custom-header
Drôle de week-end pour l’USG qui dit au revoir à la tranche
Drôle de week-end pour l’USG qui dit au revoir à la tranche

La messe est dite pour l’Union depuis ce dimanche et la victoire de Virton à Lokeren. Les Saint-Gillois sont éliminés de la course à la première tranche et vont pouvoir nourrir de sérieux regrets en attendant qu’une décision soit prise concernant l’arrêt de leur rencontre de vendredi face à Louvain.  <>

Après avoir laissé échapper en chemin des points très précieux, l’Union s’était mise dans une situation très inconfortable en cette fin de premier tour où elle n’avait plus son sort entre les mains. Il lui aurait fallu un miracle pour qu’elle s’adjuge la tranche mais celui-ci n’a pas eu lieu. Solide, Virton n’a pas tremblé sur la pelouse de Lokeren et s’est imposé 1-3, douchant les derniers espoirs saint-gillois.Si l’Union sait officiellement depuis ce dimanche qu’elle ne terminera donc pas en tête de la première moitié de championnat, elle sait également que ce n’est certainement pas ce week-end qu’elle a perdu la tranche. Après un neuf sur neuf initial qui laissait entrevoir les espoirs les plus fous, elle a commencé à gaspiller des points. Elle a en effet perdu au Beerschot 1-0 en ratant un penalty alors que le score était encore à ce moment-là nul et vierge, partagé 2-2 à Lommel la semaine suivante après une prestation très moyenne et concédé un nul face à OHL à domicile en ratant un paquet d’occasions.Mais les regrets seront encore plus grands au mois d’octobre puisque, à trois reprises, les Unionistes auraient pu virer en tête. Mais le 2 sur 9 face au Beerschot à domicile, à Lokeren et à Roulers leur sera fatal. La rencontre face à Lokeren cristallisera toutes les frustrations car, alors que les Bruxellois menaient 0-1 et qu’ils avaient eu les opportunités pour tuer le match, ils concédaient un penalty pour une -très- légère poussée dans le dos de Kandouss sur un joueur adverse. L’USG venait de perdre deux nouveaux points précieux qui, au final, auront pesé très lourd dans la balance.En commission des litiges ce mardiIl reste désormais aux Unionistes une rencontre à jouer -pour du beurre- pour clôturer cette première tranche face à Westerlo ce vendredi. Voire même peut-être deux si le match arrêté pour des coupures de courant à répétition à Louvain vendredi dernier devait être rejoué. OHL et l’Union sont convoqués ce mardi devant la commission des litiges de l’Union belge où une décision pourrait être prise. À ce stade, deux hypothèses se dégagent. Soit l’Union gagne par forfait si la responsabilité de la panne en incombe au club louvaniste. Soit le match est rejoué si les problèmes de courant venaient de l’extérieur. C’est évidemment ce que va tenter de prouver le club louvaniste qui avait communiqué directement après la rencontre que « ce vendredi matin, l’avenue Cardinal Mercier (ndlr. celle devant le King Power Stadium) a été touchée par une panne d’électricité qui est plus que probablement la cause des problèmes rencontrés ce vendredi soir ».En tout état de cause, que ce match soit rejoué ou non n’a plus beaucoup d’importance pour les Saint-Gillois qui vont rapidement devoir tourner le bouton pour être prêts pour le début du deuxième tour. D’autant plus que leur entrée en matière se fera face à… Virton, le dimanche 17 novembre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER