custom-header
Le champion sera… virtuel !

L’épilogue, du moins sportif, c’est pour ce week-end en Proximus League . Pour l’heure, trois clubs se disputent le titre: Eupen, l’Antwerp et le White Star. Les deux premiers cités partagent la première place avec 61 unités et s’affronteront ce week-end dans un Bosuil plein à craquer et plus bouillant que jamais.

Le scénario est donc simple tant pour les Anversois que pour les Eupenois: une victoire sera synonyme de titre. En cas de partage, c’est alors le White Star qui coifferait tout le monde au poteau puisque l’équipe de John Bico ne compte qu’un point de retard sur les co-leaders. Le White Star recevant la modeste formation du Patro Maasmechelen, on ne voit pas les Bruxellois passer à côté des trois points. De quoi mettre un peu plus de pression encore sur Eupen et l’Antwerp.

Enfin, Eupen pourrait tout de même être sacré champion en cas de partage (grâce à une meilleure différence de buts par rapport aux Anversois) mais dans ce cas, il ne faut pas que le White Star s’impose de son côté.

Bien entendu , tout cela n’est que purement théorique puisque de nombreuses affaires extra-sportives doivent encore être jugées devant la Cour belge d’Arbitrage pour le Sport.

Le White Star sera le premier concerné puisque c’est ce lundi 2 mai que son recours, suite à la décision de la Commission des Licences refusant de lui accorder la licence, sera examiné. Un premier dossier pour lequel l’Union belge espère “obtenir une décision dans les plus brefs délais”.

Si le White Star obtient finalement sa licence devant la CBAS et qu’il termine premier du championnat samedi soir, il n’en sera pas pour le moins assuré de rejoindre la Jupiler Pro League la saison prochaine puisque Eupen et Seraing contestent la décision de la Commission des Litiges qui a infligé trois forfaits à Seraing pour avoir aligné Jeffrey Rentmeister, malgré une décision de la Commission disciplinaire de la Fifa. Une décision qui permet au White Star de récupérer deux points précieux dans la course au titre et qui pourrait donc être sacré champion sur tapis vert, même s’il perd face au Patro.

Mais le champion ne sera pas connu tout de suite puisque cette affaire ne sera pas examinée avant le 11 mai par la CBAS, comme l’a indiqué l’Union belge. “Les procédures sont susceptibles de modifier le classement de la Proximus League et la composition des divisions de la saison prochaine.

L’URBSFA met tout en œuvre pour que ces procédures aboutissent dans les meilleurs délais. Nous venons d’apprendre que la CBAS a désigné le collège arbitral et que toutes les parties seront entendues le mercredi 11 mai.”

Il faudra certainement patienter encore quelques jours avant d’en connaître le verdict. Seuls deux scénarios, en fait, permettront de connaître le champion indépendemment des affaires en cours: si le White Star perd contre le Patro, alors le vainqueur d’Antwerp-Eupen, s’il y en a un, sera assuré de la montée; et si le choc du Bosuil se termine par un partage et que le WSB gagne. Mais dans ce dernier cas, les Bruxellois seront assurés du titre, mais pas encore de la montée en D1A (puisque leur licence…). Vous nous suivez?

Du coup, le champagne, qu’il soit sabré au Bosuil ou au Machtens samedi soir, n’aura certainement pas la même saveur.

Sébastien Sterpigny

Le vainqueur d’Antwerp – Eupen ne sera pas forcément le champion.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER