custom-header
Croisé : “On sait d’où on vient”
Croisé : “On sait d’où on vient”

C’est en Allemagne, à Weiskirchen, non loin de la frontière luxembourgeoise, que les Tubiziens effectuent leur stage de préparation. Arrivés samedi, les joueurs resteront une semaine. L’occasion d’apprendre à se connaître, de créer un esprit de groupe, au sein d’un complexe hôtelier et sportif où ils ne peuvent penser qu’au football.

Ce stage est aussi l’occasion pour nous de faire le point sur la future saison en compagnie de Josselin Croisé, le directeur général de l’AFC Tubize.

Josselin Croisé, ce stage en Allemagne, c’est l’idéal pour ne penser qu’au football ?

“Nous avons la chance de travailler dans de très bonnes conditions, avec deux terrains en herbe qui permettent de limiter les impacts pour le corps par rapport à un terrain synthétique. Cet hôtel situé en pleine nature nous permet de nous retrouver entre nous et de travailler l’esprit de groupe.”

De quoi favoriser l’intégration des nouveaux joueurs…

“Un stage facilite toujours l’intégration des nouveaux joueurs, d’autant que tout le monde est obligé de rester ensemble.”

Dans ce genre de stage, y a-t-il des règles de vie à respecter ?

“Que ce soit durant le stage ou pendant la saison, il y a des règles à respecter. Cette année, on a redémarré avec certaines règles supplémentaires, pour ne pas revivre

les problèmes rencontrés durant la saison écoulée. On a établi une charte entre les joueurs et la direction, à chacun de la respecter.”

Le noyau se construit petit à petit. Où en êtes-vous dans ce mercato ?

“Actuellement, on recherche principalement des joueurs pour étoffer notre secteur offensif. Trouver un buteur titulaire est une nécessité. Nous avions Stevance l’an dernier mais nous avons besoin d’encore mieux car nous avions la plus mauvaise attaque du championnat la saison dernière. Nous avons besoin d’au moins deux renforts en attaque mais nous devons attendre pour pouvoir saisir les bonnes opportunités car nous n’avons pas les moyens pour payer une indemnité de transfert.”

Comment repart-on après tout ce qu’on a vécu en fin de saison dernière ?

“En termes de sport, on ne peut pas oublier ce qu’on a vécu. Nous sommes soulagés d’être encore là mais ça n’efface pas tout. Nous devons utiliser les erreurs du passé pour faire mieux et surtout, ne pas se contenter d’être tout simplement là. On va tout faire pour que ce qu’on a vécu ne se reproduise pas mais on ne doit pas l’oublier. Au moins, on sait d’où on vient.”

Comment a réagi la direction coréenne ?

“Nous sommes dans un championnat compétitif et il y a certaines choses qu’on ne peut pas combattre. On essaie d’améliorer certains points, on démarre la saison avec le même coach que l’an dernier, on a un staff qui se connaît et un groupe déjà constitué à 70 %.”

Quelle place aura Tubize dans cette D1B ?

“Ce championnat sera plus divisé en deux que lors des deux précédentes saisons

avec 3-4 équipes aux gros budgets qui veulent absolument monter et 3-4 équipes qui veulent à tout prix éviter la relégation. J’espère que l’on pourra s’intercaler mais ce ne sera pas facile. Il faudra vendre chèrement notre peau, en espérant que la cohésion du groupe nous permettra de rivaliser avec les grosses pointures de cette D1B.”

La semaine la plus importante de la prépa

Comme ses joueurs, Christian Bracconi se félicite des conditions dans lesquelles il peut travailler.

“Les installations sont idéales pour bien travailler. Les conditions de vie au sein de l’hôtel sont excellentes, avec de la nourriture de qualité, des chambres d’un bon niveau, une salle de musculation, une piscine, un jacuzzi, un hammam, tout ce qu’il faut pour bien travailler”, confie le coach.

Ce stage est une étape importante dans la préparation d’une équipe. “Ce cadre idyllique nous permet de bien souder le groupe et de travailler la cohésion d’équipe. Cette semaine de stage est la plus importante de la préparation, avec la troisième semaine, celle où on ajoute l’intensité avec les matches de préparation.”

Le coach peut compter en Allemagne sur un groupe au complet, auquel il faudra toutefois encore ajouter quelques arrivées.

“Le but était d’avoir des joueurs frais et dispos, sans blessés, de manière à effectuer une grosse semaine. Petit à petit, on monte le niveau d’intensité, avec un match en fin de semaine pour boucler le travail.”

Un noyau qui se construit petit à petit avec quelques arrivées déjà actées. “Il y a eu quelques arrivées, j’espère

qu’il y en aura d’autres, mais on sent déjà que la mayonnaise prend bien. On a conservé une bonne ossature de la saison dernière, à laquelle on ajoute des profils différents, entre jeunesse et expérience.”

Des joueurs que l’on a pu voir à l’œuvre lors du match amical face au Sporting Charleroi. “Ça a été un bon test au cours duquel j’ai vu de bonnes choses. Les garçons ont respecté les principes défensifs, tout en essayant quelque chose sur le plan offensif. Autre satisfaction, l’impact physique, paramètre important pour exister dans ce championnat, était également au rendez-vous.”

Des points sur lesquels le coach et le staff insisteront tout au long de cette semaine de stage en Allemagne, avec pour mission d’augmenter l’intensité au fil des jours. “Le championnat débute dans moins d’un mois, nous abordons deux semaines cruciales dans cette préparation, avec des matches amicaux de très haut niveau au programme.”

À Weiskirchen

tests Charly Dutournier (avant-centre, Avrange), Mathys Baude (attaquant, Chateauroux) et Mustafa Kaboré (avant-centre, Metz) sont en test et pourraient signer dans les prochains jours s’ils parviennent à convaincre le staff.

France – Belgique Joueurs, staff et direction regarderont la demi-finale entre la Belgique et la France, ensemble. Un barbecue est prévu à 19h.

Amical Les Tubiziens disputeront un match amical vendredi face au FC Sarrebruck.

Standard La vente des tickets pour le match du mercredi 18 juillet face au Standard a débuté.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER