custom-header
Fin de saison pour Antoine-Curier: L’attaquant français n’aura joué qu’un match avec l’Union et devra sans doute être réopéré…
Fin de saison pour Antoine-Curier: L’attaquant français n’aura joué qu’un match avec l’Union et devra sans doute être réopéré…

M.FA.
Mickaël Antoine-Curier (à gauche) n’a porté qu’une seule fois le maillot de l’Union. C’était contre Seraing.

Devaux

Alors que l’on attendait son retour sur les pelouses d’un jour à l’autre, c’est tout le contraire qui est en train de se passer. Mickaël Antoine-Curier peut en effet vraisemblablement dire adieu à sa fin de saison. L’attaquant français, opéré du genou fin janvier, risque de devoir repasser par la case opération. Il ne fait plus l’ombre d’un doute que sa saison est d’ores et déjà finie.
Les circonstances sont telles que Mickaël Antoine-Curier ne devrait pas laisser un souvenir impérissable aux supporters de l’Union. Arrivé lors de la fin du mercato de janvier, l’attaquant français n’a joué qu’une rencontre avant de se blesser et de se faire opérer au genou.

La suite a été un véritable parcours du combattant pour celui qui a soufflé en ce début du mois de mars ses 33 bougies.

Il est naturellement d’abord passé par une phase de rééducation avant de reprendre longtemps les entraînements en solitaire. Et alors que l’on pensait le voir bientôt réintégrer les séances collectives, « la catastrophe », comme l’explique Marc Grosjean, surgit. « Il ressent une douleur au genou », peste le coach saint-gillois. « Il va certainement devoir être réopéré. C’est une très mauvaise nouvelle. C’est un couac monumental, malheureux et imprévisible. C’est dramatique pour le club mais aussi, et surtout, pour le joueur », poursuit Marc Grosjean.
Et c’est peu dire. Arrivé pour le second tour, Mickaël Antoine-Curier n’a pas eu l’occasion de s’illustrer et ses chances de recevoir un nouveau contrat en fin de saison sont proches de zéro. On voit en effet mal le club renouveler l’aventure avec un attaquant de 33 ans qui a été poursuivi par la malchance et les pépins physiques cette année.

« C’est très embêtant pour lui », intervient le coach. « À titre individuel, c’est une petite catastrophe. »
Ceci dit, l’attaquant français a déjà démontré sa force de caractère tout au long de sa carrière et on ne peut que lui souhaiter de se relever de ce nouveau coup dur.

Jordan Massengo s’est fait plaisir avec le Congo

Jordan Massengo.
Devaux
Si Marc Grosjean peut compter sur un groupe au complet (à l’exception de Mickaël Antoine-Curier, voir ci-dessus), il a dû se passer des services de Jordan Massengo. Et pour cause, le médian saint-gillois était retenu en équipe nationale avec le Congo.
« Pour le joueur, c’est un grand honneur d’être repris en sélection. D’autant plus qu’il évolue en deuxième division d’un pays étranger sachant que c’est une nation qui peut compter sur d’excellents joueurs », explique Marc Grosjean. « C’est très gratifiant pour lui mais aussi pour le club », précise-t-il encore.
Si le médian était l’une des valeurs sûres à Mons, il n’a pas tardé à s’ériger comme titulaire dans l’esprit de son coach à l’Union.
« Sa sélection prouve que nous ne nous sommes pas trompés à son sujet. Cela prouve que, malgré les critiques irrespectueuses, il faut savoir apprécier ce que l’on a chez soi et se satisfaire d’avoir un tel joueur. Peu d’équipes de D2 peuvent se targuer d’avoir un joueur comme ça. »
En attendant, le mentor saint-gillois n’a évidemment pas manqué de féliciter son joueur pour ses buts inscrits lors des deux rencontres qu’il a disputées avec le Congo face à la Zambie (1-1 à deux reprises).
« Je lui ai envoyé un message pour le féliciter en lui demandant d’en garder un peu pour son retour à l’Union », plaisante le coach. « Il n’a pour l’instant mis qu’un but contre Geel, ce serait bien qu’il puisse en faire autant qu’en sélection avec son club », poursuit-il, toujours avec le sourire.
Nul doute que Jordan Massengo tentera de surfer sur la même vague pour son retour en club, prévu ce jeudi à l’entraînement.

EXPRESS
Sadin et les Cabeke ont prolongés
Caumiant
PROLONGATIONS.
La direction de l’Union se penche déjà sur la saison prochaine. Le club a en effet confirmé hier après-midi la prolongation de plusieurs joueurs. Ainsi, Anthony Sadin, Anthony Cabeke et Geoffrey Cabeke ont prolongé l’aventure à Saint-Gilles pour une année supplémentaire.
LICENCE.
Le club a payé l’ensemble des factures que lui réclamait l’ONSS (ndlr. on parlait d’une enveloppe de 175.000 euros à payer pour régulariser les années 2011 et 2012). Avec ces paiements, le club a bon espoir de pouvoir se voir octroyer la licence.
ENTRAÎNEMENTS.
Les Unionistes s’entraînent tous les jours depuis lundi pour préparer le déplacement à Virton. Une séance est donc encore prévue ce jeudi après-midi tout comme ce vendredi. Samedi, les Saint-Gillois joueront contre Virton sur le coup de 18h.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER