custom-header
Le Cercle et… Monaco veulent s’installer en D1A
Le Cercle et… Monaco veulent s’installer en D1A

Les Brugeois retrouvent l’élite trois ans après l’avoir quittée, privant le Beerschot-Wilrijk d’une cinquième montée consécutive 

Ils l’ont fait ! Le Beerschot-Wilrijk pouvait fêter une cinquième montée de rang et le champagne avait sans doute été mis au frais après le résultat très intéressant de la manche aller (1-0 dimanche dernier). Très intéressant mais pas suffisant pour se reposer sur ses lauriers. Après trois ans de purgatoire dans l’antichambre

de l’élite, les ouailles de Frankie Vercauteren voulaient retrouver des couleurs, ont tout donné et sont parvenues à renverser les Anversois au terme d’une prestation bien mieux gérée que la précédente. Pourtant, le stress a été insoutenable et les Brugeois sont passés par tous les sentiments. À 2-0 juste après la demi-heure, ils étaient sur un nuage. À six minutes du terme, après le but du 2-1, ils ont cru que la terre s’écroulait. Et à la dernière minute, un penalty les a envoyés au septième ciel. « C’est presque aussi beau qu’un titre de champion, on a fait ce que l’on devait faire et malgré ce que j’ai pu lire ces derniers temps, c’est amplement mérité. On a dû forcer, on a poussé, on a été dans le dur. Le Beerschot a une très belle équipe et nous a mis en difficulté mais nous avons su rebondir et c’est le plus important. J’ai déjà connu trois titres, mais ce qui s’est passé ici est phénoménal

», s’est réjoui Frankie Vercauteren. Le penalty décisif est léger, ce qui a mis les Anversois hors d’eux, à commencer par leur mentor Marc Brys. « Être battu, c’est une chose, mais de cette manière sur une phase aussi discutable, à ce moment-là du match qui a autant d’impact sur l’avenir d’un club, c’est un peu surréaliste. L’enjeu était énorme. Cela se compte en millions, cela a un gros impact. »

La frustration des Anversois – qui se consoleront en disputant les Playoffs 2, tout comme le Lierse et OH Louvain, avec la possibilité d’être européen tout en n’étant pas promu – ne changera rien, c’est bien le Cercle, retombé en D1B en 2015, qui va goûter à nouveau aux joies du haut niveau. Avec quel noyau ? Impossible d’y répondre, même Frankie Vercauteren n’a pas encore confirmé qu’il restait. La certitude, c’est que le Cercle va encore profiter des liens qu’il entretient avec l’AS Monaco, dont il est un club satellite. C’est d’ailleurs sous les yeux du coach, Leonardo Jardim, et du vice-président, Vadim Vasilyev, que l’exploit a été réalisé ce samedi soir. « C’est une joie immense. Le travail a porté ses fruits », a commenté le boss de la Principauté au micro de RTL Sport. L’AS Monaco est devenue actionnaire majoritaire du Cercle au mois de mai avec l’objectif de faire monter le pensionnaire de la Venise du Nord le plus vite possible en Division 1A. La mission est déjà réussie. Se stabiliser au sein de l’élite sera autrement plus compliqué. « Je l’ai toujours dit, le Cercle appartient de par son histoire à la Division 1. Ce club doit être un club solide de D1. On verra pour la suite. Mais le premier objectif est atteint. Ce n’est pas le moment de parler de projet ou de stratégie mais bien celui de profiter d’une grande montée. Le reste, ce sera pour après», a annoncé le Russe,

également administrateur-délégué du Cercle.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER