custom-header
Bertjens doit montrer plus
Bertjens doit montrer plus

Avec la blessure de Diallo, le retard physique accusé par Lambrecth et les bobos qui freinent le retour en forme de Ferber, l’entraîneur de l’Union Marc Grosjean n’a guère l’embarras du choix : il doit miser presque exclusivement sur Christophe Bertjens pour achever les actions initiées par les pourvoyeurs attitrés que sont Tabekou, Vercauteren et Luvumbu. Le hic, c’est que l’ancien buteur de Bocholt, qui sort d’une excellente saison avec Lommel en dépit d’un contexte ingrat, tarde à justifier les espoirs placés en lui. Courtisé des mois durant par l’Union, l’intéressé avait pourtant fini par rejoindre Westerlo, où le coach local Vedran Pelic n’a, curieusement, jamais vraiment compté sur lui. Du coup, le cercle saint-gillois a profité de la venue des Campinois au courant du mois d’août pour le relancer. Très vite, il a obtenu sa liberté.

“Mes débuts ont été encourageants et coïncidaient avec la bonne passe que l’équipe traversait alors”, explique le natif de Tongres qui réside toujours à l’heure actuelle dans la cité des Éburons. “Mais les gens doivent comprendre que la façon de jouer prônée par le staff technique est nouvelle pour moi. À Lommel, je tournais autour d’un pivot et si l’Union a cherché durant l’été à m’engager, c’était pour occuper le même rôle autour de Diallo. Mais avec la blessure de ce dernier, c’est moi qui dois occuper cette position à laquelle je ne suis guère habitué. Dans l’intérêt de l’équipe, je travaille dur pour y prester efficacement.”

Après deux revers par le même score, les Saint-Gillois doivent se reprendre à Westerlo. “Et moi, j’ai bien sûr une petite revanche à prendre sur ce club. L’été dernier, je pouvais aussi partir à Tubize et à Roulers, mais au moment où j’allais opter pour l’Union, le cercle campinois m’a contacté. Parce que ce n’était pas loin de chez moi et parce qu’on y parlait surtout le néerlandais, j’avais rejoint le Kuipje. Mais loin de moi l’idée de regretter ma venue à l’Union, qui est un club à la fois mythique et familial.”

Pour le match à Westerlo, Houdret revient dans la présélection, comme Ferber. Fixelles devrait en faire de même à l’occasion du prochain match, à Roulers.

Jean-François Delisse

le noyau  : Kudimbana; Peyre, Martens, Perdichizzi, Kis; Morren, Da Silva, Tabekou, Vercauteren, Luvumbu; Bertjens. (Cipollina, Mboko, Neels, Ferber, Houdret, Lambrecth, Hamzaoui).

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER