 0837
Avatar
foulephil23
Invité
Guests

FOOTBALL – PROXIMUS LEAGUE : REPRISE J-2
Les 5 stars de la D2
Haroun, Fauré, Dufer, Vandenbergh et Colpaert vont faire vibrer la saison 2015-2016

STÉPHANE MARCHESANI
Après les anciens Virtonais de Proximus League, place au strass et aux paillettes avec les cinq stars de ce championnat. Anciens Diables rouges, meilleurs buteurs de D1, routiniers de la Pro League, de nombreux joueurs de Proximus League ont un CV plus qu’intéressant. Nous mettons en avant cinq étoiles de la compétition.

Découvert du côté de Genk en 2003, Faris Haroun (29 ans) est un milieu de terrain offensif assez physique. Devenu un pion majeur du Racing, il est appelé pour la première fois chez les Diables le 2 juin 2007 pour une rencontre face au Portugal. En deux saisons, il a joué six fois pour les Diables et n’a plus été sélectionné depuis 2009.
Il faut dire qu’après avoir disputé 196 matches (36 buts) de D1 belge, le joueur s’est quelque peu égaré.
Parti tenter sa chance en Angleterre en 2011, il passe trois saisons en D2 à Middlesbrough, avant de rejoindre Blackpool. C’est en janvier 2015 qu’il revient en Belgique, au Cercle, où il ne peut éviter la relégation.
S’il n’a pas été souvent appelé chez les Diables, il a participé aux deux belles aventures des Espoirs avec l’Euro Espoirs de 2007 où la Belgique a été en demi-finale et les JO de Pékin en 2008 avec une 4e place à la clé.
Âgé de 36 ans, l’attaquant français a choisi de quitter Charleroi après un an et demi passé chez les Zèbres.
Là, il a disputé 57 matches (dont quatre de coupe) pour 17 buts inscrits.
En dénichant le Carolo, l’Union Saint-Gilloise a transféré un élément d’expérience qui devrait faire du bien aux promus bruxellois.
Dans sa carrière, le Toulousain a été habitué aux divisions inférieures. En France, il a passé la majeure partie de sa carrière en Ligue 2 avec une certaine réussite. En effet, il a connu trois montées en Ligue 1 avec trois clubs différents. En 2003 il décroche le titre avec Toulouse. Tant en 2012 avec Reims qu’en 2013 avec Guingamp, il termine à la 2e place. Côté stats, il a bouclé deux saisons de Ligue 2 en tant que meilleur buteur en 2003 (20 buts) et en 2013 (15 buts). Il a aussi obtenu cette distinction lors de sa saison en National avec Reims (25 buts). Les Rémois avaient alors été vice-champions, nous étions en 2010.
Ailier droit déroutant, Grégory Dufer a prouvé qu’à 33 ans il pouvait encore rendre de nombreux services à son employeur.
La saison passée, du côté de Seraing, l’ancien joueur de Charleroi, alimentait régulièrement le marquoir. Avec ses 14 réalisations, il faisait partie du Top 10 des buteurs de la série. Arrivé cet été à l’Antwerp, il espère bien aider le matricule 1 à retrouver un peu de son lustre d’antan. Un défi qui n’effraie visiblement pas le joueur passé successivement par Charleroi, Caen, Bruges, Lokeren, le Standard, Tubize, Saint-Trond et Seraing. Au cours de sa carrière, il a participé à quatre rencontres avec les Diables pour un but marqué.
En effectuant ses débuts professionnels en 2000 à Westerlo, Kévin Vandenbergh devait relever un sacré challenge : se faire un prénom au sein du football belge. Fils de la légende Erwin Vandenbergh (Lierse, Anderlecht), il montre rapidement des qualités de renard des surfaces et de buteur.
En 2002, il rejoint Genk boostant ainsi sa carrière et lui ouvrant les portes de la sélection. Entre 2005 et 2007 il porte à 13 reprises la tunique des Diables pour cinq buts marqués.
En 2007, il tente sa chance à l’étranger mais en trois saisons (dont une en prêt au GBA) à Utrecht il ne dispute que 22 matches (9 buts). En 2010 il revient à Eupen avant de passer à Malines et à Westerlo où il a doucement mais sûrement glisser vers le banc voire la tribune.
Il espère donc se relancer car à 32 ans, il a encore quelques années devant lui.
Bruxellois, Steve Colpaert (28 ans) est un défenseur et une des recrues phares de l’Antwerp cet été.
C’est en 2003 qu’il effectue ses débuts professionnels au Brussels. Il dispute deux rencontres avec le champion de Division 2. Il va alors passer quatre saisons en D1 avec le club bruxellois dont une dernière, en 2007-2008, assez noire.
Victime d’une fracture tibia-péroné, il ne jouera pas un seul match. Mis à l’écart, il rejoint alors Zulte-Waregem où il va s’imposer comme l’un des patrons de l’équipe avec laquelle il terminera vice-champion en 2012-13 derrière Anderlecht. En mars 2010, il est appelé par Dick Advocaat à disputer un match amical contre la Croatie.

LES ENTRAÎNEURS DE PROXIMUS LEAGUE NE SONT PAS EN RESTE NON PLUS
Alex Czerniatynski a débarqué à Seraing

Si de nombreuses « stars » foulent tous les week-ends les pelouses de Proximus League, on en retrouve aussi quelques-unes sur les petits bancs de Division 2. Outre Virton avec Frank Defays, d’autres cercles de l’antichambre de l’élite sont drivés par des entraîneurs pour qui les présentations sont inutiles.
1
Franky Van der Elst (Roulers) : quatre Coupes du Monde
Le natif de Ninove (54 ans) est sans doute le plus beau CV de toute la Division 2. Durant sa carrière professionnelle longue de 20 années (78-98), Franky Van der Elst n’a connu que deux clubs : le RWDM et le FC Bruges. Après six saisons passées dans la capitale, il a rejoint la Venise du Nord où il est devenu une véritable légende. Fort de ses 465 matches de D1, il est le joueur qui a porté le plus souvent la vareuse du Club en D1. Avec les Gazelles, il décroche cinq titres nationaux, quatre coupes et huit supercoupes. De plus, il a décroché à deux reprises le Soulier d’or (90-96). Durant sa carrière il a porté à 86 reprises le maillot des Diables (1 but) et a participé à quatre Mondial (86,90,94,98).
2
Alex Czerniatynski (Seraing) : il a gagné une coupe d’Europe
Véritable goléador, Czernia a traumatisé les défenses du pays entre 78 et 99. Passé par Charleroi, Anderlecht, le Standard, l’Antwerp, Malines, Ekeren et le FC Liège, il a connu une carrière riche en émotions. Si son palmarès national ne renseigne qu’un titre avec Anderlecht (85) et une coupe avec l’Antwerp (92), le natif de Charleroi a disputé trois finales européennes. Deux en coupe UEFA avec Anderlecht dont la victoire de 83 contre Benfica et une de coupe des coupes avec Anvers perdue en 93 contre Parme. Chez les Diables, il a joué 31 matches (7 buts).
3
Dennis van Wijk (Deinze) : le « Monsieur Division 2 »
Ancien arrière gauche, notamment au FC Bruges, le Néerlandais Dennis van Wijk s’est fait un nom en Belgique en réussissant pas mal de prouesses avec des clubs de Division 2. En effet, le technicien de 52 ans est parvenu dans sa carrière à faire monter pas moins de cinq clubs en Division 1 ! Trois de ces montées ont été obtenues via un titre de champion. C’était le cas à Ostende (97-98), Charleroi (2011-12) et Westerlo (2013-14). Les deux autres montées ayant été validées par le biais du tour final avec Roulers (2004-05) et Mons (2010-11). Arrivé cet été du côté de Deinze, promu de D3 (2e en D3A et monté en D2 sans passer par le tour final, faute d’adversaires ayant obtenu la licence D2), on imagine mal qu’il épingle une 6e montée à son palmarès.
4
Drazen Brncic (Patro) : a joué avec Maldini, Bierhoff et Shevchenko
Né à Zagreb, Drazen Brncic a rejoint Charleroi en 95. Après trois saisons chez les Zèbres, il a pris la direction de l’Italie où il a porté les couleurs de nombreux clubs dont le Milan AC. S’il n’a joué qu’un match chez les Rossoneri, il a côtoyé les Maldini, Bierhoff, Redondo, Shevchenko and co. Comme entraîneur, on l’a, entre autres, connu à Verviers avant de faire monter l’UNion Saint-Gilloise en D2 la saison passée. malgré la promotion, il a décidé de rejoindre le Patro.

6 août 2015
13 01 34 0834
Avatar
foulephil23
Invité
Guests

ROULERS – SERAING

FOOTBALL – DIVISION 2
Duel d’anciens Diables à Roulers-Seraing
Au Schierveldestadion, Alex Czerniatynski retrouvera Franky Van der Elst

PHILIPPE GERDAY

Alex Czerniatynski a déjà pu saluer Frankie Van der Elst dimanche au Pairay.

S. Kip

Une affiche décalée pour l’ouverture d’un championnat attire déjà plus de regards. A fortiori pour ce Roulers-Seraing demain soir quand les deux entraîneurs, Franky Van der Elst (Roulers) et Alex Czerniatynski (Seraing), ont écrit quelques belles pages de l’histoire de notre football.

Ce n’est pas faire injure aux joueurs, tant à Roulers qu’à Seraing, que de remarquer que les deux noms les plus connus sur la feuille de match seront assis sur le banc. Frankie Van der Elst, c’est tout de même 86 caps (et 93 présences dans le noyau, 1 but) et 4 participations à une Coupe du Monde (sans oublier deux Souliers d’Or), Alex Czerniatynski compte 31 caps (pour 43 présences dans le noyau, 8 buts) et 2 participations à une coupe du monde, dont le tournoi de 1994 en commun avec son homologue roularien.
« Si cela donne un cachet particulier au match de vendredi ? Pour la presse et les spectateurs peut-être mais pas pour moi. Si Seraing gagne ce ne sera pas ma victoire sur Franky et vice-versa », résume Alex Czerniatynski. « Pour lui comme pour moi, le plus important est de prendre des points rapidement. Comme Roulers joue à domicile, il aura un peu plus la pression sur les épaules (sourire). Frankie est un ami et ce sera un plaisir de discuter avec lui avant la rencontre. On s’est déjà salué de loin dimanche au Pairay, où il était présent pour nous visionner. De quoi parlera-t-on ? Des histoires de vieux que nous sommes (rires). »
Alex n’a pas d’anecdotes particulières concernant son ancien équipier chez les Diables. « C’est difficile avec lui tellement c’était un mec calme. Il se donnait à fond à l’entraînement. Sinon, il jouait une partie de cartes, buvait une petite bière et c’était tout. Mais c’était un joueur dur, il ne fallait pas se fier à son physique apparemment frêle. »
Un joueur de caractère, le genre de profil qu’il manque encore un peu du côté de Seraing. « Je ne suis du style à pleurer parce que mon noyau n’est pas au complet. J’ai la chance d’avoir une direction (avec Dominique D’Onofrio, le président Mario Franchi et le directeur technique Vincent Ciccarella) qui est aussi consciente que le recrutement n’est pas encore terminé. Je suis très content de la campagne de préparation effectuée. Oui il y a eu cette victoire contre Anderlecht mais je suis tout aussi… « content » de notre mauvais match à Dison parce qu’il remet les pieds sur terre. Je ne suis pas du style à vivre dans le passé et me dire que j’aurais aimé garder tel ou tel joueur. Il y a du talent dans ce noyau, il me manque juste 2 ou 3 personnalités d’expérience qui peuvent amener aussi du coaching dans le match. Le genre de joueurs qui peuvent ainsi augmenter le niveau à l’entraînement. Un peu comme des Dikaba ou des Dufer la saison passée. Regardez l’Antwerp, ils n’ont pris que des gars d’expérience… avant peut-être Perbet ! »
En marge de la préparation du match à Roulers, le T1 sérésien a découvert deux nouveaux joueurs en test : le numéro 10 Chehyn Ben Khalifa (20 ans, ex-Angers B en CFA2) et l’attaquant Arel Amu (20 ans, formé à Luton Town). « À cette époque-ci de la saison, je sais juste les juger à l’entraînement. Mais il ne faut pas recruter pour faire le nombre. »
En quelques semaines, les Sérésiens ont énormément travaillé. « J’ai parfois essayé certains joueurs à d’autres places. Les gamins – je les appelle comme cela parce que la plupart sont encore jeunes- devaient s’habituer à mon style. Avec le temps, j’ai appris à ne plus faire de cadeaux. Ils ont beaucoup donné et j’ai voulu un peu les ménager cette semaine-ci. Je connais l’objectif du club et je l’accepte. ce top 8, tout le monde veut l’accrocher. Je redoute plus la démobilisation de certaines équipes en fin de saison, qui feront peut-être la différence pour les derniers tickets de ce top 8… »

ALEX 1 – FRANKIE 1
« Une victoire en 2003 ? Je ne m’en souviens pas »
PH.G.

Frankie Van der Elst.

JDM

De la même génération, Alex Czerniatynski et Frankie Van der Elst se sont souvent croisés sur les terrains de Division 1. « On ne peut pas vraiment dire qu’on s’est livré beaucoup de duels puisque nos postes étaient différents sur le terrain : lui était médian défensif tandis que j’étais attaquant », résume l’actuel entraîneur de Seraing.
Devenus entraîneurs, les deux anciens Diables ont accumulé les expériences mais se sont également rarement croisés sur leur banc respectif. Nous en avons trouvé deux : une victoire pour Alex lors de Malines-GBA en 2003 (la première du KaVé après la faillite et la reprise par les supporters) et une victoire pour Frankie lors de Tournai-Lommel en 2010. « J’ai gagné en 2003 ? Je me souviens de la victoire face à Mouscron entraîné par Lorenzo Staelens mais pas de ce match-là. »

6 août 2015
13 01 32 0832
Avatar
foulephil23
Invité
Guests

UNION

FOOTBALL – DIVISION 2 (UNION SAINT-GILLOISE)
Les tests n’ont pas convaincu face au Standard
MICKAËL FABRI

Assana, comme les autres joueurs en test, ne sera pas retenu.

Devaux

À quatre jours de ses débuts en Division 2, l’Union organisait un match amical version « gala » contre le Standard (remporté 2-4 par le Standard). Si l’affiche pouvait laisser rêveur, il fallait bien imaginer que c’était deux équipes bis qui ont croisé le fer au stade Marien hier soir. Le Standard parce qu’il joue son avenir européen ce jeudi et l’Union qui ne souhaite pas hypothéquer son match face à Eupen samedi soir.
Contre mauvaise fortune bon cœur, Marc Grosjean a pris cette joute amicale pour tester et évoluer de nombreux joueurs venus de l’étranger (notamment deux joueurs venus d’Allemagne (Dortmund et Brême) mais aussi de Monaco).
À l’analyse, Marc Grosjean, le coach, restait réaliste. « C’était un match entre parenthèses, la priorité restant samedi face à Eupen. Malgré ça, c’était intéressant pour certains joueurs du noyau d’avoir du temps de jeu. Cela m’a aussi fait plaisir de voir Loïc Mandiangu, notre troisième gardien. Il a eu l’occasion de faire deux ou trois belles interventions. Je félicite aussi le public (ndlr. 800 hier soir) de leur présence. »
Et les tests ? D’après les premiers échos qui s’échappaient hier soir d’une réunion entre Marc Grosjean, Guy Brison (vice-président) et Jurgen Baatzsch (président), aucun d’eux n’étaient concluants (dont le cas d’Anthony de Freitas). Cela va inciter d’autant plus la direction à avancer sur les autres dossiers.
Parmi eux, on retrouve les noms que nous vous citions précédemment comme Pierre-Baptiste Baherlé de Saint-Trond et Jordan Massengo, l’ancien montois.
Deux autres noms circulent désormais dans les travées du stade Marien : Johan Brouckaert (ex-Tubize notamment) et Kenneth Van Goethem. Le premier parce qu’OH Louvain ne souhaite pas le conserver. Le second, aussi d’OHL, parce qu’il a été proposé à l’Union. Le club n’a encore pris aucune décision et attend d’évaluer tous les dossiers dont certains bloquent toujours sur l’aspect financier.

LE MATCH
Des buts et pas mal d’approximations
<

Union Saint-Gilloise
2
Standard
4
Sur le terrain hier soir, l’Union version new look a donc un temps rivalisé avec les jeunes pousses du Standard en parvenant même à prendre l’avantage à la 23 e minute de jeu et un but de Morais après que le Standard ait été réduit à 10 quelques minutes auparavant. Les Liégeois ne s’en laissaient pas compter et réagissaient par deux fois en trois minutes via… Okita, le joueur venu de Tubize.
Si la rencontre n’aura pas marqué les esprits, on retiendra tout de même les quelques parades de Mandiangu, le troisième gardien de l’Union, avant la pause. Face à quelques gestes techniques mais aussi beaucoup d’imperfections dans le jeu, les spectateurs (près de 800 avec l’appui des Young Boys en deuxième période, déjà bien en voix en prévision de samedi) installés en tribunes assistaient à une partie débridée et décousue.
Après la pause, le score évoluait à nouveau avec un but du Standard suivi très rapidement par un but saint-gillois signé Assana. Marc Grosjean, constamment et anormalement assis sur son banc pendant la rencontre, en profitait alors pour lancer dans le bain d’autres joueurs… aussi en test. Pourtant en infériorité numérique, le Standard a continué de profiter des errances adverses pour alourdir le score à un quart d’heure du terme. Cocchiere a, lui, raté un penalty à la dernière seconde.
Le coach n’aura donc pas pu profiter de cette rencontre pour mettre la main sur une perle rare. Qu’à cela ne tienne, il continuera, dès aujourd’hui, à façonner son équipe pour le premier match de championnat face à Eupen.

No permission to create posts
Fuseau horaire du forum :UTC 2

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 47

Actuellement en ligne : danichou6, vatoutkc, Achtzehnsiebenundneunzig
9 Invité(s)

Consultent cette page actuellement :
1 Invité(s)

Auteurs les plus actifs :

Greg: 645

danichou6: 573

foulephil: 568

petitjack: 547

Papy: 526

Dekat: 425

takos21: 419

Coumans: 337

Philippe: 318

Tolkien: 272

Statistiques des membres :

Invités : 2

Membres : 762

Modérateurs : 0

Administrateurs : 2

Statistiques du forum :

Groupes : 1

Forums : 5

Sujets : 372

Messages :10441

Nouveaux membres :

NomlertEl, ShelbyClasp, Kevinfaisa, flashNilky, XXXZZZViofe, Roccojem, omegaWeve, TstarkNeota, SagironxNa, CfpotnoEl

Administrateurs : tifopat: 497, dan: 2

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER