custom-header
Où était la percussion offensive ?
Où était la percussion offensive ?

“Quand on s’incline, on ne peut qu’être déçu, d’autant plus quand l’adversaire n’a guère montré plus que vous, mais Roulers a su profiter d’un coup franc, que nous n’aurions jamais dû concéder, pour remporter les trois points. Honnêtement, cette rencontre ne méritait pas de vainqueur. Un 0-0 aurait été un score logique.”

À la conférence de presse, Marc Grosjean savait pertinemment que son équipe avait réalisé une mauvaise affaire au classement. En cas de victoire, les Jaune et Bleu accédaient au Top 4 et restaient accolés au bon wagon des équipes de tête. Aujourd’hui, les Saint-Gillois comptent cinq unités de retard sur leur bourreau du jour. “Dans la maîtrise du ballon et dans la circulation,

nous avons été nettement supérieurs, mais à quoi cela sert-il quand on se montre aussi stériles offensivement comme nous l’avons été cet après-midi ? En deuxième période, le gardien de Roulers n’a pas dû intervenir. Le dernier geste, l’assist victorieux ont fait défaut. Nous nous sommes montrés trop légers. Nous aurions pu encore jouer longtemps, cela n’aurait rien changé. Quelle est la raison ? La fatigue ? Probablement qu’elle est une partie de l’explication,mais mon équipe manque singulièrement d’équilibre dans la mesure où je ne dispose pas de tous mes joueurs. Je le dis et le répète : actuellement, nous faisons le gros dos en attendant des jours meilleurs et le retour de toutes nos forces vives.”

Si, défensivement, hormis cette petite erreur sur le but roularien, le bulletin est plutôt bon, c’est offensivement que cela a manqué singulièrement de percussion. Les Bertjens, Vercauteren et Tabekou, qui avaient brillé à Westerlo mercredi dernier, avaient, ce dimanche moins de rayonnement. Ceci explique sans doute cela. En attendant, sans briller, loin de là même, les Roulariens empochent la totalité de l’enjeu…

Eric de Boer

Roulers : Biebaut; Damman, Lemoine, Zolotic, Grisez (62e Schmisser); Van Acker, Lépicier, Dufour (46e Sawaneh), Brouwers; Lecomte (90e Maletic), Cornet.

Union SG : Kudimbana; Peyre, Martens, Perdichizzi, Kis; Morren, Da Silva; Luvumbu (35e Fixelles), Tabekou, Vercauteren (86e Houdret); Bertjens (62e Ferber).

Arbitre : M. Vermeire.

Avertissements : Van Acker, Kis, Da Silva.

Le but : 76e Brouwers (1-0).

“Il est temps qu’on respecte notre travail”

Durant la conférence de presse, Marc Grosjean a tenu à faire un petit coup de gueule à l’égard de l’arbitrage  : “En première période, je dois revoir les images, car il faut vérifier s’il était dans le grand rectangle, mais on me dit que Bertjens est arrêté fautivement dans sa course. L’arbitre ne bronche pas, mais il aurait pu y avoir un penalty ou une carte rouge pour le joueur roularien fautif. Cela peut donc faire 0-1 et c’est évidemment un tout autre match. Comme ce n’est pas la première fois, cela commence à me fatiguer. Il est temps qu’on respecte notre travail et le club en général. En D1B, nous n’avons pas toujours les

meilleurs arbitres du pays, mais vu que nous sommes considérés comme des clubs professionnels comme ceux de D1A, nous sommes en droit de réclamer un arbitrage digne de ce niveau.”

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER